Saison 2014-15 de l'OnP

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9471
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par jerome » 03 mars 2014, 17:34

Kaufmann semble vouloir donner une autre orientation actuellement à son répertoire et il est fort probable qu'il n'était pas dispo aux dates prévues.

Golaud
Alto
Alto
Messages : 490
Enregistré le : 30 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par Golaud » 03 mars 2014, 18:22

jerome a écrit :ensuite quant aux répertoires choisis pour la nouvelle saison:

20ème siècle: 25%
19ème siècle: 50%
18ème siècle: 25%

c'est quand même assez équilibré
L'opéra le plus récent date de 1912, le plus ancien de 1767. Donc afficher 25% de 20e siècle et 25% de 18e, c'est sans doute vrai dans les chiffres mais absolument pas dans les esthétiques...

Par contre, pour le 21e siècle : 0% pour la 3e saison consécutive.

Cette saison n'est pas décevante, elle est juste indigne de l'Opéra de Paris (rapport qualité/prix)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9471
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par jerome » 03 mars 2014, 18:33

oui enfin les 16 ouvrages qui s'étalent sur les 145 années d'opéras ici représentées sont d'esthétiques fondamentalement différentes!

paco
Basse
Basse
Messages : 9118
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par paco » 03 mars 2014, 18:52

comme Jérôme, j'ai tendance à trouver les commentaires un peu sévères (sauf, Jérôme, pour la devinette "quel rôle pour qui": Florez pleure depuis des années pour qu'un théâtre lui propose le rôle de Belmonte -Enlèvement au sérail-, une série de représentations alternant Florez et Antoun ça aurait eu de l'allure, mais bon je pinaille).

sérieusement, réclamer Harteros à Paris alors qu'en dehors des récitals elle annule tout ce qui est hors d'un rayon d'une poignée de kilomètres de Munich, ça ne tient pas la route une seconde (d'ailleurs elle n'est plus distribuée au ROH, il y a eu un trop-plein / ras-le-bol de ces annulations à répétitions)

on a enfin le retour de l'Enlèvement au sérail, qui plus est à Garnier (ouf!), on a deux oeuvres très rarement jouées (Le Roi Arthus, Le Cid), par rapport aux mornes saisons que l'on vient d'avoir c'est quand même un progrès...

en revanche, je suis d'accord avec Placido sur le fait que le niveau des distributions (que je considère très correct) ne justifie pas les tarifs pratiqués (qui sont ceux de soirées d'exception...), le fossé s'agrandit d'année en année...

Avatar du membre
Bruno92
Baryton
Baryton
Messages : 1197
Enregistré le : 23 avr. 2011, 23:00
Localisation : 92
Contact :

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par Bruno92 » 03 mars 2014, 19:06

Juste pour info, il semblerait que l'abonnement "Champ Libre" soit enfin disponible à la vente sur Internet (précisé sur la brochure d'abonnement en tant que "Nouveau")

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 703
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Nouveaux pronostics ONP (jusqu'en 2017)

Message par jmc » 03 mars 2014, 19:08

jmc a écrit :
David-Opera a écrit :Le coup bas provient du changement de catégories des places de Stalle à Garnier où la scène est visible au moins partiellement. Elles passent de 10 euros à 25 euros.
Il y a aussi le surclassement du premier rang des loges de 3/4 au palais Garnier:
  • de la catégorie 1 (180 €) à OPTIMA (210 €) pour les 1 iéres et 2 ièmes loges
  • de la catégorie 2 (115 €) à 1 (190 €) pour les 3 ièmes loges :taz: .
Jean-Marc :crutch:
Quant à l'opéra Bastille les 15 premiers rangs du parterre central passent tous de la catégorie 1 à 180€ à la catégorie OPTIMA à 210€.
Depuis trois saisons il y a ce type d'inflation des tarifs. Je proteste :shutup: .
Jean-Marc

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9471
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par jerome » 03 mars 2014, 19:09

paco a écrit :le niveau des distributions (que je considère très correct) ne justifie pas les tarifs pratiqués (qui sont ceux de soirées d'exception...), le fossé s'agrandit d'année en année...
eh ben moi je considère que ça n'a pas à avoir de lien ni dans le raisonnement qu'on peut tenir ni dans l'absolu! Ces tarifs sont de toutes façons trop élevés dans l'absolu et le seraient tout autant avec les noms des artistes qui ne viennent pas à Paris l'année prochaine.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7270
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par MariaStuarda » 03 mars 2014, 19:23

jerome a écrit : vu la réputation du public parisien, je me doute que certains artistes n'aient pas forcément envie de venir
:clapping:

Avatar du membre
Rodrigue
Alto
Alto
Messages : 286
Enregistré le : 06 juin 2004, 23:00
Localisation : Paris

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par Rodrigue » 03 mars 2014, 22:01

Vous êtes médisants, il y a Harteros dans la scène finale de Capriccio à Lucerne... :-)

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1089
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Saison 2014-15 de l'OnP

Message par xavierscriabine » 03 mars 2014, 22:30

Golaud a écrit :
jerome a écrit :ensuite quant aux répertoires choisis pour la nouvelle saison:

20ème siècle: 25%
19ème siècle: 50%
18ème siècle: 25%

c'est quand même assez équilibré
L'opéra le plus récent date de 1912, le plus ancien de 1767. Donc afficher 25% de 20e siècle et 25% de 18e, c'est sans doute vrai dans les chiffres mais absolument pas dans les esthétiques...

Par contre, pour le 21e siècle : 0% pour la 3e saison consécutive.

Cette saison n'est pas décevante, elle est juste indigne de l'Opéra de Paris (rapport qualité/prix)
Déjà les 25% de XXè, je ne vois pas trop où ils sont...
Alors certes, Pelléas a été achevé en 1901-1902 pour l'orchestration mais composé avant, bon, Tosca a été créé en janvier 1900, ouf! (mais terminé avant 1900 du coup si on est logique...)
Sinon Chausson c'est du XIXè je le rappelle... du coup je vois mal comment on arrive à 25%.

Répondre