Page 1 sur 1

Fenice saison 2018 2019

Posté : 22 juin 2018, 10:19
par thierry

Re: Fenice saison 2018 2019

Posté : 22 juin 2018, 10:38
par micaela
Une programmation quasi exclusivement consacrée à l'opéra en italien , à part Werther , qu'il s'agisse du baroque ou du XIXème siècle (je crois bien que Tosca est l'œuvre la plus récente).
Pour les distributions, elles sont en grande majorité italiennes , sans grandes stars (j'ai jeté un rapide coup d'œil, des trucs ont pu m'échapper).

Re: Fenice saison 2018 2019

Posté : 22 juin 2018, 21:37
par paco
Répertoire intéressant au Teatro Malibran, dans le genre exhumation d'oeuvres baroques c'est assez riche. C'est Fabio Ceresa qui met en scène la plupart de ces opéras, il se limite souvent au décoratif, mais chez Vivaldi ça me va très bien !

Et puis globalement la saison aligne un nombre impressionnant d'opéras, plus de dix versions scéniques dont plusieurs opéras nécessitant des moyens imposants. Pour une ville de province d'un pays soi-disant au bord de la banqueroute, moi je compare ça à la disette de Nantes et autres scènes françaises, je ne résumerais certainement pas cette saison à "bof ya que des opéras italiens" ...

Re: Fenice saison 2018 2019

Posté : 23 juin 2018, 09:18
par jerome
Les casts sont beaucoup trop incomplets pour juger de la teneur de cette nouvelle saison.

Re: Fenice saison 2018 2019

Posté : 23 juin 2018, 09:21
par paco
jerome a écrit :
23 juin 2018, 09:18
Les casts sont beaucoup trop incomplets pour juger de la teneur de cette nouvelle saison.
Comme toujours à la Fenice. ils annoncent toujours les casts quelques mois avant et la plupart du temps ce sont des inconnus (ce que je préfère à des seconds couteaux connus dont on sait qu'ils sont médiocres).
Ceci dit n'oublions pas que c'est à la Fenice qu'ont eu lieu les adieux de Devia cette année, ils savent faire venir des stars de temps en temps.

Re: Fenice saison 2018 2019

Posté : 23 juin 2018, 12:39
par elisav
La difficulté d’avoir de bonnes distributions dans les théâtres lyriques italiens (peut-être à l’exception de La Scala, qui est nettement plus riche que les autres) est due en grande partie au fait que les chanteurs free-lance sont payés avec des mois de retard (et parfois pas du tout). Par conséquent, ceux qui ont déjà une carrière, et surtout les artistes internationaux, hésitent à venir chanter en Italie.

Quant à la saison 2018/2019 de La Fenice, sur 18 œuvres à l’affiche il y a un tiers de titres inhabituels, dont un opéra contemporain et 5 œuvres rares ou très rares. Peu de scènes lyriques dans le monde, qu’elles soient principales ou provinciales, ont des programmations aussi audacieuses !

Teatro La Fenice est confronté à une situation bien particulière : le public local est minuscule, puisque la ville n’a que 60000 habitants, mais elle accueille des millions de touristes ; il y a un patrimoine lyrique immense et deux magnifiques salles, mais les subventions de l’état s'amenuisent...

Pour monter des opéras rares avec de petits moyens, ils utilisent les ressources locales bon marché, tout en remplissant ainsi leurs responsabilités civiques envers les jeunes talents : ils font appel aux services des étudiants des prestigieux conservatoire de musique et université d’art de Venise. :D

Re: Fenice saison 2018 2019

Posté : 23 juin 2018, 15:56
par paco
elisav a écrit :
23 juin 2018, 12:39
sur 18 œuvres à l’affiche
Tout à fait d'accord avec ton post globalement.

Rien que ce chiffre (18 oeuvres) mérite le respect : quelle salle française hors ONP en propose autant ???
elisav a écrit :
23 juin 2018, 12:39
il y a un tiers de titres inhabituels, dont un opéra contemporain
Oui d'ailleurs micaela qui semblait se plaindre que le répertoire s'arrête à Tosca côté modernité, est condamnée à acheter un billet pour l'opéra de Sciarrino ! :mrgreen: Personnellement, même gratuitement je n'irais pas :lol: (pourtant j'aime d'autres compositeurs contemporains)

elisav a écrit :
23 juin 2018, 12:39
et 5 œuvres rares ou très rares. Peu de scènes lyriques dans le monde, qu’elles soient principales ou provinciales, ont des programmations aussi audacieuses !
+1000