Biographie

 

Les diverses expressions artistiques pratiquées par David Alagna s’entrecroisent au gré des inspirations et le conduisent naturellement à la création musicale, à la réalisation d’œuvres plastiques, comme à la production de spectacles lyriques.

Musique : Né en France de parents siciliens, David Alagna, a subi depuis son plus jeune âge les influences de la musique populaire française et de la musique traditionnelle sicilienne, puis de la musique lyrique en général. Il se passionne instinctivement pour les instruments populaires, pour le mélange des styles ou le mariage des timbres rustiques et classiques. Par filiation, il étudie d’abord la guitare dans le cadre du traditionnel apprentissage familial dont il reçoit le solide héritage culturel au terme de plusieurs années de formation. Il poursuit ses études musicales et la pratique de la guitare en autodidacte ; instrument qui le conduit notamment vers la musique jazz à travers laquelle il se réalise très vite en tant qu’interprète, arrangeur et compositeur. Parallèlement, il perfectionne son approche de l’harmonie jazz ou moderne et le goût de l’improvisation ainsi que l’étude de l’orchestration classique. Il se consacre plus particulièrement à la composition d’œuvres lyriques :
- Le Dernier jour d’un condamné (Editions Symétrie / CD-DG) : Opéra en deux actes et un intermezzo de David Alagna, sur un livret des trois frères Alagna d’après le roman de Victor Hugo. L’œuvre est créée en version de concert au Théâtre des Champs Elysées sous la direction de Michel Plasson. A cette occasion, Robert Badinter prononce un discours en prélude au concert de création. Pour sa Première en Espagne, Le Dernier jour d’un condamné est donné à Valencia, à l’occasion de l’inauguration du nouvel Auditorium du Palau de les Arts. Lors du concours d’orchestration du Conservatoire National d’Aubervilliers, la deuxième scène du Dernier jour d’un condamné est proposée en sujet parmi les œuvres de Scriabine, Koechlin et autres compositeurs au programme. L’œuvre est appréciée par les membres du jury, présidé par Thierry Escaich.

 

 

Partition d’orchestre, air du Friauche (Le dernier jour d’un condamné)
Photographie © DR

 

- Les Poésies non choisies (Editions Symétrie) : recueil de mélodies françaises pour piano et voix, de David et Frédérico Alagna, sur des poèmes d’auteurs classiques. Crées par quatre jeunes solistes lyriques, à l’occasion d’un concert à l’Opéra National de Paris Bastille, ces compositions sont également présentées au Concours des Maîtres du Chant Français de Paris : la candidate y remporte le prix du meilleur programme contemporain. Le ténor Roberto Alagna et l’acteur Thierry Frémont ont inauguré, à Paris, la nouvelle Salle Pleyel avec ce même recueil de mélodies.
- Adaptation musicale et théâtrale de l’opéra Orphée et Eurydice de C. W. Gluck (éditions Symétrie / DVD-DG) pour la coproduction scénique de l’Opéra de Bologne et de l’Opéra de Montpellier.
- Révision, à la demande des Editions Ricordi, de la partition de Cyrano de Bergerac de Franco Alfano, en vue de sa nouvelle édition.

Dans des styles musicaux variés, classique, jazz, traditionnel ou pop moderne :
- Directeur artistique et arrangeur pour le « LyricoSwing Project » : formations à cordes et une voix lyrique, mélangeant les styles baroque, classique et Manouche.
- Arrangeur et interprète dans « Sérénades » : pour voix et deux guitares, album (DG) regroupant transcriptions d’airs d’opéra, de mélodies françaises, italiennes et napolitaines.
- Arrangeur et orchestrateur pour l’album « Les Etoiles de Noël » (Emi classics)
- Arrangeur et orchestrateur pour le concert de réouverture de la Salle Gaveau, avec Roberto Alagna : « Live in Paris » (DVD-DG)
- Arrangeur et orchestrateur de l’hymne « Sognare » pour le concert caritatif « Michael Jackson and Friends » de Munich.
- Pour Harthaus Musik, David Alagna conçoit le découpage musical du film opéra « Romeo et Juliette » tiré de C. Gounod (DVD).
David Alagna travaille avec différents artistes de la scène lyrique, jazz et pop moderne et collabore notamment depuis de nombreuses années avec ses frères Roberto Alagna (ténor) et Frédérico Alagna (compositeur) ainsi qu’avec Dan Levy : compositeur multi instrumentiste, mixer et producteur (The do, L’empire des loups... )

 

 

Hommage à Hugo, David Alagna
Photographie © DR

 

Arts Plastiques : David Alagna commence l’étude de l’histoire de l’art et la pratique de arts plastiques dès l’age de 14 ans. Il suit assidûment les cours et expositions de la plasticienne Claudie Laks. Il approfondie son approche des volumes, de l’espace et de la matière dans l’atelier du sculpteur Rachid Kimoune, puis en fonderie. David Alagna collabore avec son frère Frédérico (peintre, dessinateur, graveur, sculpteur) dans l’Alagna-Art-Galerie, en région parisienne, et se consacre plus particulièrement à la sculpture :
Il montre ses œuvres à partir de 2003 lors d’une première exposition de sculptures en bronzes à la « RP-Galerie » de Montpellier (catalogue illustré « Autour des premiers bronzes » - Gold&Rose édition). Exposition en 2005 de sculptures contemporaines et classiques dans le « Foyer del Toro du Teatro Regio de Turin ». Performance picturale pour le documentaire produit par Pierre Henri Loÿs « Giacomo Carissimi, le discret » (Aller-retour production) diffusé sur Mezzo. Exposition en 2006 au « Musée de l’E.A.I » de Montpellier. Expositions en 2007 au « Château de Luponnas » de Vonnas. Réalisation, prochainement, d’une oeuvre d’art pour La ville de Montgeron, qui dans le cadre de sa nouvelle urbanisation lui passe commande d’une sculpture monumentale. David Alagna conçoit occasionnellement affiches et pochettes DVD de ses spectacles…

David Alagna a collaboré avec : Juan Pons, Nicola Martinucci, Cecilia Gasdia, Giorgio Zancanaro, Jean Philippe Lafont, Placido Domingo, Roberto Alagna, Anton Guadagno, Michel Plasson, Georges Prêtre, Edouard Molinaro, Rachid Kimoune, Pierre-Henri Loÿs, Dan Lévy, Olivia B. Merilhati, Thomas Roussel, Nathalie Manfrino, Erwin Schrott, Thierry Frémont, Ivan Cassar, Jean-Félix Lalanne…

 

 

La Bohème : étude Acte I, 1990. Photographie © DR

 

 

La Bohème : étude Acte II, 1990. Photographie © DR

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir