Les opéras en langues rares

Quiz's, sondages & Co.
Répondre
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5627
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 15 mai 2019, 22:22

Je ne crois pas qu'il y ait déjà été question d'opéras écrits en turc dans ce fil. Bonne idée donc de nous en parler, même si c'est à partir d'un air chanté en françaisQQ (après tout, il y a bien un air en français dans Eugène Onéguine ). Très belle mélodie en effet.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5627
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 26 juil. 2019, 17:26

Dans le concours Operalia (finale en ce moment), on annonce , dans la partie zarzuela, un air en basque, tiré de Mirentxu de Jesus Guridi.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14612
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par PlacidoCarrerotti » 26 juil. 2019, 18:51

micaela a écrit :
15 mai 2019, 22:22
Je ne crois pas qu'il y ait déjà été question d'opéras écrits en turc dans ce fil. Bonne idée donc de nous en parler, même si c'est à partir d'un air chanté en françaisQQ (après tout, il y a bien un air en français dans Eugène Onéguine ). Très belle mélodie en effet.
HS : j’ai vu un Enlèvement au Sérail... à Istanbul.
Nous étions 17 dans une salle qui pouvait bien accueillir 2.000 personnes. L’oeil noir de Mustafa Kemal nous regardait sous la forme d’un médaillon géant dirigé vers le public... une expérience étonnante.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5627
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 02 avr. 2020, 18:43

En ce moment sur Operavision (jusqu'au 1/5) un opéra croate, NIkola Subic Zrinski, composé en 1876 par Ivan Zajc.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 307
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par Ange_de_feu » 08 avr. 2020, 22:00

faustin a écrit :
01 mars 2014, 19:47
J'avais, il y a quelques années ouvert un fil sur la question et je l'avais appelé (+/-) les langues orphelines de l'opéra, dans lequel je m'étais étonné qu'il y ait assez peu d'opéras en espagnol (on va avoir l'amour sorcier à l'Opéra Comique dans peu de temps et puis il y a les zarzuelas), pas d'opéras en suédois ni en danois ni en norvégien ou en finnois, pas d'opéras en portugais, l'opéra de Heitor Hector Villa-Lobos que j'ai vu, au Châtelet, Magdalena était en anglais, très peu d'opéra en polonais (les opéras de Szymanowski, le Roi Roger en particulier font exception), pas d'opéras en japonais, (pas même Madame Butterfly ou le Mikado), mais il paraît qu'il y en a, pas d'opéras en serbo-croate, ou en croato-serbe, ou en serbe, ou en croate, pas d'opéras en turc (même pas l'enlèvement au sérail), ni en arabe, (même pas Maarouf le savetier du Caire), ni en malais, ni en yakoute, ni en ourdou, ni en hindi (même pas Lakmé) ni en cinghalais (même pas les pêcheurs de perles) ni en khmer, ni en thaï (même pas le roi et moi), ni en lingala, ni en hopi, ni en breton (pas même le roi d'Ys), ni en provençal (pas même Mireille), ni en kuetcha , etc etc. La pavillon aux pivoines présenté comme un opéra chinois qunqu du XVIe siècle était en fait une sorte de reconstruction pas très authentique, une sorte de Viollet-le-Duc musical, d'après ce que j'ai compris. Et le pays du sourire est écrit dans la langue de Goethe!

L'art lyrique ne connaît, en pratique que six langues: l'italien, l'allemand, le français, l'anglais, le russe, le tchèque, et c'est tout!

Je pourrais essayer de retrouver ce fil mais retrouver un fil d'il y a plusieurs années, je vous prie de croire que c'est pas de la tarte, qu'il faut y passer pas mal de temps.

Faustin
Portuguais: il y a des opéras brésiliens à partir du 19ième siècle: le fameux Carlos Antônio Gomes (A Noite do Castelo), mais avant lui Elias Álvares Lobo, tandis que pour l'Europe il faut attendre Alfredo Keil avec son dernier opéra "Serrana" de 1898 (les antérieurs furent composés sur des livrets en italien, même s'ils ont leur sources dans la littérature portugaise).

Dans "L'Amour de loin" de Kaija Saariaho, il y a des vers de Jaufré Rudel en occitan.

Il y a un très bel opéra bilingue turc-allemand, "Gegen die Wand" (traduction littérale: "Contre le mur", titre international: "Head-On") du compositeur allemand Ludger Vollmer, d'après le film de Fatih Akın.

"Kuetcha", c'est quoi, quechua ?
micaela a écrit :
15 mai 2019, 22:22
Je ne crois pas qu'il y ait déjà été question d'opéras écrits en turc dans ce fil. Bonne idée donc de nous en parler, même si c'est à partir d'un air chanté en françaisQQ (après tout, il y a bien un air en français dans Eugène Onéguine ). Très belle mélodie en effet.
Les couplets de Triquet existent deux versions, l'une et l'autre écrites par le librettiste original: une en français et une autre en russe estropié. Dans les éditions russes modernes on ne trouve que la seconde version.
Ouf1er a écrit :
01 mars 2014, 18:06
Il y a Mendi Mendiyan, en langue basque, du compositeur (basque) José Maria Usandizaga, à qui l'on doit également une zarzuela (en catalan : Las Golondrinas). Guridi, autre compositeur basque, est aussi l'auteur d'Amaya. Ces 2 oeuvres ont été enregistrées par Marco Polo.
"Las golondrinas" est en espagnol, en catalan le titre se traduirait comme "Les orenetes". La seule zarzuela fameuse en catalan est "Cançó d'amor i de guerra".

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5627
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 08 avr. 2020, 22:05

A Operalia 2019, on a d'ailleurs eu dans la finale de zarzuela, un air en basque, chanté par Adriana Gonzalez.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5290
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les opéras en langues rares

Message par Loïs » 08 avr. 2020, 23:02

Ange_de_feu a écrit :
08 avr. 2020, 22:00
Ouf1er a écrit :
01 mars 2014, 18:06
Il y a Mendi Mendiyan, en langue basque, du compositeur (basque) José Maria Usandizaga, à qui l'on doit également une zarzuela (en catalan : Las Golondrinas). Guridi, autre compositeur basque, est aussi l'auteur d'Amaya. Ces 2 oeuvres ont été enregistrées par Marco Polo.
"Las golondrinas" est en espagnol, en catalan le titre se traduirait comme "Les orenetes". La seule zarzuela fameuse en catalan est "Cançó d'amor i de guerra".
Je ne connais que des versions en castillan de Guridi dont évidemment el Caserio d'une incroyable richesse musicale.
Pour la Catalogne, il y aussi El giravolt de maig d'Eduard Toldrà, la Merope de Terradellas ou Babel de Montsalvatge que je ne connais que de nom (ils ont quand même étés enregsitrés)
J'ai lu aussi que des oeuvres de Guinjoan, Pedrell ou Manén existaient.

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 307
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par Ange_de_feu » 08 avr. 2020, 23:39

Il y a longtemps, je vis quelque part sur internet "El caserío" et je rappelle que l'œuvre me plut, mais je ne m'en rappelle pas une mesure.
Terradellas passa la plupart de sa carrière en Italie, "La Merope" serait donc en italien. D'ailleurs, le Liceu avait une forte tradition italienne qui empêchait encore à la fin du 19ième siècle la création d'opéras de compositeurs locaux en langue locale: par exemple, la création de "Henry Clifford" d'Albéniz eut lieu en traduction italienne au lieu de l'anglais original).
Malheureusement, je ne connais pas les opéras de Toldrà, Guinjoan, Manén ou Montsalvatge (ni ceux de Pedrell, comme "Els Pirineus") que par les titres. Sur imslp, il y a quelques partitions, mais, bien évidemment, seulement celles pour lesquelles sont expirés les droits d'auteur.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5290
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les opéras en langues rares

Message par Loïs » 09 avr. 2020, 08:32

Ange_de_feu a écrit :
08 avr. 2020, 23:39
Il y a longtemps, je vis quelque part sur internet "El caserío" et je rappelle que l'œuvre me plut, mais je ne m'en rappelle pas une mesure.
Terradellas passa la plupart de sa carrière en Italie, "La Merope" serait donc en italien. D'ailleurs, le Liceu avait une forte tradition italienne qui empêchait encore à la fin du 19ième siècle la création d'opéras de compositeurs locaux en langue locale: par exemple, la création de "Henry Clifford" d'Albéniz eut lieu en traduction italienne au lieu de l'anglais original).
Malheureusement, je ne connais pas les opéras de Toldrà, Guinjoan, Manén ou Montsalvatge (ni ceux de Pedrell, comme "Els Pirineus") que par les titres. Sur imslp, il y a quelques partitions, mais, bien évidemment, seulement celles pour lesquelles sont expirés les droits d'auteur.
Pour ces œuvres catalanes, je confesse une virginité auditive mais j'ai noté en janvier ou février prochains un concert à la Cité de la Musique dans ce répertoire avec baryton et guitare.
Pour el Caserio, il y a un enregistrement facile à trouver avec l'excellent Sardinero :
Image
La richesse orchestrale va bien au delà de ce que l'on entend habituellement en zarzuela (répertoire que j'affectionne pourtant):
l'air le plus célèbre:
https://www.youtube.com/watch?v=j8WARYYsJ6U
superbe duo:
https://www.youtube.com/watch?v=gO9pHhavgeM
mais il faut aussi écouter les nombreuses et riches parties chorales

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 816
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par Ouf1er » 20 avr. 2020, 20:25

Loïs a écrit :
08 avr. 2020, 23:02
Ange_de_feu a écrit :
08 avr. 2020, 22:00
Ouf1er a écrit :
01 mars 2014, 18:06
Il y a Mendi Mendiyan, en langue basque, du compositeur (basque) José Maria Usandizaga, à qui l'on doit également une zarzuela (en catalan : Las Golondrinas). Guridi, autre compositeur basque, est aussi l'auteur d'Amaya. Ces 2 oeuvres ont été enregistrées par Marco Polo.
"Las golondrinas" est en espagnol, en catalan le titre se traduirait comme "Les orenetes". La seule zarzuela fameuse en catalan est "Cançó d'amor i de guerra".
Je ne connais que des versions en castillan de Guridi dont évidemment el Caserio d'une incroyable richesse musicale.
Pour la Catalogne, il y aussi El giravolt de maig d'Eduard Toldrà, la Merope de Terradellas ou Babel de Montsalvatge que je ne connais que de nom (ils ont quand même étés enregsitrés)
J'ai lu aussi que des oeuvres de Guinjoan, Pedrell ou Manén existaient.
Oui, pardon, c'était un lapsus de ma part, j'ai écrit "catalan", alors que je voulais évidemment dire "castillan"... Désolé.

Répondre