Qui a vu Callas sur scène??

Actualité, potins, débats.
Sallac
Messages : 25
Enregistré le : 10 févr. 2007, 00:00

Message par Sallac » 15 sept. 2007, 23:49

Parmi les plus grandes émotions de ma vie, avoir vu et entendu Maria Callas reste inoubliable.
La première fois, c'était pour la fameuse Traviata de 1955 à la Scala. Ma mère était amie avec Jacques Bourgeois et il a emmené à Milan le jeune homme de 14 ans que j'étais à l'époque. J'ai un souvenir d'une précision incroyable de cette représentation. La Callas était fascinante de beauté physique et vocale. la voix était sonore, et surtout, elle ne donnait jamais l'impression de chanter. Elle était, elle incarnait Violetta, et on ne voyait aucun effort, même pour les aigus. Excepté le contre-mi bémol qui fut brillant et longuement tenu.
Je l'ai entendu à nouveau à Paris en 1964 et 1965. La voix était plus ténue, mais que ce soit dans Norma ou dans Tosca, elle fut digne, et surtout scrupuleuse de la partition comme à son habitude, même si la voix ne répondait pas comme elle aurait voulu.Et théâtralement, c'était fascinant. Chaque geste, chaque regard nous hypnotisait complétement.

La dernière tournée bien sûr, fut très difficile. Mais, malgré une voix malade (pas de médium), elle offrait une incarnation toujours vraie de chaque personnage, avec le même respect musical. Dans Lauretta de Gianni Schicchi, nous voyions et entendions une toute jeune fille de 16 ans. Rien que par le miracle de sa musicalité.

Ce que l'on ne peut pas exprimer ou expliquer, c'est cette présence que nulle autre n'a eu. Un peu comme Gérard Philipe au théâtre! Cette grâce qui ne s'explique pas. Il y a eu et il y aura d'autres grandes tragédiennes. Que ce soit Varnay, Mödl, Rysanek, Jones. Et des actrices qui chantent : Dessay, Cousin... Mais Callas reste en dehors de tout ce qui m'a été donné de voir et d'entendre. elle est à part et elle le restera.

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1345
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Message par philipppe » 16 sept. 2007, 11:02

tuano a écrit :Je relance ce sujet au cas où un nouvel ODBien aurait eu la chance de voir la Callas et pourrait partager son expérience...

Ceux qui se sont exprimés ici ont plutôt parlé d'une chanteuse aux moyens insuffisants (à Paris).
je suis à la recherche du "spectateur total" à savoir un indiviu chanceux dans ses choix et qui aurait vu et entendu la Callas en scène et Gérard Philippe dans Le Cid ou le Prince de Hombourg à Avignon.

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3014
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Message par EdeB » 16 sept. 2007, 15:28

philipppe a écrit :
tuano a écrit :Je relance ce sujet au cas où un nouvel ODBien aurait eu la chance de voir la Callas et pourrait partager son expérience...

Ceux qui se sont exprimés ici ont plutôt parlé d'une chanteuse aux moyens insuffisants (à Paris).
je suis à la recherche du "spectateur total" à savoir un indiviu chanceux dans ses choix et qui aurait vu et entendu la Callas en scène et Gérard Philippe dans Le Cid ou le Prince de Hombourg à Avignon.
C'était le cas de ma mère.
Pour ma part, je me suis contentée de croiser la Callas avenue Georges Mandel....
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 18 sept. 2007, 13:27

Tu t'en souviens ?

Je suis moins surpris quand je lis les témoignages qu'on ait pas filmé la Callas à Garnier : la voix n'étant plus ce qu'elle était, elle n'aurait pas laissé une image sonore très flatteuse de la Divina.
Je ne sais pas ce que j'aurais pensé si je l'avais vue dans les années 1960... J'ai toujours eu l'impression qu'une grande chanteuse-actrice n'était pas grand chose sans voix.

paco
Basse
Basse
Messages : 8654
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 19 sept. 2007, 22:29

Sallac a écrit :Un peu comme Gérard Philipe au théâtre! Cette grâce qui ne s'explique pas.
C'est exactement le parallèle que fait mon père, qui a vu les deux (Callas à Milan ds Anna Bolena et Macbeth, Gérard Philippe au TNP ds le Prince de Hombourg).
En fait il a vu la Callas à la fois ds sa période "glorieuse" (Milan années 50), puis ds la période "déclin" (Paris, ds Tosca avec Renato Cioni). Comme tt le monde il dit qu'à Paris en 64-65 ça n'avait plus rien à voir vocalement, mais ça le fascinait qd même, rien que par le magnétisme que la diva dégageait. Il se souvient que, même ds sa phase "déclin", elle était toujours très professionnelle ds son approche de la partition, très scrupuleuse du respect du texte, des nuances, des phrasés. Tout était intelligemment mené, très musical, avec naturel, sans effort apparent.

Autre détail dont il se souvient : l'extrême rareté de ses apparitions, même ds les années 50. Il se souvient qu'à la Scala elle assurait 4 ou 5 représentations d'une série, tout au plus. Réussir à la voir relevait du miracle, d'autant que l'affiche ne précisait pas toujours les dates où elle se produisait et celles où il y avait la doublure...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21014
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 20 sept. 2007, 09:20

tuano a écrit :Tu t'en souviens ?
Très bien. Elle dégageait une aura incroyable.
E.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Tito
Messages : 18
Enregistré le : 07 août 2005, 23:00
Contact :

Message par Tito » 25 sept. 2007, 17:41

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec ce qu'a écrit Sallac, surtout sa conclusion (j'aime bien le parallèle avec Gérard Philippe).- C'est sans doute ce magnétisme qui fait les vrais 'monstres sacrés' : il y en a très peu, contrairement à ce que les médias voudraient faire croire.
J'avais relaté à méduse, en 2005, mon souvenir de cette Tosca de Février 1965 à Garnier [ modules.php?name=Forums&file=viewtopic&t=2317 ]. En cette période anniversaire du décès de la Callas, quelle dommage de ne voir à la télé que des fragments de documents techniquement médiocres, ou du rabachage à n'en plus finir sur sa vie privée...
Heureusement que l'on peut toujours rêver au son de ses disques!

Répondre