Page 4 sur 5

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 26 juil. 2019, 20:58
par micaela
Merci, j'ai corrigé. J'ai eu un petit moment de distraction...

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 26 juil. 2019, 21:00
par PlacidoCarrerotti
Igguk a écrit :
26 juil. 2019, 20:55
Xabier Anduaga 1er prix homme. Et Bravo à Adriana Gonzalez !
Ouf ! Quand j’ai lu qu’il avait eu le prix de la Zarzuela et rien d’autre, je me suis demandé s’ils étaient fous !

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 26 juil. 2019, 21:02
par micaela
C'est moi qui ai eu un coup de mou en loupant l'annonce du premier prix hommes...

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 26 juil. 2019, 21:06
par paco
Il y a également eu le Prix Birgit Nilsson ex-aequo pour les deux candidates wagnériennes

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 26 juil. 2019, 21:06
par paco
Globalement un palmarès sans surprise, très juste et bien en phase avec le talent des uns et des autres que l'on a ressenti ce soir.

La composition du jury est impressionnante : globalement tous les directeurs de casting des plus grandes scènes mondiales y sont !

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 26 juil. 2019, 21:21
par micaela
paco a écrit :
26 juil. 2019, 19:18
En effet, ils étaient pétrifiés de trac, du coup le niveau était assez moyen.

J'ai été toutefois impressionné par la mezzo qui a chanté Cenerentola et par la soprano qui a chanté un air de Händel. Le baryton coréen aura quant à lui sûrement un prix : il ne se passe pas grand-chose côté émotion mais il est terriblement efficace, typiquement le gabarit vocal qui peut faire les distributions "de routine" au ROH ou à l'ONP (je me souviens qu'on avait eu, à l'époque de Joel, un Carlo Gerard assez similaire : grosse voix, technique solide, rien côté émotion, mais beau succès public).
Ces deux artistes (Maria Kataeva et Gihoon Kim) ont d'ailleurs eu le prix du public.
Et le palmarès complet
https://www.operaliacompetition.org/prague-2019
Amusant de constater que le duo vainqueur a aussi les prix de la zarzuela, et les 2èmes prix aussi le prix du public…
Bien aimé les deux wagnériennes. En fait si je me fie au programme, Nilsson a chanté du Weber (un extrait d'Obéron), mais son interprétation avait quelque chose de "wagnérien".

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 28 juil. 2019, 05:58
par HELENE ADAM
J'ai réécouté l'ensemble des prestations des finalistes et, franchement, c'était un très bon cru globalement. J'aurais eu un peu de mal à les départager même si les deux gagnants ont tout à fait mérité leurs récompenses (dont on connait l'importance pour une carrière). J'ai ouvert un fil sur le ténor mais j'avais déjà apprécié aussi la soprano dans une Chauve-Souris donnée en tournée (dont Compiègne où j'étais pour ODB) par les jeunes chanteurs de l'Académie de l'opéra de Paris.
http://www.odb-opera.com/viewtopic.php? ... ez#p367871
Elle avait été aussi une Gianina remarquée lors de la dernière reprise de l'Elisir d'amore à Bastille (avec Grigolo et Oropesa).

Liste des airs interprétés pour cette finale avec leurs interprètes :

Antonín Dvořák, Rusalka, B. 203
« Mĕsičku na nebi hlubokém »
Anna Shapovalova

Charles-François Gounod, Faust
III : « Salut! Demeure chaste et pure »(Faust)
Piotr Buszewski

Richard Wagner, Lohengrin
I : «Einsam in trüben Tagen hab ich zu Gott gefleht»
Felicia Moore

Giuseppe Verdi, Un bal masqué
III, 20 : « Eri tu che macchiavi »
Bongani Justice Kubheka

Gioachino Rossini, La Cenerentola
II : «Nacqui all'affanno e al pianto»
Maria Kataeva

Gaetano Donizetti, Il Duca d'alba
« Angelo casto e bel »
Mario Bahg

Georg Friedrich Haendel, Giulio Cesare in Egitto, HWV 17
III, 7 : Aria «Da tempeste il legno infranto»
Liv Redpath

Umberto Giordano, André Chénier
III : « Nemico della patria »
Gihoon Kim

Carl-Maria Von Weber, Oberon
« Ozean! Du Ungeheuer! »
Christina Nilsson

Georg Friedrich Haendel, Tolomeo, re d'Egitto, HWV 25
« Stille amare »
Aryeh Nussbaum Cohen

Charles Gounod, Roméo et Juliette
IV, 17 : « Amour, ranime mon courage »
Adriana Gonzalez

Gaetano Donizetti, La Fille du Régiment
I : « Ah! Mes amis, quel jour de fête! »
Xabier Anduaga

Jacinto Guerrero, El huésped del Sevillano
« Mujer de los negros ojos »
Mario Bahg

Ruperto Chapi y Lorente, Las Hijas del Zebedeo
« Al pensar en el dueño de mis amores »
Maria Kataeva

Amadeo Vives, Dona Francisquita
II: « Por el humo se sabe donde está el fuego »
Xabier Anduaga

Jesús Guridi, Mirentxu
« Goizeko eguzki argiak »
Adriana Gonzalez

Federico Moreno Torroba, Maravilla
III : « Amor, vida de mi vida »

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 28 juil. 2019, 07:20
par Bernard C
J'apprécie Anduaga et au regard des autres je comprends qu'il ait eu le prix , mais j'ai été très réservé sur son interprétation de la Fille du Régiment.

Il y a encore beaucoup de travail......!

La voix du Sud Coreen est nettement plus belle.
Mais comme le disait Grinda dans l'interview, les voix seules ne sont pas jugées, le physique et la prestance sont importants pour ce jury qui recherche des chanteurs pouvant faire le spectacle.

Écoutez bien ce passage.

Aucune chance pour Mario Bahg doté d'une très belle voix, pour moi la meilleure mais indiscutablement moins bien doté par ailleurs (le plus mal doté dans le panel il faut dire malheureusement ......)

Mais je pense qu'on l'entendra dans l'avenir.

Bernard

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 28 juil. 2019, 08:45
par Ouf1er
Bernard C a écrit :
28 juil. 2019, 07:20

Mais comme le disait Grinda dans l'interview, les voix seules ne sont pas jugées, le physique et la prestance sont importants pour ce jury qui recherche des chanteurs pouvant faire le spectacle.
Sans doute une des raisons pour laquelle le jeune et remarquable ténor thailandais Nuttaporn Thammathi n'est même pas arrivé en finale l'an dernier (ou la précédente, je ne sais plus), car doté d'une voix et technique somptueuse, mais aussi d'un physique un peu ingrat. C'est dommage, car sur ces critères, des Caballé et autres Jane Eaglen, voire Françoise Pollet, n'auraient jamais pu faire carrière.

Re: Operalia 2019 Prague

Posté : 28 juil. 2019, 11:54
par micaela
Pas faux. Mais il ne faudrait pas tomber dans l'excès inverse. Un chanteur (ou une chanteuse) d'opéra ne fait pas carrière uniquement sur son physique. Florez, Garanca ou Kaufmann (entre autres) ne sont pas que des artistes au physique avantageux.