L'équivalent de nos contre-ténors existait-il autrefois ?

Quiz's, sondages & Co.
Répondre
tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

L'équivalent de nos contre-ténors existait-il autrefois ?

Message par tuano » 15 déc. 2007, 09:59

Bonjour,

je voudrais savoir si du temps de Haendel etc il y avait des hommes qui chantaient très aigu comme nos contre-ténors actuels sur les scènes d'opéra. Y a-t-il des rôles composés pour ce type de voix avant le XXème siècle ? (ou bien est-ce une invention récente ?)

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1291
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: L'équivalent de nos contre-ténors existait-il autrefois

Message par offenbach » 15 déc. 2007, 11:09

tuano a écrit :Bonjour,

je voudrais savoir si du temps de Haendel etc il y avait des hommes qui chantaient très aigu comme nos contre-ténors actuels sur les scènes d'opéra. Y a-t-il des rôles composés pour ce type de voix avant le XXème siècle ? (ou bien est-ce une invention récente ?)
Il y en avait (à Rome, par exemple, puisque les femmes n'avaient pas le droit de chanter), et c'est parce qu'ils déplaisaient au public qu'on les a écartés au profit des castrats.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 15 déc. 2007, 11:25

mais rien sur les scènes lyriques ?

Axur
Messages : 4
Enregistré le : 30 nov. 2006, 00:00
Contact :

Message par Axur » 15 déc. 2007, 11:35

En France, il y avait ceux qu'on appelait les hautes-contre. C'étaient des ténors mais qui donnaient plutôt dans les aigus. Ils ont été utilisés notamment dans les opéras de Rameau (Platée), Gluck (Orphée). Mais c'est vrai qu'il n'ont rien de commun avec les contre-ténors actuels.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 15 déc. 2007, 12:04

Effectivement, ne confondons pas tout ! Je n'ai pas parlé d'équivalents à Jean-Paul Fouchécourt mais plutôt à Brian Asawa.

Je sais que pour Mozart, c'était des femmes qui tenaient les rôles masculins (Lucio Cinna, Annio...).

Répondre