Programme Opéra de Paris 2010 - 2011

Actualité, potins, débats.
Répondre
G
Messages : 7
Enregistré le : 13 févr. 2007, 00:00
Contact :

Programme Opéra de Paris 2010 - 2011

Message par G » 08 mars 2010, 17:07

PARIS — L'Opéra national de Paris a révélé lundi la programmation de sa saison 2010-2011, la deuxième de Nicolas Joel, qui enfonce le clou : le directeur joue la carte du répertoire servi par des chanteurs stars et préfère les productions sans risques aux mises en scènes audacieuses.
Quel changement dans "la grande boutique", comme l'appelait Verdi ! Après le quinquennat du Belge Gérard Mortier, marqué par des choix esthétiques novateurs dans une ambiance parfois festivalière, son successeur français a annoncé la couleur : pour lui, l'Opéra de Paris doit être "une maison de répertoire".
"Que voulez-vous qu'il soit d'autre ? Ici on ne fait pas de coups, on mène un travail de fond", explique à l'AFP Nicolas Joel.

Sa saison 2010-2011 en porte la marque, avec 12 reprises parmi 19 productions lyriques. Un événement, au printemps : la création mondiale du deuxième opéra de Bruno Mantovani, figure de la jeune génération de compositeurs français.
Son "Akhmatova", inspirée des souffrances de la poétesse russe éponyme sous Staline, sera mise en scène par Nicolas Joel lui-même. Un choix qui ne manquera pas d'irriter ceux qui pensent que le patron d'une aussi grande institution (800.000 spectateurs par saison, 1.600 salariés, 180 millions d'euros de budget annuel) ne devrait pas se disperser en signant des mises en scène.

La maison fera entrer à son répertoire "Mathis le peintre", le chef-d'oeuvre d'Hindemith (mise en scène d'Olivier Py, débuts du chef allemand Christoph Eschenbach à l'Opéra de Paris) et la "Francesca da Rimini" de Zandonai. Cet ouvrage de la "jeune école italienne" du début du XXe siècle marquera le retour à l'Opéra Bastille du ténor vedette Roberto Alagna.
"L'Opéra de Paris, c'est le rendez-vous des meilleurs chanteurs", souligne Nicolas Joel. Ainsi, l'américaine Vivica Genaux se produira dans "L'Italienne à Alger" de Rossini et sa compatriote, Renée Fleming, dans l'"Otello" de Verdi, l'argentin Marcelo Alvarez sera dans la "Luisa Miller" du même compositeur, Natalie Dessay chantera sa première Cléopâtre dans un nouveau "Jules César" de Haendel, mis en scène par Laurent Pelly.
"Le Triptyque" ("Il Tabarro", "Suor Angelica", "Gianni Schicchi") de Puccini sera monté par l'Italien Luca Ronconi sous la baguette du directeur musical de l'Opéra, le Suisse Philippe Jordan, qui montera en puissance par rapport à la saison en cours.
"Il fera les fondamentaux d'un directeur musical : Wagner, Strauss et Mozart", résume Nicolas Joel. Le jeune chef terminera son "Ring" avec "Siegfried" et "Le Crépuscule des dieux". Il veillera sur les débuts à l'Opéra de Paris de la soprano allemande Diana Damrau ("Ariane à Naxos"), sans oublier une reprise de "Cosi fan tutte" (celui de l'Italien Ezio Toffolutti, pas de Patrice Chéreau) et la résurrection des mythiques "Noces de Figaro" de Giorgio Strehler.

Parfois contesté par la critique cette saison pour des spectacles de facture traditionnelle ("Mireille" par lui-même, l'"André Chénier" de l'Italien Giancarlo del Monaco), Nicolas Joel persiste.
"C'est une question de goûts. J'ai les miens, certains en ont d'autres. Et puis la mise en scène ne fait pas tout : il faut aussi se préoccuper de ce que l'on entend", fait valoir le directeur. Il se retranche derrière le succès public, chiffres à l'appui : 91% de remplissage cette saison (et même 96% si l'on exclut les places à visibilité nulle ou réduite du Palais Garnier), et un nombre d'abonnés individuels en hausse de 20% par rapport à 2008-2009.
Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.

Avatar du membre
Neil_Schicoff_tenor
Alto
Alto
Messages : 403
Enregistré le : 17 janv. 2005, 00:00

Message par Neil_Schicoff_tenor » 08 mars 2010, 17:47

Nicolas Joel a bien raison de parler dès maintenant du taux de remplissage de l'ONP pour 2009-2010. Parce que Billy Budd et La Petite Renarde Rusée ne manqueront pas de le faire chuter en-deçà des 90% !

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 08 mars 2010, 18:17

Et se réfugier derrière l'argument des goûts et des couleurs à propos des productions de Mireille et d'Andrea Chénier, c'est se voiler la face.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2147
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Message par Snobinart » 08 mars 2010, 18:27

L'année prochaine il ne pourra plus faire, il y aura une loi contre ça. Sinon on l'accusera de terrorisme, ce qui serait un comble.

fliegender
Basse
Basse
Messages : 2204
Enregistré le : 25 déc. 2007, 00:00
Contact :

Message par fliegender » 08 mars 2010, 20:33

En tout cas il fait ce qu'il faut pour de-fideliser les abonnes actuels. Il n'y a AUCUN avantage d'etre abonne. C'est plutot idiot. Les places les plus cheres, on peut les acheter quand on veut. Si on s'abonne a une categorie moins chere, on nous N'attribue PAS des places qu'on a demandees (dans mon cas c'etait de 5 operas demandes, toutes les places etaient celles que je ne voulais pas, meme si j'etais tres specifique ds ma demande, et j'etais parmi les premiers d'avoir envoye la demande d'abonnement libre).

Le seule "avantage" c'est qu'on nous envoie le magazine "En Scene!" a domicile (merci, fallait pas!). Ah oui, on nous envoie les "offres speciales" aussi. Justement aujourd'hui j'en ai recu une: "Exceptional offer" - 1 place pour Don Carlo a 138 euros... Oui, oui, s'est totalement ridicule, mais il faut jouer idiot du debut a la fin.

Et tout ca si on oublie les horreurs ds le programme: Idomeneo, Salome, puis autrement Chenier, Mireille, ou le scandaleux achat de la Ville Morte et de la Sonnambula.

Tout N'est PAS noir bien sur, mais d'un theatre de cette taille et "reputation" (du jadis!) un s'attend a 1-2 points noirs par saison, et non pas a la moitiee du programme catastrophique !

Le coup d'Idomeneo pitoyable et les touristes escroques reste le pire "detail" qd/mm.

fliegender
Basse
Basse
Messages : 2204
Enregistré le : 25 déc. 2007, 00:00
Contact :

Message par fliegender » 08 mars 2010, 20:57

Je pense que "le malheur" a Paris c'est que cette sclerose est rependue -- il n'y a pas un opera/theatre creatif, comme par exemple l'ENO a Londres ou le Komische a Berlin. Tout est decale vers le divertisement facile. Chatelet a a 70% remplace Les Folies Bergere; l'Opera Comique s'est construit une belle image mais c'est pour combler le manque du charactere a l'ONP; au TCE les operas sont faits pour divertir le public plutot que de creer qqchose de neuf et/ou qui va au dela (a des exceptions rarissimes pres). C'est comme ca. C'est pas terrible, et la seule solution c'est de patienter qqs annees, et chercher ailleurs quand c'est possible. Et puis il y a qd/mm 10% de reussites. C'est faiblichon mais on positive qd/mm :wink:

fliegender
Basse
Basse
Messages : 2204
Enregistré le : 25 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Programme Opéra de Paris 2010 - 2011 (AFP)

Message par fliegender » 08 mars 2010, 21:48

G a écrit :"Akhmatova", inspirée des souffrances de la poétesse russe éponyme sous Staline, sera mise en scène par Nicolas Joel lui-même.
8O
Alors, meme ca!

musetta
Alto
Alto
Messages : 319
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Programme Opéra de Paris 2010 - 2011 (AFP)

Message par musetta » 08 mars 2010, 22:03

A une époque, j'allais assez souvent à Toulouse, et j'étais contente d'entendre de belles (et nouvelles) voix, de voir un Ring, etc.
Je dois dire qu'avec le temps, je me suis lassée des m.e.s. de Joel.
Si c'est le style qui s'impose à Paris... eh bien j'irai plus souvent à Lyon ou Bruxelles (vive les prem's!)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21930
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 09 mars 2010, 08:42

fliegender a écrit :En tout cas il fait ce qu'il faut pour de-fideliser les abonnes actuels. Il n'y a AUCUN avantage d'etre abonne. C'est plutot idiot. Les places les plus cheres, on peut les acheter quand on veut. Si on s'abonne a une categorie moins chere, on nous N'attribue PAS des places qu'on a demandees (dans mon cas c'etait de 5 operas demandes, toutes les places etaient celles que je ne voulais pas, meme si j'etais tres specifique ds ma demande, et j'etais parmi les premiers d'avoir envoye la demande d'abonnement libre).

Le seule "avantage" c'est qu'on nous envoie le magazine "En Scene!" a domicile (merci, fallait pas!). Ah oui, on nous envoie les "offres speciales" aussi. Justement aujourd'hui j'en ai recu une: "Exceptional offer" - 1 place pour Don Carlo a 138 euros... Oui, oui, s'est totalement ridicule, mais il faut jouer idiot du debut a la fin.

Et tout ca si on oublie les horreurs ds le programme: Idomeneo, Salome, puis autrement Chenier, Mireille, ou le scandaleux achat de la Ville Morte et de la Sonnambula.

Tout N'est PAS noir bien sur, mais d'un theatre de cette taille et "reputation" (du jadis!) un s'attend a 1-2 points noirs par saison, et non pas a la moitiee du programme catastrophique !

Le coup d'Idomeneo pitoyable et les touristes escroques reste le pire "detail" qd/mm.
En ce qui concerne l'abonnement à l'ONP, ce que tu dis est en partie vrai (j'ai pu acheter autant de places à 130 euros que je voulais pour Werther) et en partie faux (le cas Donna del Lago avec Florez, DiDonato)
L'année prochaine je vais reprendre un abo à 5 spectacles.

Je ne partage pas ta sévérité sur le bilan à mi-saison de Joel et je suis bien content d'avoir vu la belle production de la ville Morte. J'ai revendu sans problème mes places pour Idomeneo :wink:

Je trouve très juste ta remarque sur l'évolution vers le divertissement, une tendance lourde à Paris. C'est peut-être aussi, parmi d'autres facteurs comme la crise et sa sinistrose, un des contre-coups des politiques Lissner, Brosmann et Mortier.

Je plaide moi aussi en faveur d'un théâtre (relativement) expérimental et à bas prix de type ENO, Komische qui fait défaut dans notre capitale, une sorte de Festival d'automne du lyrique avec un GM à sa tête.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14813
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 09 mars 2010, 09:35

Personnellement, il me font remonter à 2004-2005 pour retrouver une saison qui me soit spontanément apparue aussi sinistre que celle-ci (il y avait déjà Génaux dans l'Italiana).
Une pléthore d'ouvrages allemands, pas d'ouvrage français, des opéras italiens dans les pires productions de la maison ... Pas de Florez, de Kaufmann, de Netrebko, de di Donato, de Seiffert, de Pape ni de Terfel ... mais une Fleming sur le retour mariée à un hurleur russe avec un Iago qui ne passe pas la rampe dans le Voyage à Reims, une Semiramide en Tosca acccouplée à un Giordano qui chante faux ...

Où sont les voix, où sont les chefs ? IL parait qu'on avait trouvé un spécialiste : si c'est pour aller déterrer Juan Pons, James Morris (qui fut autrefois un Hollandais sublime : autrefois ...) et autres vieilles gloires des années 80 !

Au moins avec Mortier, les distributions n'étaient pas toujours terribles (les Wagner étaient souvent exceptionnels), mais on pouvait au moins s'étriper sur la mise en scène. Là, c'est le degré zéro de la platitude médiocre.

Quand on voit ce que propose Covent Garden, c'est à pleurer !
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Répondre