Décès de Sergio Segalini

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4633
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par Loïs » 07 juin 2018, 18:08

je viens de retrouver la date :1986, à Montpellier. Il avait organisé en marge du Festival une exposition nommée "Divas: parcours d'un mythe" où l'on entendait l'ut flottant de Milanov dans l'air du Nil, où l'on voyait une tenue portée par Callas (Norma). Grosse impression sur l'étudiant provincial que j'étais.

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1211
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par philopera » 07 juin 2018, 18:35

Bernard C a écrit :
07 juin 2018, 17:03


Où sont passés les critiques musicaux de cette trempe ?

Bernard
Je me dis cela à chaque fois que le dernier Opera Magazine me tombe des mains .... avec lui on apprenait toujours quelque chose

altini
Ténor
Ténor
Messages : 886
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par altini » 08 juin 2018, 04:07

Irritant et de mauvaise foi souvent.
Mais passionnant à lire .
Triste nouvelle.

marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 361
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par marcelin duclos » 08 juin 2018, 08:00

Bernard C a écrit :
07 juin 2018, 17:03
Dans les temps lointains ,( je l'ai perdu de vue il y a au moins 30 ans) , j'étais d'accord avec tout ce qu'il écrivait .
Comme dans un autre registre et dans des temps encore plus lointains j'étais d'accord avec Golea .

Où sont passés les critiques musicaux de cette trempe ?

Bernard
de grace , Cher Bernard , ne mélangeons pas tout...Golea qui etait sur certains sujets ou certains noms , d'une mauvaise foi évidente , etait au moins musicien...Eleve d'enesco, violoniste,il dechiffrait les partitions de musique contemporaine...Et comme il le disait lui meme " J'exagère , mais c'est pour mieux me faire comprendre"... Ségalini lui etait un " Dieu le père", ikl n'y avait que SON avis qui comptait, hors l'opera italien et les chanteurs italiens rien n'etait bon,...Quand on ose écrire ( quoique on pense des artistes cités), par exemple, qu'en France , seul Tony Poncet s'est entiché du role d'Arnold..( comme si on s'entichait d'un role pareil, que Poncet a quand meme chanté environ 100 fois, ce qui est bien plus que TOUS les Arnold du 20° siecle) !!!! ou celle là :" une voix comme celle de Borthayre , de nos jours , n'entrerait meme pas dans un studio d'enregistrement...Je souhaite à tous les barytons preferés de Ségalini la meme étendue vocale et la meme qualité de timbre de Borthayre qui dans Aida, chantait Ramphis ou amonasro ( vous en connaissez d'autres ?? ) , et qui pour se chauffer la voix faisait des contre ut de ténor. N'oublions pas qu'il fut pressentie pour enregistrer Amonasro dans la premiere integrale d'Aida de Tebaldi chez Decca , et que seul sa tres mauvaise prononciation de l'italien empecha la chose.... Et vous connaissez tous les coups de gueule contre Caballé , ou contre Sutherland ( elle passa toute sa jeunesse chez un dentiste !!!ça c'est de la critique musicale.. et le moins que l'on puisse dire , c'est qu'il n'a pas non plus brillé en tant que Directeur , car ses distributions n'ont pas laissées de souvenirs imperissables ( contrairement , par exemple , à celles de Bogiankino...)

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10552
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par Bernard C » 08 juin 2018, 08:23

Oui bien sûr,
Il y avait bien un parti pris , mais si ce n'était parole d'évangile, ça obligeait la plupart du temps à se poser des questions...ou ça levait des voiles... (même sur Sutherland et Caballe..... :D )

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14141
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par PlacidoCarrerotti » 08 juin 2018, 08:56

Bernard C a écrit :
08 juin 2018, 08:23
Oui bien sûr,
Il y avait bien un parti pris , mais si ce n'était parole d'évangile, ça obligeait la plupart du temps à se poser des questions...ou ça levait des voiles... (même sur Sutherland et Caballe..... :D )

Bernard
Il a longtemps été assez critique sur Sutherland... avant de la voir sur scène dans Lucia à Scheveningen (en 1982 je crois) : du jour au lendemain, il a rejoint notre secte d'adorateurs !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12941
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par HELENE ADAM » 08 juin 2018, 09:07

D'une manière générale, je ne suis pas choquée du tout par les critiques à la langue acerbe, qui montrent qu'ils sont capables de changer d'avis après telle ou telle prestation d'un artiste, ou, au moins de nuancer leurs propos. Au contraire. Aujourd'hui nous avons beaucoup trop de "critiques" très conventionnels (dans la louange autant que dans la descente en flamme d'ailleurs) qui apportent peu à la réflexion collective sur l'art lyrique....
J'adorais aussi le lire ... même si je n'étais pas toujours d'accord loin de là...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9002
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par jerome » 08 juin 2018, 09:58

Un grand bonhomme de l'histoire contemporaine de la critique musicale! Une culture immense, un amour profond de l'opéra et une véritable expertise des voix et des répertoires! Ce qui ne l'empêchait pas de cliver soit par sa mauvaise foi que de temps en temps il exerçait dans ses critiques, soit par ses inimitiés profondes vis à vis de certains chanteurs, inimitiés généralement générées par des comportements qui lui avaient profondément déplus ou qui l'avaient vexé. Caballé a été géniale jusqu'au jour où elle a imposé une fin de non recevoir à une de ses propositions à Aix en Provence (il faut tout de même reconnaître que la diva, si follement douée qu'elle ait pu être, lui a tendu souvent, par la légèreté avec laquelle elle s'emparait de certains rôles surtout à partir des années 80, le bâton pour la battre); Gruberova était LA grande Lucia des années 80 et sa première version de l'oeuvre chez EMI était à ses yeux sublime jusqu'au jour où elle l'a snobé quand il est venu la féliciter à la fin d'un spectacle et de là elle n'était plus qu'une Zerbinette montée sur ergots et cette première version de Lucia est devenue juste potable sous sa plume lors de la réédition en CD; Dessay était fantastique jusqu'au jour où elle a décliné sa proposition de venir chanter LuciE à Martina Franca; Vexé comme un poux, il l'a prise en grippe et a donné le rôle à Ciofi (qu'à contrario il a excessivement louangée). Et ainsi de suite...
Pour ce qui est de Sutherland, même quand il ne faisait pas partie du fan club, il reconnaissait ses capacités vocales immenses. Le déclic est venu quand il est allé la voir sur scène dans le rôle de Lucia et là il a compris!
Ceci dit, ses critiques, très informées, étaient la plupart du temps frappées au coin du bon sens et à quelques nuances près, j'étais très souvent d'accord avec lui (tout comme j'étais d'accord avec Jacques Bourgeois qui maîtrisait infiniment mieux l'opéra que Goléa) et je dois dire que ses successeurs à la tête de la revue ne sont pas du même niveau... Une page s'est tournée le jour de son départ.
Pour ce qui est de ses directions artistiques à Martina Franca et à Venise, il a été particulièrement innovant en redonnant leurs lettres de noblesse à des oeuvres injustement oubliées et si les distributions vocales qu'il réunissait n'était pas toujours exceptionnelles, elles restaient cependant globalement fort satisfaisantes. Qui aujourd'hui ose ce qu'il a osé ???

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21014
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par JdeB » 08 juin 2018, 10:04

Bravo Jérôme ! 100 % d'accord avec toi sur Segalini à qui je dois beaucoup comme jeune lecteur de son magazine et des ses ouvrages...
et 100 % d'accord aussi avec Hélène; oui, nous sommes dans le règne de la tiédeur en ce qui concerne la critique musicale et je le déplore
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21014
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Décès de Sergio Segalini

Message par JdeB » 08 juin 2018, 10:07

Loïs a écrit :
07 juin 2018, 18:08
je viens de retrouver la date :1986, à Montpellier. Il avait organisé en marge du Festival une exposition nommée "Divas: parcours d'un mythe" où l'on entendait l'ut flottant de Milanov dans l'air du Nil, où l'on voyait une tenue portée par Callas (Norma). Grosse impression sur l'étudiant provincial que j'étais.
je n'ai pas pu visiter cette expo mais j'ai déniché quelques années plus tard le petit catalogue dédicacé par l'auteur !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre