Les chanteurs interdits dans les théâtres....

Quiz's, sondages & Co.
Répondre
Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2585
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Message par dge » 05 janv. 2007, 12:18

silvio a écrit :En ce qui concerne Karita Mattila il y a erreur....
Entre 2005 et 2006 elle a chanté Elsa (lohengrin), Manon Lescaut, Leonore (Fidelio) Jenufa, Tosca et d'autres récitals....C'est très loin d'1 seul rôle à l'année...
De plus, on m'a toujours dit que chaque voix était faite pour5 rôles max. Il y a des exceptions, toujours, mais les gds rôles qui marquent une carrière ne sont pas si nombreux que ça. Je pense en plus que le répertoire de Mattila est au moins aussi large que certaines autres chanteuses.
Je suis tout à fait d'accord sur les qualités vocales de Mattila et nous partageons probablement la même admiration pour elle. Elle a de plus un tempérament dramatique rare aujourd'hui (ex sa Jenufa au Chatelet).
Je n'ai pas dit qu'elle se cantonnait dans un seul rôle par an mais chaque année il y a un rôle qu'elle chante plus particulièrement sur presque toutes les scènes où elle limite ses prestations. Autrement dit son nombre de prises de rôle annuel est faible mais c'est un choix de vie (cf un excellent interview paru sur le site d'Altamusica il y a 3ans environ).

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1057
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 05 janv. 2007, 12:19

JdeB a écrit :Non, on parle de Paris où Alagna s'est produit à Pleyel en septembre et est annoncé au TCE et à Gaveau. (Pour boccanegra, je sais, ODB l'annonca en avant-premiere avant l'été)

Cela n'a aucun sens de réduire la vie lyrique parisienne au seul ONP. Aucun spectateur n'a un contrat d'exclusivité avec cette maison que je sache.
Non, non désolé ça n'a rien à voir avec le sujet du fil...Tu parles des chanteurs qui viennent à Paris, moi je te parle des spectacles donnés à l'ONP...Je ne réduis pas du tout l'activité musicale à l'ONP mais pour ce fil je parlais bien d'opéra et non des récitals ou autres concerts...Tu verras que déjà la liste est très réduite...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21033
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 05 janv. 2007, 12:25

silvio a écrit :
JdeB a écrit :Non, on parle de Paris où Alagna s'est produit à Pleyel en septembre et est annoncé au TCE et à Gaveau. (Pour boccanegra, je sais, ODB l'annonca en avant-premiere avant l'été)

Cela n'a aucun sens de réduire la vie lyrique parisienne au seul ONP. Aucun spectateur n'a un contrat d'exclusivité avec cette maison que je sache.
Non, non désolé ça n'a rien à voir avec le sujet du fil...Tu parles des chanteurs qui viennent à Paris, moi je te parle des spectacles donnés à l'ONP...Je ne réduis pas du tout l'activité musicale à l'ONP mais pour ce fil je parlais bien d'opéra et non des récitals ou autres concerts...Tu verras que déjà la liste est très réduite...
Le fil du sujet n'est pas l'ONP mais "les chanteurs interdits dans les théâtres". Donc là nous sommes dans le HS. Ce n'est pas parce qu'une personne veut focaliser le débat sur un point spécifique qu'il est interdit d'élargir le débat et de proposer une autre approche.

Je suis abonné à l'ONP depuis 11 ans, j'ai la brochure de la saison près de moi, j'ai établi une chronologie des spectacles donnés dans cette maison depuis 1962, fais-moi la gentillesse de considérer que je connais aussi le sujet.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 05 janv. 2007, 12:29

silvio a écrit :Alagna ne chantera pas Boccanegra et la plupart des autres noms ne sont pas à l'ONP.
sauf changement ou sauf si j'ai raté un épisode on aura Dmitri Hvorostovsky
à Bastille pour Boccanegra. J'essaierai d'ailleurs d'aller le voir si possible.

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1057
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 05 janv. 2007, 12:33

Pour 2007 je te souhaite surtout un peu moins de susceptibilité....
Je n'ai jamais remis en cause le fait que tu connaisses le sujet ou non...(je n'oserai d'ailleurs pas...!!!!)
Je recentre juste le débat (puisque ds les autres fils,dès qu'il y a digression, on recentre tout de suite le sujet)...Je parle bien, et cela dès le début du fil, des chanteurs qui ne souhaitent plus revenir ds certains théâtres, ou qui se voient interdits de chanter par la direction, le public ou autres...
Il est très rare, voir très exceptionnel, le fait de voir un chanteur indésirable ds un endroit dont la vocation est le concert ou le récital, sauf si un artiste n'a pas su remplir correctement la salle et qu'il a exigé un cachet très élevé, en général, il n'y a pas de censure par la direction...
Dans les indications de mon premier message, il s'agissait bien de censure de la part de la direction, voire du public...mais à l'opéra...

Les anecdotes citées parlent de chanteurs à l'opéra (Baltsa, Ludwig, Callas, etc....)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14155
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 05 janv. 2007, 13:49

adecambrai a écrit :
silvio a écrit :Pour Cappuccilli c'est une énigme, il était considéré comme le gd baryton Verdi des années 70-80 et pas de présence régulière au MET alors que tout ses confrères italiens ont eu des invitations régulières...Bruson, Nucci, etc...y ont chanté souvent...Il y a du avoir un différend entre le chanteur et la dir. ou alorsils ont essayé de protéger S. Milnes de l'énorme triomphe que Cappuccilli aurait pu rencontrer là bas....
J'ai l'impression que c'est une question qui t'intéresse beaucoup, car tu avais déjà lancé l'idée sans avoir d'explication à cette préférence pour Milnes au MET au détriment de Cappuccilli.

Même s'il a fait des apparitions à l'étranger, Milnes s'est surtout produit aux E-Unis. Je l'apprécie beaucoup et j'aime également beaucoup ses interprétations (même si parfois son détimbrage me gêne) mais il est vrai que la comparaison (pour mes oreilles) avec Cappuccilli tourne en faveur de ce dernier sur le plan vocal.
Peut-être en effet y avait-il une volonté de protéger le succès de Milnes. Il est possible qu'une sorte d'américano-centrisme ai conduit à la mise à l'écart de Cappuccilli, dont je suis tu l'auras compris également un fan.

Je crois également avoir lu qu'une différence oppose les auditeurs européens de leurs camarades outre-atlantique, concernant l'importance de la voix (les premiers aiment surtout la qualité vocale tandis que les seconds s'intéresseraient plus à l'interprétation, le jeu de scène). Peut-être me trompe-je, dans ce cas merci de me corriger. Si cependant c'est bien cela qu'en est-il des deux artistes sur scène ? Je ne les ai malheureusement pas vu et ne peut pas me positionner sur ce point. Mais si Milnes est plus mobile ou plus théâtral, il a pu plus facilement correspondre au goût du public.

Si la question peut se poser en termes de choix "stratégiques", il y a peut-être une recherche à effectuer du côté de l'attente culturelle en Europe et aux E-Unis et la rapprocher des procédés d'interprétation des deux artistes considérés. As-tu finalement posé la question à sa fille ? (au passage merci pour l'adresse du site que tu avais donné dans un autre fil).

Si on regarde côté ténors, Bergonzi, Corelli, Tucker, Kraus, Pavarotti, del Monaco, Mc Cracken (et j'en oublie) ont chanté plus ou moins en même temps au Met à des périodes diverses (sans doute pas tous en même temps au même moment, mais bon).

Donc je doute de l'explication "protectionniste".

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14155
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 05 janv. 2007, 13:55

Et parmi les chanteurs injustement oubliés par l'ONP, il y a aussi Alfredo Kraus qui aura attendu 58 ans pour y faire ses débuts scéniques dans "Werther" et 59 ans pour faire ses adieux dans "Roméo".

Répondre