Riccardo Muti a démissionné

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 05 avr. 2005, 12:08

lyricomaniaque a écrit : Mais il choisissait trop souvent des interprètes uniquement capables d'assouvir son propos, et ses démêlées avec des chanteurs à personnalité ne se comptent plus.
C'est bien la pire leçon qu'il ait retenue de son modèle Toscaninien :roll:
lyricomaniaque a écrit : Le grand Friedmund
1m74 sans les chaussures :P

giorgio
Messages : 19
Enregistré le : 15 août 2004, 23:00
Contact :

Message par giorgio » 05 avr. 2005, 13:32

tuano a écrit : En plus, c'est l'un des publics les plus infects du monde : huer Tebaldi, Callas, Caballé... et plus récemment Fleming dans une performance qui n'avait rien d'indigne... bref, il n'y a vraiment pas grand chose qui m'incite à aller à la Scala.
Oui ,mais à la Scala ,il y a le maestro de la claque. :wink:

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 05 avr. 2005, 14:06

Friedmund a écrit :
lyricomaniaque a écrit : Mais il choisissait trop souvent des interprètes uniquement capables d'assouvir son propos, et ses démêlées avec des chanteurs à personnalité ne se comptent plus.
C'est bien la pire leçon qu'il ait retenue de son modèle Toscaninien :roll:
Toutes choses égales par ailleurs, Muti, que je ne défend pas souvent, a souvent eu la main (sur les chanteurs) moins lourde que le vieux Toscanini.

Quand on a à sa disposition Björling et Milanov, engager Jan Peerce et Herva Nelli est mille fois plus dommageable que, dans le paysage verdien de l'époque, monter un Trouvère avec Licitra, Frittoli, Urmanaz et Nucci.

X

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 05 avr. 2005, 14:20

giorgio a écrit :
tuano a écrit : En plus, c'est l'un des publics les plus infects du monde : huer Tebaldi, Callas, Caballé... et plus récemment Fleming dans une performance qui n'avait rien d'indigne... bref, il n'y a vraiment pas grand chose qui m'incite à aller à la Scala.
Oui ,mais à la Scala ,il y a le maestro de la claque. :wink:
Comment ça, "oui mais" ? Es-tu ironique ?
L'existence d'une claque ne me rend pas le public de la Scala plus sympathique, bien au contraire !

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 05 avr. 2005, 14:23

Xavier a écrit :
Friedmund a écrit :
lyricomaniaque a écrit : Mais il choisissait trop souvent des interprètes uniquement capables d'assouvir son propos, et ses démêlées avec des chanteurs à personnalité ne se comptent plus.
C'est bien la pire leçon qu'il ait retenue de son modèle Toscaninien :roll:
Toutes choses égales par ailleurs, Muti, que je ne défend pas souvent, a souvent eu la main (sur les chanteurs) moins lourde que le vieux Toscanini.

Quand on a à sa disposition Björling et Milanov, engager Jan Peerce et Herva Nelli est mille fois plus dommageable que, dans le paysage verdien de l'époque, monter un Trouvère avec Licitra, Frittoli, Urmanaz et Nucci.

X
Et en plus, je suis injuste: il n'y a vraiment que le Don Carlo qui est 'doté' d'une distribution on ne peut plus contestable...

Avatar du membre
lyricomaniaque
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 198
Enregistré le : 16 févr. 2004, 00:00

Message par lyricomaniaque » 05 avr. 2005, 21:22

il n'y a vraiment que le Don Carlo qui est 'doté' d'une distribution on ne peut plus contestable.
Moui... Enfin, si l'on oublie le 7/12, Pavarotti n'est tout de même pas du tout indigne, loin de là ! Ramey ne me semble pas une broutille, D'Intino fait les beaux jours du Met en ce moment dans le même rôle, Coni est certes déjà bien entamé mais reste un beau phraseur et Dessi - qui, comme tant de consoeurs n'a pas ses meilleures notes dans celles de la tessiture d'Elisabeth - fait preuve de sensibilité. Je ne trouve donc pas du tout ce cast des plus "contestables"...
Quand on a à sa disposition Björling et Milanov, engager Jan Peerce et Herva Nelli est mille fois plus dommageable
On trouve quand même un Requiem avec Björling et Milanov, un acte IV du "Rigoletto" avec Warren, Milanov, Merriman et Peerce (que j'aime, désolé !), un autre Requiem avec Tebaldi, Elmo et Siepi, un autre encore avec Barbieri, Siepi et Di Stefano tout jeune, des extraits de "Nerone" avec Siepi et Simionato, de "Mefisto" avec Siepi, etc... Cela dit, je peux aussi défendre les intégrales RCA, car j'aime beaucoup Tucker (toi aussi, Xavier, non ?) ou encore Valdengo (protagoniste dans "Otello" et "Aïda"). Et l'"Otello", Nelli ou pas, figure pour moi dans les deux ou trois versions que je préfère de l'oeuvre. Et on ne s'écarte pas tant que ça du fil sur Muti...

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 06 avr. 2005, 09:46

J'efface le fil doublon, je recolle ici les messages supprimés et je renomme ce fil (Muti il a été déchargé) pour signaler qu'il a démissionné de lui-même, après la remarque de Capulet.
Capulet a écrit :Riccardo Murti n' a pas été "déchargé". C' est lui-même qui a démissionné.

Quant à La Scala, elle n'a sûrment pas d' avenir, si on permet cette raccaille syndicale de faire et défaire des directeurs. Une organisation soi-disante artistique a surtout besoin de discipline et de cohérence artistique, précisement.

J' espère que le théâtre sera privatisé et les pagailleurs congédiés.
olaf a écrit :Bien sur monsieur le libéral de service.
On vire tout le monde et on remplace le personnel par des contrats à durée déterminée payés en fonction des représentations (comme cela ils seront au chômage quand il n'y a pas de représentations) et on abuse des stagiaires non-rémunérés (Ah ! tous ces petits jeunes qui veulent bosser dans le culturel !!!!).
Et voilà, les comptes sont positifs et plus d'ennui avec des syndicalistes........
C'est si simple au fond
Et puis ensuite, on réduit le nombre de musiciens (c'est vrai, regardez le triangle et la grosse caisse, ils ne jouent pas tout le temps !!Donc un fixe+un pourtentage sur les notes jouées....)
O.
Friedmund a écrit :... et puis on embauche Bocelli et Brintey Spears parce que c'est plus vendeur en Tannhauser que Peter Seiffert et Susan Anthony, on fera la même saison tous les ans: Boheme-Traviata-Carmen afin d'assurer le remplissage; tant qu'à faire, on passera aussi un peu de pub à l'entracte (ou au fond de la scène), et enfin on embauchera un orchestre de pakistanais sous pavillon panaméen, afin d'optimiser le ratio qualité/coût. Par ailleurs on revendra la Scala, trop chère, trop vieille (et présentant des acquéreurs intéressés pour un prix au m2 supérieur au marché milanais), pour jouer un soir par mois, en location, au stade San Siro (dates des représentations pouvant évoluer en cours de saison selon les matchs de Coupe d'Europe); enfin une buvette ambulante circulera dans les travées afin de dégager de diversifier le income des représentations.

Ne reste plus qu'à abolir le droit syndical, et nous vivrons dans le meilleur des mondes en somme :roll:

Cela dit, par rapport au message initial, Muti a effectivement démissioné de lui-même, suite à un vote de défiance.

Avatar du membre
philou
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 10 mars 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philou » 06 avr. 2005, 09:53

Aaaaah, le 'Dich teure Halle' de Britney Spears, je payerais cher pour l'entendre ! Et quand je pense que ce pauvre Bocelli ne pourra même pas voir qu'elle est en string pour chanter 'Allmächt' ge Jungfrau', quel dommage !

Olaf et Friedmund, je vous décerne la chouquette d'or pour votre réaction si prompte et si judicieuse !

Avatar du membre
Stolzing
Soprano
Soprano
Messages : 57
Enregistré le : 16 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Stolzing » 06 avr. 2005, 10:55

philou a écrit :Olaf et Friedmund, je vous décerne la chouquette d'or pour votre réaction si prompte et si judicieuse !
Judicieuse :roll: ... Les deux positions me paraissent aussi caricaturales l'une que l'autre et voir dans le droit syndical le sauveur de la qualité artistique ou la fin de la vraie beauté est plutôt rigolo.

Deux exemples, pris du prétendu temple du capitalisme sauvage que sont les USA. Un label japonais (Denon, je crois) devait enregistrer un CD avec l'orchestre de Philadelphie. Les ingénieurs demandent à l'orchestre de jouer quelques minutes pour régler les micros: refus de l'orchestre, car ce n'était pas prévu dans le contrat et ils exigeaient une rémunération spécifique. Refus de Denon et pas de disque. Tout récemment, Cleveland a refusé de céder gratuitement, au contraire de tous les autres orchestres, les droits de diffusion sur Internet du concert qu'ils devaient donner aux Proms: résultat, invitation annulée. Les orchestres américains sont crispés sur leurs "droits acquis", sont horriblement chers et, résultat, plus personne ne les enregistre. On peut aussi rappeler que Gall disait avoir sur son bureau un préavis de grève par jour et ce n'était sans doute pas pour la défense du service public de l'opéra et du plaisir des camarades spectateurs...

D'un autre côté, je ne suis pas sûr que Muti ait été poussé à la démission par d'horribles syndicalistes. Le personnage a l'air très imbu de lui-même et devait pouvoir exaspérer tout le monde, toutes tendances confondues (je n'ai pas d'infos particulières sur ce point).

ivopera
Alto
Alto
Messages : 348
Enregistré le : 31 oct. 2003, 00:00

Message par ivopera » 06 avr. 2005, 11:08

CAMARADES OLAF ET FRIEDMUND,

Il ne vous reste plus qu'à créer le syndicat "sud-chouquette"

Répondre