L'Opéra National de Paris : actualités.

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11261
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par Bernard C » 18 janv. 2020, 17:05

[HS] Le mouvement des médecins chefs hospitaliers n'a rien à voir avec la loi retraite , d'une part , et personne ne demissionne en tant que médecin hospitalier.
Les " démissions " non vérifiées actuellement portent sur les missions de chefferie.
C'est important comme mouvement symbolique , ça n'aura aucun impact négatif sur les soins ( et les responsabilités réelles des chefs concernés ), précisément parce que les médecins hospitaliers ont un sens aigu du service public , et ils savent que toute aggravation des conditions budgétaires que pourrait avoir pour conséquence un tel mouvement se reporterait immédiatement sur les usagers des hôpitaux et les soins aux malades.

Bernard

Personnels de l'éducation nationale " massivement " en lutte ? Massivement, c'est beaucoup dire , non ?
COVID-19 , point de vue : https://m.youtube.com/watch?v=zyyESPxJsqM&noapp=1
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 763
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par houppelande » 18 janv. 2020, 17:11

HELENE ADAM a écrit :
18 janv. 2020, 16:36
C'est ce qu'on appelle la démocratie dans sa dimensions sociale (vote des salariés dans les entreprises pour les élections CE DP).
Qu'est-ce qu'une démocratie où une petite minorité peut paralyser l'économie de tout un pays ?

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2811
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par dge » 18 janv. 2020, 17:16

@ Hélène : très sincèrement, je ne comprends pas ce que tu dis dans ton post. Que vient faire le budget militaire dans l'argumentaire?
C'est Bernard qui disait que l'ONP n'est pas un service public, et il a raison. C'est un établissement public qui reçoit des subventions et ça change beaucoup de choses. Le concert donné devant Garnier ressemble de plus en plus au concert du Titanic.

Ce qui se passe en ce moment est très important. Je ne suis pas sûr que l'ONP puisse continuer dans l'état où il était avant ce conflit. Des décisions importantes devront être prises sur son financement, son mode de fonctionnement...Et c'est une chance pour lui qu'un nouveau directeur arrive, avec une autre culture, un autre mode de management pour remettre le vaisseau sur de nouveaux rails, en un mot le ressourcer. Il ne sera plus comme avant et ce peut être une belle opportunité d'évoluer.
Je pense à ce qui est arrivé à Air France avec un homme venu aussi du Canada ( Canadien lui) qui a réussi semble t-il à apaiser la compagnie et lui donner un espoir de futur. C'est ce qu'il faut souhaiter à Alexander Neef.

Avatar du membre
Calaf
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 218
Enregistré le : 16 sept. 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par Calaf » 18 janv. 2020, 17:26

Bernard C a écrit :
18 janv. 2020, 17:05
Personnels de l'éducation nationale " massivement " en lutte ? Massivement, c'est beaucoup dire , non ?
Non, les chiffres des grévistes dans l'éducation nationale sont toujours minimisés pour de nombreuses raisons. La première d'entre elles est que les enseignants n'ayant pas cours le matin d'un jour de grève sont spontanément considérés comme non-grévistes dans les premières remontées de chiffres, chiffres qui d'ailleurs ne sont pas calculés sur l'ensemble des établissements.
La mobilisation est massive sur le terrain, même si la communication du ministère - c'est d'ailleurs là son intérêt - dit le contraire.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14311
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par HELENE ADAM » 18 janv. 2020, 17:30

dge a écrit :
18 janv. 2020, 17:16
Ce qui se passe en ce moment est très important. Je ne suis pas sûr que l'ONP puisse continuer dans l'état où il était avant ce conflit. Des décisions importantes devront être prises sur son financement, son mode de fonctionnement...Et c'est une chance pour lui qu'un nouveau directeur arrive, avec une autre culture, un autre mode de management pour remettre le vaisseau sur de nouveaux rails, en un mot le ressourcer. Il ne sera plus comme avant et ce peut être une belle opportunité d'évoluer.
Je pense à ce qui est arrivé à Air France avec un homme venu aussi du Canada ( Canadien lui) qui a réussi semble t-il à apaiser la compagnie et lui donner un espoir de futur. C'est ce qu'il faut souhaiter à Alexander Neef.
Ces décisions étaient en cours et les économies réalisées avec la suppression du système de retraite actuel des artistes en font partie. Je crois qu'il y a désaccord sur le fait qu'il s'agit d'une politique globale de réductions systématiques du budget de l'état (à part l'armée, c'est de là que le lien vient... :wink: ) et pas seulement d'une remise en cause de l'actuel modèle de l'opéra, remise en cause qui pourrait par ailleurs se discuter s'il ne s'agissait que de répartir différemment des subventions "culture". Mais je crois qu'il faudrait être naïf pour croire qu'il s'agit de cela....ou qu'on désire diminuer le budget culture pour donner davantage à l'éducation nationale ou à la santé. Bien au contraire...(quant à Air France, bel exemple d'un corps de métier, les pilotes, qui a eu immédiatement satisfaction sur la préservation de son régime de retraite pour éviter qu'ils ne rejoignent le mouvement :mrgreen: )
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2811
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par dge » 18 janv. 2020, 17:36

Parce que les danseurs n'ont pas eu d'avancées ?

Je parlais du conflit AF avant l'arrivée de B.Smith qui a failli couler la compagnie.

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 763
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par houppelande » 18 janv. 2020, 17:58

HELENE ADAM a écrit :
18 janv. 2020, 17:30
quant à Air France, bel exemple d'un corps de métier, les pilotes, qui a eu immédiatement satisfaction sur la préservation de son régime de retraite pour éviter qu'ils ne rejoignent le mouvement :mrgreen: )
Bien sûr, les concessions sont faites par un pouvoir mou (le mot "pouvoir" est un peu trompeur d'ailleurs !) en fonction de la capacité de nuisance des intéressés qui défendent leurs avantages. Il est clair que les pilotes, l'armée, les policiers, les cheminots, les routiers, ont une capacité de nuisance nettement plus élevée que les danseurs et le personnel de l'opéra.
Dans certains pays moins mous, on règle les choses différemment. Lors de la grande grève des aiguilleurs du ciel aux États-Unis en 1981, il y a eu... 12000 licenciements secs ! :mrgreen:

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11261
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par Bernard C » 18 janv. 2020, 18:11

Calaf a écrit :
18 janv. 2020, 17:26
Bernard C a écrit :
18 janv. 2020, 17:05
Personnels de l'éducation nationale " massivement " en lutte ? Massivement, c'est beaucoup dire , non ?
Non, les chiffres des grévistes dans l'éducation nationale sont toujours minimisés pour de nombreuses raisons. La première d'entre elles est que les enseignants n'ayant pas cours le matin d'un jour de grève sont spontanément considérés comme non-grévistes dans les premières remontées de chiffres, chiffres qui d'ailleurs ne sont pas calculés sur l'ensemble des établissements.
La mobilisation est massive sur le terrain, même si la communication du ministère - c'est d'ailleurs là son intérêt - dit le contraire.
Je suis très au courant par la force des choses, je suis "immergé" dans mon monde familial le plus proche par des profs ( et même anciens IA , IG) qui vont aux manifs :!: :wink:

D'ailleurs là aussi tout se mêle entre contestation de la loi retraite et contestation de la réforme du lycée qui concentre les mécontentements.
:bowdown:

Bernard
COVID-19 , point de vue : https://m.youtube.com/watch?v=zyyESPxJsqM&noapp=1
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9643
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par jerome » 18 janv. 2020, 19:02

Non la mobilisation enseignante n'est pas massive! Elle est très éparse selon les lieux et surtout selon le type d'établissement (en terme de types d'élèves et donc de profs!). Dans mon établissement qui est un des plus gros de la région Lorraine, il y a eu très peu de grévistes!

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6711
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par David-Opera » 18 janv. 2020, 19:42

HELENE ADAM a écrit :
18 janv. 2020, 16:36
C'est parfaitement ton droit par ailleurs de défendre leur orientation et de leur faire confiance. Comme c'est le droit de nombreux salariés de choisir plutôt un des autres syndicats pour les représenter. C'est ce qu'on appelle la démocratie dans sa dimensions sociale (vote des salariés dans les entreprises pour les élections CE DP).
Oh que oui! Et c'est un droit que je prends allègrement car j'ai une expérience pratique de ce syndicat (dans mon travail, par exemple), il ne pratique pas l'intox et garde toujours en vue les réalités économiques sans laisser tomber les précaires.
Ce n'est pas pour rien qu'il est le premier syndicat dans le privé (80% des 25 millions d'actifs), et j'ai vu la mentalité de ces syndicats CGT et autres qui se font de plus en plus dégager des secteurs dont ils n'arrivent pas à accompagner les évolutions.

Les grèves ne sont l'effet que d'une minorité qui, heureusement, n'arrive pas à bloquer le pays ni à nous empêcher de vivre.

Répondre