Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21257
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par JdeB » 22 nov. 2018, 08:59

David-Opera a écrit :
21 nov. 2018, 23:43
Bernard C a écrit :
21 nov. 2018, 23:30
Sauf explications de ta part, pour moi ça n'a ni queue ni tête.
Le tableau est factuel, rien de plus, et je n'en tire aucune conclusion.
Sur les réseaux sociaux, les "influencers" pensent qu(il faut poster une photo d'eux chaque jour minimum. Bientôt ce sera le cas aussi sur ODB mais avec des tableaux chiffrés ! :lol:
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par tuano » 22 nov. 2018, 09:18

srourours a écrit :
19 nov. 2018, 20:56
PlacidoCarrerotti a écrit :
19 nov. 2018, 13:57
SI tu vas par là, tu peux entendre Tosca avec Galvez-Vallejo dimanche prochain à l'auditorium des Arts & Métiers pour 15 euros
Et Catherine Manandaza, ça déménage !
Il faut réserver à l'avance ? Ce sera mis en espace ? Surtitré ?

MezzoPower
Alto
Alto
Messages : 284
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par MezzoPower » 22 nov. 2018, 14:16

tuano a écrit :
22 nov. 2018, 09:18
srourours a écrit :
19 nov. 2018, 20:56
PlacidoCarrerotti a écrit :
19 nov. 2018, 13:57
SI tu vas par là, tu peux entendre Tosca avec Galvez-Vallejo dimanche prochain à l'auditorium des Arts & Métiers pour 15 euros
Et Catherine Manandaza, ça déménage !
Il faut réserver à l'avance ? Ce sera mis en espace ? Surtitré ?
Non, non et oui.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4892
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par Loïs » 22 nov. 2018, 15:01

JdeB a écrit :
22 nov. 2018, 08:59
Sur les réseaux sociaux, les "influencers" pensent qu(il faut poster une photo d'eux chaque jour minimum. Bientôt ce sera le cas aussi sur ODB
Tu veux dire qu'on va avoir droit à la garde robe complète de Bernard, aux photos prises en rafale d'Hélène, aux joyaux de la couronne de Stuarda, Romance avec tous les oiseaux de la création, Efemere et ses tenues SM, Jerome posant devant une photo différente chaque jour de la Stupenda (de toute façon on ne voit que les dents), je n'ose imaginer la partie de son corps que prendra en photo Hiero, Lukas faisant la gueule, Siegfried et un poireau sous tous les angles, Lion rouge et blanc et toutes ses engelures, ...?
J'en ai déjà mal aux yeux :lol:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21257
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par JdeB » 22 nov. 2018, 15:05

Loïs a écrit :
22 nov. 2018, 15:01
JdeB a écrit :
22 nov. 2018, 08:59
Sur les réseaux sociaux, les "influencers" pensent qu(il faut poster une photo d'eux chaque jour minimum. Bientôt ce sera le cas aussi sur ODB
Tu veux dire qu'on va avoir droit à la garde robe complète de Bernard, aux photos prises en rafale d'Hélène, aux joyaux de la couronne de Stuarda, Romance avec tous les oiseaux de la création, Efemere et ses tenues SM, Jerome posant devant une photo différente chaque jour de la Stupenda (de toute façon on ne voit que les dents), je n'ose imaginer la partie de son corps que prendra en photo Hiero, Lukas faisant la gueule, Siegfried et un poireau sous tous les angles, Lion rouge et blanc et toutes ses engelures, ...?
J'en ai déjà mal aux yeux :lol:
merci d'avoir tronqué ma citation pour nous faire rire de manière si agréable (comme toujours) ! :D
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par Lucas » 06 déc. 2018, 14:38

Les feux de l'actualité permettent de mieux cerner certaines réalités sociales et financières qu'on a trop tendance à occulter :

1- Le salaire médian net se situe en France autour de 1600 euros. Cela signifie que la moitié de la population française gagne moins

2- Le logement absorbe 1/3 du revenu en moyenne, soit 550 euros

3- Les frais incompressibles : eau, électricité, chauffage, assurance habitation, transports et internet coûtent environ 300 euros/ mois

4- La nourriture pas loin de 500 euros/personne

Il en résulte que, pour une personne seule, il restera 250 euros/mois pour ses loisirs et je ne compte même pas les vacances (que beaucoup ne peuvent pas s'offrir). Et là, on se situe dans une fourchette haute car beaucoup touchent moins que 1600 euros.

Naturellement, le calcul sera un peu différent pour un couple seul ou avec enfants

Dans ce contexte est-il admissible que le prix moyen d'une place à l'opéra de Paris soit de 90 euros, soit 1/3 du budget "loisir" de la moitié de la population? Assurément non. Et cette situation est d'autant plus odieuse pour un opéra dont le but premier était d'être populaire, donc accessible à tous

Est-il admissible que la moitié des français contribue au financement de subventions pour des spectacles auxquels elle n'aura jamais accès? Pas davantage. Faut-il que la moitié de la population paie pour les plus nantis? Encore moins

C'est pourquoi, il me semble évident, en ces périodes d'économie budgétaires de faire des coupes sombres dans les dépenses inutiles ou injustes de l'Etat en supprimant toutes les subventions allouées à l'opéra Bastille quitte à en affecter une partie aux opéras de province qui vivotent et pratiquent une politique moins élitiste

Cela participera enfin à une lutte contre la désertification culturelle des provinces tant Paris ne devrait plus être le nombril de la France

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5281
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par micaela » 06 déc. 2018, 14:47

Il semblerait que tu n'aies pas entendu parler des catégories à 50 € ou moins à Bastille (où la visibilité est correcte, contrairement aux catégories les moins chères dans d'autres théâtres), qui me permettent (ainsi qu'à d'autres) de pouvoir envisager d'aller plus d'une fois ou deux dans la saison à Bastille (avec la restriction qu'il vaut mieux s'abonner tôt, ces places partent vite). Sans subventions, je peux dire adieu à l'ONP et même à part éventuellement l'OC) à l'opéra en live (à part - mais ce n'est pas pareil- les retransmissions du ROH au Publicis). Vivent les subventions !
PS Je ne vois pas au nom de quoi on priverait les Franciliens de spectacles d'opéra à un prix abordable. Ils ont les même droits que les autres habitants de la France à ces spectacles à ces tarifs-là.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par Lucas » 06 déc. 2018, 14:50

micaela a écrit :
06 déc. 2018, 14:47
Il semblerait que tu n'aies pas entendu parler des catégories à 50 € ou moins à Bastille
Les places à moins de 60 euros représentent moins de 15% de la jauge comme l'atteste le croquis publié au début de ce fil

De surcroît, les subventions annuelles allouées à l'opéra de Paris sont de l'ordre de cent millions d'euros. Ce chiffre est hallucinant et sans équivalent en Europe

J'ajouterai que ces cent millions d'euros représentent à eux seuls 1/20 du manque à gagner lié au moratoire des différentes taxes décidé récemment. C'est donc énorme et je suis persuadé qu'en cherchant ici ou là, on trouverait facilement une vingtaine d'autre "détournements de fonds" qui tournent le dos à l'équité fiscale la plus élémentaire.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5792
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par David-Opera » 06 déc. 2018, 15:01

Lucas a écrit :
06 déc. 2018, 14:38
C'est pourquoi, il me semble évident, en ces périodes d'économie budgétaires de faire des coupes sombres dans les dépenses inutiles ou injustes de l'Etat en supprimant toutes les subventions allouées à l'opéra Bastille quitte à en affecter une partie aux opéras de province qui vivotent et pratiquent une politique moins élitiste
Cela participera enfin à une lutte contre la désertification culturelle des provinces tant Paris ne devrait plus être le nombril de la France
Lucas, tu es nul en économie, et nous le savons (ce qui est normal lorsque l'on n'est pas habitué à tirer ses revenus de son propre travail).

Les places d'opéra en province sont moins chères qu'à Paris et subventionnées à hauteur de 300 euros pas place ce qui est déjà énorme (100 euros à Paris).

Par ailleurs, l'Opéra de Paris, de par son rayonnement, qui draine 15% de public étranger, attire une masse économique considérable qui dépasse de loin le montant de la subvention (dépenses d’hôtellerie, restauration, boutiques, musées ...).

Supprimer la subvention, c'est aussi réduire une part de l'activité économique parisienne et donc des emplois.

Mais je suis d'accord que 89 euros prix moyen d'une place d'opéra ne permet plus de classer comme populaire. Aujourd'hui, il est considéré pour sa force économique qui fait vivre au delà de ses 1600 employés et toutes les activités externes.

Enfin, le budget de la culture en France est porté pour 1/3 par le gouvernement (3 milliards d'euros), et pour 2/3 par les régions (6 milliards).
Le ministère de la Culture ne contrôle donc qu'un tiers de l'activité culturelle en France.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14377
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par PlacidoCarrerotti » 06 déc. 2018, 15:01

Lucas a écrit :
06 déc. 2018, 14:38
Est-il admissible que la moitié des français contribue au financement de subventions pour des spectacles auxquels elle n'aura jamais accès? Pas davantage. Faut-il que la moitié de la population paie pour les plus nantis? Encore moins
Ce n'est qu'un juste retour des choses : les nantis paient déjà pas mal pour les plus pauvres :lol: :lol: :lol:
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Répondre