L'Opéra National de Paris : actualités.

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6863
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par David-Opera » 19 janv. 2020, 18:06

alexios a écrit :
19 janv. 2020, 17:58
On peut penser tout ce que l'on veut de la réputation de l'OnP, des choix artistiques de Lissner etc, mais le fait que ce dernier soutienne à demi mots la grève à l'OnP, devrait tout dire à ceux qui s’obstinent à soutenir le gouvernement. La Cour de Comptes, fidèle à son orientation néolibérale, avait pondu un rapport assez assassin sur les comptes de l'OnP en 2016, pointant notamment la gestion de ses RH. Et pourtant, pas un mot sur ce régime spécial si coûteux et injustifiable au vu de la non-excellence de la maison...
Le lien vers le rapport que tu n'as pas lu.
https://www.ccomptes.fr/fr/publications ... l-de-paris

Au cours de la période sous revue, l’OnP est parvenu à compenser la baisse en euros constants de la subvention de l’État, qui reste toutefois d’un niveau élevé, par une politique de dynamisation de ses ressources propres et des efforts, de moindre ampleur, de maîtrise des dépenses liées à ses activités artistiques. Son activité audiovisuelle a aussi connu un essor même si son équilibre financier n’est pas atteint à ce jour. Enfin, le pilotage stratégique de l’établissement a connu des progrès récents avec l’adoption d’orientations stratégiques en 2013, puis en 2015 sous l’égidede la nouvelle équipe dirigeante,avec, en particulier, l’élaboration d’un contrat d’objectifs et de performance 2016-2018 qui doit être conclu avec l’État début 2016.

alexios
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 211
Enregistré le : 22 mai 2017, 18:12

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par alexios » 19 janv. 2020, 18:12

David-Opera a écrit :
19 janv. 2020, 18:06
Le lien vers le rapport que tu n'as pas lu.
Ah, j'ai touché une corde sensible.
David-Opera a écrit :
19 janv. 2020, 18:06
Au cours de la période sous revue, l’OnP est parvenu à compenser la baisse en euros constants de la subvention de l’État, qui reste toutefois d’un niveau élevé, par une politique de dynamisation de ses ressources propres et des efforts, de moindre ampleur, de maîtrise des dépenses liées à ses activités artistiques. Son activité audiovisuelle a aussi connu un essor même si son équilibre financier n’est pas atteint à ce jour. Enfin, le pilotage stratégique de l’établissement a connu des progrès récents avec l’adoption d’orientations stratégiques en 2013, puis en 2015 sous l’égidede la nouvelle équipe dirigeante,avec, en particulier, l’élaboration d’un contrat d’objectifs et de performance 2016-2018 qui doit être conclu avec l’État début 2016.
En dépit de la baisse de ses effectifs, l’établissement n’est pas encore parvenu à stabiliser sa masse salariale qui, représentant environ 70 % de ses dépenses, obère de ce fait ses marges de manœuvre financières dans un contexte de baisse des subventions de l’État. En outre, la progression de la dette de l’établissement vis-à-vis de ses salariés au titre du compte épargne temps (CET) est inquiétante, même si l’établissement estime qu’elle devrait se ralentir quelque peu.

aïe

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14410
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par HELENE ADAM » 20 janv. 2020, 10:46

PlacidoCarrerotti a écrit :
19 janv. 2020, 17:11
HELENE ADAM a écrit :
19 janv. 2020, 14:23
jerome a écrit :
19 janv. 2020, 14:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
19 janv. 2020, 13:57
On ne fait pas une réputation sur un spectacle (sur les forums américains Les Indes Galantes n’ont pas exactement l’air que tu leur prête : ce serait plutôt un repoussoir).
Quant aux artistes, sur 50 ans, il n’y a pas de quoi dire que c’est un lieu de passage obligé. Horne n’a jamais chanté à Garnier, Norman un concert, Scotto a chanté Butterfly dans 120 théâtres mais pas à Paris, Callas, Tebaldi, Kraus (débuts à 58 ans), etc.)
Exactement! Et tu es loin d'avoir tous les autres artistes tout aussi renommés qui sont à peu près dans le même type de cas!
M'enfin aucune maison d'opéra n'est absolument incontournable pour être un artiste de renommée internationale ! Pas plus le MET qu'une autre d'ailleurs et même pas la Scala qui fut dans le temps, sans doute la plus prestigieuse. Et évidemment pas Paris.
Mais ta manière de raisonner me parait sujet à caution : tu cites quelques noms, on peut en citer bien plus qui ont chanté à Garnier (en évitant d'être obsédé par Kaufmann comme tu sembles l'être :wink: sa renommée internationale vient du MET d'ailleurs :mrgreen: ) et à Bastille.
Paris est sans doute l'une des 10 places de référence de par leur célébrité dans le monde. Rien de plus. Mais rien de moins.
Prends les biographies de la Callas qui indiquent :"elle s'était produite sur les principales scènes d'opéra du monde (Venise, Rome, Paris, New York, Milan, Mexico, Londres, Buenos Aires)" ce qui à l'époque correspondait bien à ce qu'on considérait comme les plus grandes places. Depuis, en Europe, il me semble que Rome et Venise ont singulièrement perdu de leur éclat, Paris beaucoup moins...

PS : ta phrase est bizarre par ailleurs, on a l'impression que Callas n'a jamais chanté à Paris...ce fut mon premier opéra, le plafond de Chagall était tout neuf...
PS2 : j'ai cité les Indes Galantes comme une des réussites de l'ère Lissner ayant eu un écho international mais ce n'était pas une liste exhaustive évidemment, cela ne faisait qu'appuyer l'idée que l'OnP a repris du poil de la bête depuis quelques années après avoir un peu disparu des radars sous Joel AMHA. Il faudrait élargir la discussion aux bonheurs et malheurs des grandes maisons d'opéra avec un focus sur l'Italie qui est le grand pays d'opéra ayant subi les plus grandes difficutés ces dix dernières années. Et pas à cause du RegieTeater :mrgreen:
Si je te dis :
Centenaire du Met (ou 125 ou...)
Et
350 ans de l’Opéra de Paris
?
Désolée j'ai toujours pas compris ce que la Callas venait faire dans ta liste.... (ce n'est pas non plus à 58 ans qu'elle est venue chanter à Garnier). Ni Tebaldi d'ailleurs ... Bref ?
Et comme il est quand même assez évident qu'éviter Paris à l'époque n'était pas une bonne idée pour son prestige personnel....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9718
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par jerome » 20 janv. 2020, 11:52

Excuse-moi Hélène, mais très franchement la première fois (puis les autres fois) que Callas est venue chanter à Paris, sa renommée à cette époque était bien plus élevée que celle de l'Opéra de Paris. Celui des 2 qui y a gagné, c'est l'Opéra! C'est le cv de l'Opéra de Paris qui s'en est trouvé enrichi! Pas l'inverse!

Ceci étant, Joyeux Anniversaire! :D :kissing:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14410
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par HELENE ADAM » 20 janv. 2020, 13:46

jerome a écrit :
20 janv. 2020, 11:52
Excuse-moi Hélène, mais très franchement la première fois (puis les autres fois) que Callas est venue chanter à Paris, sa renommée à cette époque était bien plus élevée que celle de l'Opéra de Paris. Celui des 2 qui y a gagné, c'est l'Opéra! C'est le cv de l'Opéra de Paris qui s'en est trouvé enrichi! Pas l'inverse!

Ceci étant, Joyeux Anniversaire! :D :kissing:
Merci :D (je suis gâtée ! :lol: avec le concert de ce soir ! )

Je m'en tiendrai à cet article d'Olivier Rajchman qui commence par :
Le 19 décembre 1958, à l'issue d'une soirée de gala à l'Opéra de Paris retransmise à la télévision, la cantatrice devenait une star."
et qui se termine par :
"Pour la soprano-reine de 35 ans, après la nuit de Paris, plus rien ne sera comme avant."
https://www.telestar.fr/actu-tv/le-jour ... ris-398809

Ce qui me semble correspondre à ce que j'entendais raconter un peu plus tard dans ma famille très mélomane, notamment quand elle est (re)venue à Garnier pour sa Tosca de 1965. je crois qu'une artiste de son envergure ne pouvait pas éviter Paris et réciproquement. Garnier était l'une des maisons de haut prestige opératique et Paris a toujours été la ville du chic et de l'élégance que la Callas aimait avoir comme références de son image.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2812
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par dge » 20 janv. 2020, 14:05

Pour ce concert elle a chanté plus pour le ",tout Paris" que pour les lyricomanes qui heureusement ont bénéficié d'une retransmission tv. Mais dire que ce concert a changé sa vie ou sa carrière me semble pour le moins excessif.
Paris est bien absent de son leg lyrique.

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 3036
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par raph13 » 20 janv. 2020, 14:09

HELENE ADAM a écrit :
20 janv. 2020, 13:46
jerome a écrit :
20 janv. 2020, 11:52
Excuse-moi Hélène, mais très franchement la première fois (puis les autres fois) que Callas est venue chanter à Paris, sa renommée à cette époque était bien plus élevée que celle de l'Opéra de Paris. Celui des 2 qui y a gagné, c'est l'Opéra! C'est le cv de l'Opéra de Paris qui s'en est trouvé enrichi! Pas l'inverse!

Ceci étant, Joyeux Anniversaire! :D :kissing:
Merci :D (je suis gâtée ! :lol: avec le concert de ce soir ! )

Je m'en tiendrai à cet article d'Olivier Rajchman qui commence par :
Le 19 décembre 1958, à l'issue d'une soirée de gala à l'Opéra de Paris retransmise à la télévision, la cantatrice devenait une star."
et qui se termine par :
"Pour la soprano-reine de 35 ans, après la nuit de Paris, plus rien ne sera comme avant."
https://www.telestar.fr/actu-tv/le-jour ... ris-398809

Ce qui me semble correspondre à ce que j'entendais raconter un peu plus tard dans ma famille très mélomane, notamment quand elle est (re)venue à Garnier pour sa Tosca de 1965. je crois qu'une artiste de son envergure ne pouvait pas éviter Paris et réciproquement. Garnier était l'une des maisons de haut prestige opératique et Paris a toujours été la ville du chic et de l'élégance que la Callas aimait avoir comme références de son image.
Elle était déjà revenue en 64 pour Tosca et Norma (et avec ces mêmes rôles en 65) :)
Ce concert et sa médiatisation ont bien sûr eu un retentissement certain sur la carrière de Callas mais ce n'était qu'un triomphe de plus à son actif, après sa conquête de la Scala, de Londres, du Met etc.
Le changement opère plus sur le fait que c'est le début de son insertion dans le monde "jet set" (entamée l'année précédente avec le bal donné par E. Maxwell à Venise) et l'entrée en scène d'Onassis ...
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21927
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par JdeB » 20 janv. 2020, 14:58

S'agit-il du premier long concert télévisé de Callas ? il y avait eu auparavant celui du Chelsea Palace le 17 juin de la même année mais elle n'avait chanté que 2 airs (Tosca, Barbier). Idem le 23 septembre 1958, même lieu, même chef, à nouveau 2 airs (Norma, Butterlfy)

Pour son insertion dans le monde de la jet set (on ne disait plus Cafe society en 1958 ?), signalons le gala du 10 juin de la même année pour le centenaire du ROH en présence de la reine où Callas n'a chanté cependant qu'un air (Puritani);
Notons qu'en 1958, Callas descend dans des palaces où la jet set a ses habitudes (Savoy, Ritz)

Onassis rentre en scène à Venise pour le Bal que tu cites (5 septembre 1957). Il déjeuna avec Callas, son mari et Elsa le lendemain sur la plage du Lido...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 3036
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par raph13 » 20 janv. 2020, 15:18

JdeB a écrit :
20 janv. 2020, 14:58
S'agit-il du premier long concert télévisé de Callas ? il y avait eu auparavant celui du Chelsea Palace le 17 juin de la même année mais elle n'avait chanté que 2 airs (Tosca, Barbier). Idem le 23 septembre 1958, même lieu, même chef, à nouveau 2 airs (Norma, Butterlfy)

Pour son insertion dans le monde de la jet set (on ne disait plus Cafe society en 1958 ?), signalons le gala du 10 juin de la même année pour le centenaire du ROH en présence de la reine où Callas n'a chanté cependant qu'un air (Puritani);
Notons qu'en 1958, Callas descend dans des palaces où la jet set a ses habitudes (Savoy, Ritz)

Onassis rentre en scène à Venise pour le Bal que tu cites (5 septembre 1957). Il déjeuna avec Callas, son mari et Elsa le lendemain sur la plage du Lido...
Je pense qu'il s'agit en effet du premier "vrai" concert télévisé.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14410
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par HELENE ADAM » 20 janv. 2020, 15:45

raph13 a écrit :
20 janv. 2020, 14:09
Elle était déjà revenue en 64 pour Tosca et Norma (et avec ces mêmes rôles en 65) :)
En tous cas c'est bien début 1965 que je l'ai vue. Le plafond de Chagall était tout neuf et cela m'amusait beaucoup de voir tout le monde lever la tête pour le regarder. C'est marrant ces images fortes d'enfance que l'on garde éternellement en mémoire. Or, il a été inauguré fin 1964.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre