Placido Domingo

Les artistes
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14670
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par PlacidoCarrerotti » 26 févr. 2020, 22:39

Loïs a écrit :
26 févr. 2020, 22:06
PlacidoCarrerotti a écrit :
26 févr. 2020, 22:02
Loïs a écrit :
26 févr. 2020, 20:51
JdeB a écrit :
26 févr. 2020, 18:36
aurele a écrit :
26 févr. 2020, 15:04
Oui effectivement, tu as raison de souligner que c'est plus complexe que cela. Et parmi les cantatrices encore en vie qui ont travaillé avec lui, y'en a pas eu une pour le soutenir ? Je ne sais plus si j'ai vu cela.
R. Kabaivanska, Anna Pirozzi, Davinia Rodriguez, V. Tola, T. Berganza, S. Yoncheva, AM Martinez
C'était avant ses aveux
Je me fais l’avocat du diable : il n’a pas fait d’aveux.
Euh?
« accepte l'entière responsabilité de ses actes »
Ne jamais lire les résumés des médias.


Domingo said: “I understand now that some women may have feared expressing themselves honestly because of a concern that their careers would be adversely affected if they did so. While that was never my intention, no one should ever be made to feel that way. I am committed to affecting positive change in the opera industry so that no one else has to have that same experience. It is my fervent wish that the result will be a safer place to work for all in the opera industry, and I hope that my example moving forward will encourage others to follow.”
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11227
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Placido Domingo

Message par Bernard C » 26 févr. 2020, 22:42

Et on prendra connaissance avec intérêt de certains dessous financiers de l'affaire dans ce journal québécois.

https://www.journaldemontreal.com/2020/ ... t-des-mois

Bernard

Sur France info cet après midi dans le raccourci d'un flash, j'ai entendu dans la voiture la speakerine évoquer simplement , sans scrupule : " Placido Domingo accusé de viol par plusieurs femmes "

C'est vraiment un caniveau cette presse , comme elle se vautre dans le coronavirus.
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14178
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par HELENE ADAM » 26 févr. 2020, 23:26

Je crois que c'est assez triste de voir un artiste de son envergure avouer que finalement oui, il a sans doute commis des actes qui pouvaient être interprétés comme les témoignages l'évoquent. Tous les hommes qui se comportent en mâle dominant, s'excusent toujours quand trop de témoignages convergent vers les mêmes récits, en prétextant qu'ils ne comprenaient pas que les jeunes femmes qu'ils considéraient comme normal d'importuner par des propositions déplacées (mais insistantes) aient pu ne pas avoir les moyens de lui dire clairement "non" par peur de ses réactions, de son pouvoir, du fait qu'il n'est pas facile de remettre en cause une idole très haut placée sur un piédestal.
Mes pensées vont aux femmes qui ont osé enfin s'exprimer, dans ce cas comme dans beaucoup d'autres cas en ce moment (le courage appelle le courage), dans des tas de milieux qui ont en commun, le pouvoir d'hommes tout puissants (monde de l'orchestre, de l'opéra, de la danse, du patin à glace, du saut à la perche, du cinéma etc etc...). Je trouve une fois encore les soupçons portés contre leur probité et leur courage, assez insupportables. Et la lâcheté d'une idole qui a continué à se faire applaudir et ovationner par des fans dont beaucoup croyaient vraiment qu'il était totalement innocent puisque c'est ce qu'il disait, a quelque chose d'indécent. Désolée de le dire aussi clairement, mais c'est ainsi qu'en tant que femme (qui comme la plupart des femmes a croisé ce genre de prédateur sûr de lui et dominateur), je vis toute cette triste et sinistre histoire. Je n'irai plus voir Placido Domingo.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1480
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Placido Domingo

Message par philipppe » 27 févr. 2020, 06:36

HELENE ADAM a écrit :
26 févr. 2020, 23:26
Je crois que c'est assez triste de voir un artiste de son envergure avouer que finalement oui, il a sans doute commis des actes qui pouvaient être interprétés comme les témoignages l'évoquent. Tous les hommes qui se comportent en mâle dominant, s'excusent toujours quand trop de témoignages convergent vers les mêmes récits, en prétextant qu'ils ne comprenaient pas que les jeunes femmes qu'ils considéraient comme normal d'importuner par des propositions déplacées (mais insistantes) aient pu ne pas avoir les moyens de lui dire clairement "non" par peur de ses réactions, de son pouvoir, du fait qu'il n'est pas facile de remettre en cause une idole très haut placée sur un piédestal.
Mes pensées vont aux femmes qui ont osé enfin s'exprimer, dans ce cas comme dans beaucoup d'autres cas en ce moment (le courage appelle le courage), dans des tas de milieux qui ont en commun, le pouvoir d'hommes tout puissants (monde de l'orchestre, de l'opéra, de la danse, du patin à glace, du saut à la perche, du cinéma etc etc...). Je trouve une fois encore les soupçons portés contre leur probité et leur courage, assez insupportables. Et la lâcheté d'une idole qui a continué à se faire applaudir et ovationner par des fans dont beaucoup croyaient vraiment qu'il était totalement innocent puisque c'est ce qu'il disait, a quelque chose d'indécent. Désolée de le dire aussi clairement, mais c'est ainsi qu'en tant que femme (qui comme la plupart des femmes a croisé ce genre de prédateur sûr de lui et dominateur), je vis toute cette triste et sinistre histoire. Je n'irai plus voir Placido Domingo.
Vous n’irez plus le voir ...est ce à dire que vous continuerez à aller l’entendre ? Ce n’est pas le mime Marceau, ne plus le voire ne le réduira pas ...au silence ! Allez vous vous débarrasser de ses disques ?
Je le trouve minable, pour ma part.

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2123
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Re: Placido Domingo

Message par Christopher » 27 févr. 2020, 07:04

Vu la situation maintenant il faut espérer que les théâtres vont le retirer des programmations prévues.

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 644
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Placido Domingo

Message par sopranolove » 27 févr. 2020, 08:46

Je vis très mal toute cette affaire, depuis le début...
Placido Domingo a fait partie de ma vie d'amoureuse de l'opéra et des voix... En 70 ou 71, je suis avec mes parents à la plage de Lannion, et là, qu'est-ce que je vois ? Un article dans un journal sur l'enregistrement de Don Carlos, et je vois les noms des artistes : Domingo, Milnes, Raimondi, Caballe, Verrett... Et ces noms encore inconnus pour moi me font rêver. Je me dis : Domingo doit être mexicain.
Puis, deux trois ans plus tard, je m'achète le disque de duos Domingo Ricciarelli. J'ai appris en l'entendant le duo du Bal Masqué, et je me le chante en boucle. Je suis heureuse de l'écouter. Et je lis des critiques sur Lyrica, où on parle avec la plus grande émotion de ses représentations, de ses enregistrements. Et au fil des ans, des films, des retransmissions télé, des émissions télé, des articles, bref, il est devenu pour moi le ténor absolu, celui qui joint à la plus belle musicalité une voix prenante et personnelle, une prestance, un jeu de véritable acteur, un étonnant jeu d'acteur. Et tous ses enregistrements !
Quand la Traviata est sortie au cinéma, j'étais aux anges, le l'appellais le beau Placido avec délices...
Et mon histoire de lyricomane a continué avec lui. Quand j'ai appris que pour le Mexique,victime du tremblement de terre, il a tout donné de ses concerts, pendant des années...
Seul hic au tableau sa passion pour la corrida. Mais je l'excusais là dessus en tant qu'espagnol !
Et un jour, je l'ai vu au Chatelet dans Cyrano de Bergerac, le rêve se faisait réalité, j'ai pu l'approcher à la fin du spectacle...
Donc au fil du temps, il était devenu pour moi un exemple : un très grand artiste lyrique accompli et en même temps un homme vrai, attachant. L'équivalent d'un Dirk Bogarde pour le cinéma. Même la découverte émerveillée,quelques années plus tard, de Franco Corelli n'a rien changé.
Et puis vient cette sinistre affaire. Comme pleins d'autres, j'ai nié : ce ne pouvait pas être vrai, on avait même évoqué sur le Net un complot contre lui. Je l'ai soutenu face à mon frère, intraitable dans ce genre d'affaires.
Je me disais : un grand artiste ne pouvait pas être un sale type répugnant, un DSK de l'opéra.
Et ces dernières nouvelles d'ODB sur ses liens avec cette femme douteuse. On peut aimer l'argent que donne le plus haut niveau de l'art lyrique sans tremper dans de louches affaires, terme euphémique s'il en fut... Et on peu aimer les femmes sans se conduire comme un vulgaire Weinstein ou un Don Juan au petit pied.
Et maintenant que faire ? Je veut rester zen, si l'on peut : je continuerai à l'écouter, à regarder ses vidéos. Mais je le placerai plus au pinacle ! Il y a bien d'autres ténors... Surtout que dans ses disques et ses vidéos il y a d'autres artistes. ! Un peu comme pour les films de Polanski : je n'ai pas été voir J'accuse, bien que c'est un grand film. Mais je le verrai plus tard à la télé : je n'ai pas voulu donner un moindre argent à ce type.
Ce que j'ai du mal à lui pardonner, c'est d'avoir révélé que certains grands artistes peuvent se révéler ignoble, surtout dans un milieu que j'aime beaucoup.
Il faudrait maintenant que le monde lyrique se sépare de ce genre de personnage, et que d'autres s'occupent de son concours. Des gens à la fois irréprochables, passionnés et compétents. Ne pas en faire payer la facture aux
jeunes chanteurs, surtout pas !
Pour terminer, adieu Monsieur Domingo, vous m'avez fait rêver mais c'est fini...
Le rêve s'est transformé en cauchemar, et il ne me fais plus rêver.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21791
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par JdeB » 27 févr. 2020, 09:11

Beau témoignage sopranolove !

oui, moi aussi je pense à l'avenir bien incertain d'Operalia....

Comme tous ses fans, je suis très triste même si je sais depuis 20 ans qu'il a une part d'ombre et qu'il s'était accoquiné avec une femme terrible, tenancière du Del Monaco, qui a livré à la Mondaine beaucoup de gens pour continuer impunément ses activités.

je l'ai vu de mes yeux très courtisé lui-même par des jeunes chanteuses très partantes pour une promotion canapé donc je le croyais Don Juan et non pas harceleur. Je savais qu'il "auditionnait à l’horizontale" mais je pensais que c'était consenti de part et d'autre...

Le mythe du Mâle Alpha dominant, si prégnant chez les jeunes sportifs que je fréquente, se porte fort bien hélas et va continuer à faire des ravages
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 760
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Placido Domingo

Message par houppelande » 27 févr. 2020, 09:16

JdeB a écrit :
27 févr. 2020, 09:11
je l'ai vu de mes yeux très courtisé lui-même par des jeunes chanteuses très partantes pour une promotion canapé
J'imagine que ce n'était pas très facile pour un homme de sa génération, très courtisé comme tu le dis, très induit en tentation, de faire une distinction très claire entre celles qui voulaient et celles qui ne voulaient pas.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21791
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Placido Domingo

Message par JdeB » 27 févr. 2020, 09:24

En effet, sans lui chercher nullement des excuses, son cas est très spécifique car sa position sociale était extrêmement éminente car il cumulait le triple prestige de l'art, de la philanthropie et de la célébrité planétaire plus un capital sympathie énorme.

A son zénith, il avait un jet privé (revendu depuis) qu'il avait baptisé Le Cid. Je crois que PD se voyait comme un guerrier, un conquérant et un homme irrésistible (ce qu'il était en grande partie) et que les femmes qui lui résistaient avaient encore plus d'attrait pour lui, l'attrait de la conquête, alors que tant d'autres se livraient à lui.
A son zénith, il était reçu avec beaucoup d'égards à la Maison Blanche, par le pape, le roi d'Espagne, anobli par la Reine (KBE), etc. Il se sentait donc intouchable
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 760
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Placido Domingo

Message par houppelande » 27 févr. 2020, 09:51

Oui, et probablement inconscient du caractère répréhensible de ses approches insistantes, qui, pour les hommes de sa génération et de son tempérament, étaient parfaitement dans la nature des choses.

Répondre