La politique artistique de Stéphane Lissner

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14816
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par PlacidoCarrerotti » 07 nov. 2015, 13:30

Stefano P a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Pour l'instant Lissner n'a proposé qu'une production de son crû qui n'a pas été accueillie avec des transports particuliers. Ni scandale ni événement de la décennie semble-t-il. Il lui reste heureusement du temps pour être artistiquement clivant mais qui peut sérieusement penser qu'un homme qui a fait carrière à l'abri des subventions puisse être un authentique révolutionnaire. ..
Ça me rappelle un ministre de la Culture des années soixante-dix qui parlait de ces artistes qui tenaient dans une main la sébile et dans l'autre le cocktail Molotov...
Et bien ce coup-ci c'est la sébile dans une main et la coupe de champagne dans l'autre.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2251
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par Piem67 » 07 nov. 2015, 13:49

PlacidoCarrerotti a écrit :
Piem67 a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Pour l'instant Lissner n'a proposé qu'une production de son crû qui n'a pas été accueillie avec des transports particuliers.
Tu trouves ?? 31 pages de commentaires ici, un "scandale" lié au taureau sur scène avec pétitions à la clé, une production qui a divisé mais dont aucun, me semble-t-il, a dit qu'elle était nulle et non avenue, les dernières représentations complètes pour un opéra de Schoenberg, franchement moi je trouve plutôt "particulier"...
En ce qui concerne le taureau, il ne s'agit pas de réactions artistiques.
Je n'ai pas entendu dire que les spectateurs s'étaient écharpés à la première entre pour et contre.
Alors j'enlève l'histoire du taureau :

Tu trouves ?? 31 pages de commentaires ici, une production qui a divisé mais dont aucun, me semble-t-il, a dit qu'elle était nulle et non avenue, les dernières représentations complètes pour un opéra de Schoenberg, franchement moi je trouve ça plutôt "particulier"...

Et je rajoute : une production dont on a parlé au delà des médias spécialisés (une interview de Castlucci dans Libé au sujet de cette prod par ex.). Et est-il nécessaire que le public "s'écharpe" à la première pour faire d'une production quelque chose de "particulier" ?...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14816
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par PlacidoCarrerotti » 07 nov. 2015, 14:13

Piem67 a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :
Piem67 a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Pour l'instant Lissner n'a proposé qu'une production de son crû qui n'a pas été accueillie avec des transports particuliers.
Tu trouves ?? 31 pages de commentaires ici, un "scandale" lié au taureau sur scène avec pétitions à la clé, une production qui a divisé mais dont aucun, me semble-t-il, a dit qu'elle était nulle et non avenue, les dernières représentations complètes pour un opéra de Schoenberg, franchement moi je trouve plutôt "particulier"...
En ce qui concerne le taureau, il ne s'agit pas de réactions artistiques.
Je n'ai pas entendu dire que les spectateurs s'étaient écharpés à la première entre pour et contre.
Alors j'enlève l'histoire du taureau :

Tu trouves ?? 31 pages de commentaires ici, une production qui a divisé mais dont aucun, me semble-t-il, a dit qu'elle était nulle et non avenue, les dernières représentations complètes pour un opéra de Schoenberg, franchement moi je trouve ça plutôt "particulier"...

Et je rajoute : une production dont on a parlé au delà des médias spécialisés (une interview de Castlucci dans Libé au sujet de cette prod par ex.). Et est-il nécessaire que le public "s'écharpe" à la première pour faire d'une production quelque chose de "particulier" ?...
Cette ouverture de saison n'a rien de clivante. C'était pire pour la Mireille de Joel.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Perseo
Soprano
Soprano
Messages : 68
Enregistré le : 02 mars 2014, 15:30

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par Perseo » 07 nov. 2015, 14:18

Si l'Opéra était un lieu dont on attend un geste révolutionnaire, ça se saurait ! Si déjà la démarche est à un bon niveau artistique, et sans que ça sente ni la provocation gratuite ni la naphtaline mal aérée, c'est déjà pas si mal...
Lissner en met pour tout le monde : des nouvelles productions verdiennes et des ouvrages 20ème, des scies et des raretés, des stars du lyrique et les metteurs en scène star de la scène européenne etc. C'est un bon équilibre pour que l'affiche de la maison soit intéressante dans le benchmark international, et que tout le monde puisse avoir sa madeleine, ce qui est quand même un minimum. C'est plutôt pas mal sur le papier, on verra à la pratique.
Sauf les tarifs qui continuent à monter et le plan de salle sans cesse 'redécoupé'. Comme avec Mortier et Joel qui n'y étaient déjà pas allés avec le dos de la cuillère ce que Lissner poursuit dans le même esprit inflationniste 'décomplexé'.

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2251
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par Piem67 » 07 nov. 2015, 14:36

PlacidoCarrerotti a écrit : Cette ouverture de saison n'a rien de clivante. C'était pire pour la Mireille de Joel.
je n'arrive pas à comprendre pourquoi il faudrait qu'une première soit "clivante" pour qu'elle constitue un événement "particulier"...

Avatar du membre
Bruno92
Baryton
Baryton
Messages : 1197
Enregistré le : 23 avr. 2011, 23:00
Localisation : 92
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par Bruno92 » 07 nov. 2015, 14:48

PlacidoCarrerotti a écrit : En ce qui concerne le taureau, il ne s'agit pas de réactions artistiques.
On en parle là :
http://www.lefigaro.fr/musique/2015/11/ ... u-d-or.php

Stefano P

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par Stefano P » 07 nov. 2015, 15:04

Bruno92 a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit : En ce qui concerne le taureau, il ne s'agit pas de réactions artistiques.
On en parle là :
http://www.lefigaro.fr/musique/2015/11/ ... u-d-or.php
En tout cas, il était plus que temps de déclencher la polémique puisque la dernière représentation a lieu dans deux jours... :P

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21930
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par JdeB » 07 nov. 2015, 17:09

Perseo a écrit :Si l'Opéra était un lieu dont on attend un geste révolutionnaire, ça se saurait ! Si déjà la démarche est à un bon niveau artistique, et sans que ça sente ni la provocation gratuite ni la naphtaline mal aérée, c'est déjà pas si mal...
Lissner en met pour tout le monde : des nouvelles productions verdiennes et des ouvrages 20ème, des scies et des raretés, des stars du lyrique et les metteurs en scène star de la scène européenne etc. C'est un bon équilibre pour que l'affiche de la maison soit intéressante dans le benchmark international, et que tout le monde puisse avoir sa madeleine, ce qui est quand même un minimum. C'est plutôt pas mal sur le papier, on verra à la pratique.
Sauf les tarifs qui continuent à monter et le plan de salle sans cesse 'redécoupé'. Comme avec Mortier et Joel qui n'y étaient déjà pas allés avec le dos de la cuillère ce que Lissner poursuit dans le même esprit inflationniste 'décomplexé'.
des raretés ? oui, enfin très peu : Iolanta, Lear et c'est tout...

qu'est-ce que le benchmark international ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6871
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par David-Opera » 07 nov. 2015, 17:26

Perseo a écrit : Sauf les tarifs qui continuent à monter et le plan de salle sans cesse 'redécoupé'. Comme avec Mortier et Joel qui n'y étaient déjà pas allés avec le dos de la cuillère ce que Lissner poursuit dans le même esprit inflationniste 'décomplexé'.
Pour l'instant l'augmentation est contenue.
Mais depuis 3 ans la subvention (c'est à dire l'engagement, ou plutôt le désengagement, maintenant, de l'Etat) baisse (-7 millions) et le mécénat n'augmente pas suffisamment pour compenser.
Je pense que ce n'est pas très compliqué à comprendre.

paco
Basse
Basse
Messages : 9370
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: La politique artistique de Stéphane Lissner

Message par paco » 07 nov. 2015, 20:47

David-Opera a écrit :
Perseo a écrit : Sauf les tarifs qui continuent à monter et le plan de salle sans cesse 'redécoupé'. Comme avec Mortier et Joel qui n'y étaient déjà pas allés avec le dos de la cuillère ce que Lissner poursuit dans le même esprit inflationniste 'décomplexé'.
Pour l'instant l'augmentation est contenue.
Mais depuis 3 ans la subvention (c'est à dire l'engagement, ou plutôt le désengagement, maintenant, de l'Etat) baisse (-7 millions) et le mécénat n'augmente pas suffisamment pour compenser.
Je pense que ce n'est pas très compliqué à comprendre.
Oui, enfin c'est facile de pleurer quand on a des couches d'inspecteurs administratifs dans tous les placards à nourrir... Si au moins ces augmentations tarifaires servaient à financer un budget artistique, mais le problème c'est que l'ONP est avant tout un mammouth administratif qui a accumulé des surcouches d'effectifs de bureau qu'il lui est désormais difficile d'alléger. Stéphane Lissner ne le nie pas d'ailleurs, il en parle assez ouvertement dans ses interviews, et au moins lui ne pleure pas "ouiiin on m'a diminué mes subventions", il sait que concernant l'ONP cet argument passe difficilement (à l'inverse NJ s'était ridiculisé sur le sujet). Et vu que depuis le début de la saison il remplit Bastille à coups de discounts dans les catégories supérieures et de ventes de places jeunes de dernière minute, je pense qu'il a déjà compris que ses futures sources de recettes ne viendront pas d'augmentations tarifaires... :lol: D'ailleurs, il est aujourd'hui probablement le Directeur d'opéra le plus compétent pour aller trouver les mécènes qui financeront ses projets, j'ai bon espoir qu'il y arrive et ce plus efficace que de faire passer l'amphithéâtre de Garnier en catégorie Optima :mrgreen:

Répondre