Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Actualité, potins, débats.
paco
Basse
Basse
Messages : 9306
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par paco » 26 mai 2020, 23:05

Merci d'avoir partagé tes impressions des streamings. Comme toi j'ai été totalement subjugué par la Natacha d'Anna Netrebko (Guerre & Paix), véritablement l'interprète rêvée pour ce rôle !
En revanche, autant en salle je ne m'ennuie pas du tout avec cette oeuvre, autant en streaming les 2e et 3e parties (la guerre) sont effectivement un peu longuettes (comme tu le mentionnes ;-)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21847
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par JdeB » 27 mai 2020, 06:15

raph13 a écrit :
26 mai 2020, 15:52
HELENE ADAM a écrit :
26 mai 2020, 15:12
10 mai - La Bohème (Puccini) MET 1987
Bon ben ce soir hein, on rate pas l'immense et irremplaçable Pavarotti et sa regrettée Mimi préférée (la mienne aussi d'ailleurs), la touchante Renata Scotto mais aussi la Musetta étonnante et de très forte personnalité de Maralin Niska, et les barytons Ingvar Wixell et Allan Monk, ainsi que la basse Paul Plishka.
Redécouvrir le talent inimitable de Pavarotti dans un de ses rôles fétiches, quand la voix était jeune et sublime est un plaisir en soi. Constater que le ténor mythique chantait aussi bien sans le moindre effort apparent et avec un sens de l’incarnation qui allait bien au-delà du simple « beau » chant, voilà une des grandes jouissances de cette soirée. Quant à Renata Scotto, si son physique ne se mariait guère avec l’image qu’on se fait de la petite cousette Mimi, le fait est que la voix, le style irréprochable, la beauté du regard et bien d’autres merveilles encore, nous la rende inoubliable.
Rien de plus beau que les solos et les duos Pavarotti-Scotto, direction Levine irremplaçable aussi et un final qui laisse sans voix (mais avec des larmes), juste impossible de savoir comment Pavarotti nous donne ce "Mimi" sans crier mais en donnant de la voix, une voix enroulée littéralement dans la musique de l'orchestre, quelque chose d'unique pour un opéra que j'ai pourtant vu des dizaines de fois. Mythique...
Attention : cette Bohème date de 1977 et je pense que tu confonds Scotto (bien vivante) avec Freni qui nous a quitté il y a peu.
D'ailleurs l'animosité entre Scotto et Pavarotti est bien connue, la chanteuse a même été jusqu'à le supprimer de la discographie de sa bio, ne l'y citant que comme "un certain ténor"...
oui, ils ont été brouillé 25 ans à cause d'une dette de jeu que le tenorissimo contestait et n'a pas payée.
Mais ils se sont réconciliés in fine et R. Scotto a participé au grand gala pour les 40 ans de carrière de Big P qui a eu lieu à Modèle le 29 avril 2001. Elle a chanté l'air "se come voi piccina '(Le Villi) et Over the Rainbow. (Les autres invités étaient Gheorghiu, Alagna, Raimondi, Carreras, Millo, Zajick, Armiliato, Vaness, Zaremba, Vratogna, Mishura, Ellero d'Artegan, Remigio, Cedolins)

Je n'ai vu aucune des retransmissions chroniquées par Hélène sauf le Trovatrore de Munich selon Py + le Faust du Met (il y a longtemps) et le Werther de 2014 en salle.
il faut préciser qu'à cette date JK était en pleine tourmente liée à son divorce (ce qui a permis à JF Borras de le remplacer un soir avec grand succès). Ayant vu en salle les 3 productions de Werther où JK & SK ont été réunis (Bastille, Vienne, Met), je trouve Hélène que tu exagères un peu le contraste entre leur interprétation à Bastille et à NY. J'ai été bouleversé les 6 fois, comme rarement.

Par contre, j'ai revu avec un immense plaisir les Noces du Met avec le couple idéal Bartoli/Terfel (et la Comtesse de Renée Fleming) dont tu ne parles pas.

j'ai aussi vu le Phaëton capté à Versailles et c'est tout car je n'aime pas l'opéra en vidéo. En revanche, j'ai écouté beaucoup de musique sacrée, de récitals lyriques et de clavecin pendant mon confinement.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 9306
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par paco » 27 mai 2020, 09:45

JdeB a écrit :
27 mai 2020, 06:15
j'ai aussi vu le Phaëton capté à Versailles et c'est tout car je n'aime pas l'opéra en vidéo. En revanche, j'ai écouté beaucoup de musique sacrée, de récitals lyriques et de clavecin pendant mon confinement.
Moi, au final je n'ai quasiment rien regardé pendant le confinement, en dehors du Guerre & Paix avec Netrebko, le fameux gala "digital" du Met et quelques Instagram d'artistes çà et là. Peut-être parce qu'il faisait beau dehors et que j'ai profité chaque soir de l'heure de promenade autorisée, peut-être aussi parce qu'il y avait beaucoup d'apéros Skype de programmés :lol:

En revanche j'ai profité de tous ces streamings rares (certains Met, certains Mariinsky, certains Bolshoi, certains italiens aussi : des Rimsky, Mazeppa de Tchaïkovsky, des ballets rarement diffusés, des baroques comme Dorilla de Vivaldi à la Fenice, etc.) pour les télécharger et les regarder plus tard.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21847
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par JdeB » 27 mai 2020, 09:52

oui, tout pareil, je me suis constitué un stock aussi
(par contre j'ai regardé avec passion 2 séries sur la mafia que j'ai adorées (Babylon Berlin et Boardwalk Empire; on ented un peu d'opéra dans les 2 :lol: )
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

srourours
Ténor
Ténor
Messages : 769
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52
Localisation : LYON

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par srourours » 27 mai 2020, 10:52

JdeB a écrit :
27 mai 2020, 09:52
oui, tout pareil, je me suis constitué un stock aussi
(par contre j'ai regardé avec passion 2 séries sur la mafia que j'ai adorées (Babylon Berlin et Boardwalk Empire; on ented un peu d'opéra dans les 2 :lol: )
As tu vu les Soprano ? Moi j'ai profité du confinement pour revoir la série The Wire, incroyablement géniale. J'ai essayé de regarder de l'opéra en vidéo mais décidément je n'y arrive pas.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par HELENE ADAM » 27 mai 2020, 12:37

paco a écrit :
27 mai 2020, 09:45
JdeB a écrit :
27 mai 2020, 06:15
j'ai aussi vu le Phaëton capté à Versailles et c'est tout car je n'aime pas l'opéra en vidéo. En revanche, j'ai écouté beaucoup de musique sacrée, de récitals lyriques et de clavecin pendant mon confinement.
Moi, au final je n'ai quasiment rien regardé pendant le confinement, en dehors du Guerre & Paix avec Netrebko, le fameux gala "digital" du Met et quelques Instagram d'artistes çà et là. Peut-être parce qu'il faisait beau dehors et que j'ai profité chaque soir de l'heure de promenade autorisée, peut-être aussi parce qu'il y avait beaucoup d'apéros Skype de programmés :lol:

En revanche j'ai profité de tous ces streamings rares (certains Met, certains Mariinsky, certains Bolshoi, certains italiens aussi : des Rimsky, Mazeppa de Tchaïkovsky, des ballets rarement diffusés, des baroques comme Dorilla de Vivaldi à la Fenice, etc.) pour les télécharger et les regarder plus tard.
J'ai regardé toutes ces retransmissions (presque une par soir) assez tardivement dans la soirée et c'est un peu devenu une drogue de substitution à laquelle j'ai pris bien plus de plaisir que je ne le pensais au départ (d'habitude je n'en regarde pas énormément et en général, pas celle que j'ai vues en salle). Les choix intelligents du MET et du Mariinsky (dont la retransmission n'était disponible que 24 heures) permettait une sacrée plongée dans les 20 dernières années, que j'ai trouvé passionnante. Il suffisait de combler les soirées où les choix des deux maisons ne m'intéressaient pas par l'une des propositions de Munich ,de la plateforme Operavision, de l'ONP ou de l'OC ((valable plus longtemps ) pour arriver à ce petit plaisir presque quotidien.
Cela ne m'a empêchée ni de prendre mon heure de ballade autorisée, ni les apéros par whatsapp ou Zoom. :lol:
Suis-je la seule ? :roll:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11263
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par Bernard C » 27 mai 2020, 12:41

Moi outre les galas at Home du Met et du mai Florentin et quelques coups d'œil à la Traviata parisienne à la télé , j'ai regardé une bonne mini série sur Netflix , je la recommande Unorthodox et j'ai enfin regardé Mommy que je n'avais encore jamais vu.

Tout le reste de mon temps libre j'ai fait du sport en écoutant des quatuors sur Deezer.

Un break sans opéra ça ne m'a pas fait de mal , malgré l'annulation d'une série de représentations toutes plus alléchantes les unes que les autres.
Pas même frustré d'ailleurs , c'est bizarre.... j'ai été peut être trop occupé pour y penser.

Bernard
COVID-19 , point de vue : https://m.youtube.com/watch?v=zyyESPxJsqM&noapp=1
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par HELENE ADAM » 27 mai 2020, 12:45

Alors je dois être particulièrement accroc (j'ai quand même pas mal d'amis qui ont fait de même :wink: )

PS :Unorthodox est une excellente série que j'ai également regardée.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21847
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par JdeB » 27 mai 2020, 12:56

HELENE ADAM a écrit :
27 mai 2020, 12:45
Alors je dois être particulièrement accroc (j'ai quand même pas mal d'amis qui ont fait de même :wink: )
oui, tous les accros disent çà cf David & Co

c'est ce qui est le plus frappant lorsqu'on étudie les hyperspectateurs.

Moi j'ai pas mal d'amis qui aiment le BB (dont un qui aime aussi l'opéra !) mais je sais tout de même très bien que c'est ultra-minoritaire comme goût :mrgreen:
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14738
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Chroniques d’opéras par temps de coronavirus

Message par PlacidoCarrerotti » 27 mai 2020, 13:00

Bernard C a écrit :
27 mai 2020, 12:41
Moi outre les galas at Home du Met et du mai Florentin et quelques coups d'œil à la Traviata parisienne à la télé , j'ai regardé une bonne mini série sur Netflix , je la recommande Unorthodox et j'ai enfin regardé Mommy que je n'avais encore jamais vu.

Tout le reste de mon temps libre j'ai fait du sport en écoutant des quatuors sur Deezer.

Un break sans opéra ça ne m'a pas fait de mal , malgré l'annulation d'une série de représentations toutes plus alléchantes les unes que les autres.
Pas même frustré d'ailleurs , c'est bizarre.... j'ai été peut être trop occupé pour y penser.

Bernard
A part revoir la vieille Lucia Sutherland / Kraus et (d'un œil) le gala du Met, je n'ai rien regardé.
C'est le spectacle en salle qui me manque, et dans une certaine mesure, les souvenirs des spectacles auxquels j'ai assisté. Mais sinon, j'ai du mal à me concentrer sur la télé pour regarder des conserves.
Je me suis un peu lâché sur les 78 tours aussi.... Le rendu des voix sur un appareil d'époque est ce qui ressemble le plus à un récital dans les premiers rangs du TCE !
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Répondre