norman9

 

Photographie (c) DR

 

Jessye Norman aime la France et sans doute un peu plus encore depuis les cours qu'elle a pris avec Pierre Bernac, frère spirituel de Poulenc et mélodiste suprême, à l'Université de Michigan au printemps 68. Réveillée dès cinq heures du matin par l'urgence de cet enseignement qui porte de si beaux fruits.
La France l'aime et ses critiques délirent pour elle. qu'on en juge : « la voix est ce qu'on peut imaginer de plus sensuellement enveloppant, le timbre voluptueux et ductile comme une soie, la ligne vocale toujours ferme et portée par un souffle souverain » peut-on lire dans Le Monde du 27 juillet 2001. Pâle compliment au regard de celui enflammé signé par Jean Cotté dans le France-Soir du 14 janvier 1978 : « Elle possède l'immensité vocale d'une Kirsten Flagstadt, la profondeur dans le grave d'une Kathleen Ferrier, le meilleur dans l'aigu d'une Schwarzkopf et peut avoir selon les auteurs et les oeuvres la souplesse altérée d'une Caballé ou les fulgurances dramatiques de Birgit Nilsson ».
Son très riche et étincelant parcours français reste marqué pour moi par au moins deux moments de grâce.
En juillet 1983 à Aix, elle était Phèdre, celle de l'Hippolyte et Aricie d'un jeune tricentenaire, Rameau. Pier Luigi Pizzi, le magicien, signait là une de ses mises en scènes les plus abouties, les plus ensorcelantes. Le moindre des mérites de ce scénographe qui travaille aussi bien pour les immensités de Bercy, de Vérone ou de Nîmes que pour la bonbonnière de la salle Garnier de Monte-Carlo, est d'avoir décuplé pour l'oeil la scène exiguë de l'Archevêché par un jeu complexe de miroirs, miroirs noirs et or comme la nuit profonde. Un espace ponctué par des colonnes de porphyre descellées, comme retenues dans l'imminence de leur chute par des bustes d'esclaves maures, silhouettes noires comme celles, entières et vivantes, que l'on voit tout au long du spectacle manipuler les éléments scéniques. Forêt d'arbres dorés entourant une altière Diane sur un cerf d'argent, immense drapé mauve cardinal agité des spasmes de la fureur de Neptune, cuirasses subtilement soulevées par des taffetas bouillonnants. Et Jessye, immense bouche d'ombre, de douleur convulsée et de rage. Soleil noir déployé hautement, tonitruant et noble.

Et puis, jusqu'aux larmes, un soir de mars 1986. Elle chantait les Quatre derniers lieder de Strauss. « Nous étions loin, très loin de la salle Pleyel, dans une sorte d'antichambre du paradis où rien n'existait en dehors de cette musique sublime, de cette voix venue d'ailleurs », (Le Figaro, 24 mars 1986), « avec la grande dimension cosmique de cet adieu de Strauss à la vie, si calme, profond, abandonné aux limites de l'univers. La voix au sommet de sa courbe, planant en longues orbes, avec mille expressions miroitantes de ce timbre de diamant jusqu'à l'azur profond de la nuit dans le grave » (Le Monde, 25 mars 1986)

 


 

Chronologie de Jessye Norman en France

 

1973
4 mai 1973, Paris, Pleyel, Aïda, vc, avec F. Cossotto, P. Lavirgen, Orch lyrique de l'ORTF, Nino Sanzogno,
1973, Tours, récital

1975
1975, Paris, Elijah dir K. Richter

1976
11 mai 1976, Paris, Palais des Congrès, Nuits d'été de Berlioz, O. de Paris, Z. Mehta
24 juin 1976, Versailles, Opéra royal, D. Baldwin (Poulenc, Mozart, Duparc, Schuman)

1977
13 mars 1977, Paris, Palais des Congrès, Gurrelieder, dir. Z. Mehta
29 juillet 1977, Aix-en-Provence
17 septembre 1977, Festival de Saint-Lizier (Pyrénées ariégeoises), Cathédrale de Saint-Lizier,
récital accompagné par Geoffrey Parsons dédié à Maria Callas (décédée la veille) avec, notamment, "L'Amour et la Vie d'une femme"
octobre 1977, Pleyel, airs de concert de Mozart
24 octobre 1977, Paris, Athénée, (Purcell, Beethoven, Satie, Malher, Debussy)

1978
janvier 1978, une semaine de récitals au Théâtre de la Ville, Paris
19 et 21 janvier 1978, Lyon, Auditorium Maurice Ravel (Berlioz et Wagner)
27 janvier 1978, Strasbourg, Palais des Congrès, airs de concert de Mozart, , Alfred Brendel, The Academy of Saint Martin in the fields, Neville Marriner
2, 3, 4 février 1978, TCE, concert dir. S. Baudo (Messiaen)
7 février 1978, TCE, Poulenc, Chausson, Strauss, Brahms
22 février 1978, Paris, Eglise Saint Louis des Invalides, Requiem de Schumann avec O. Wenkel, H. Winkler et S. Nimsgern
27 février 1978, Toulouse, Halle aux Grains, Nuits d'été de Berlioz, dir. M. Plasson
21 mars 1978, Paris, Maison de la Radio, Alceste de Gluck
13 juin 1978, Strasbourg
27 juillet 78 récital à Aix
été 1978, récital Schubert à Nohant
été 1978, récital à Menton
28 et 30 octobre 1978, Avignon, concert Wagner, Palais des Papes

1979
25 janvier 1979, TCE, Altenberg Lieder de Berg dirigés par P. Boulez
19 février 1979 Athénée , Dalton Baldwin, Haydn, Schumann, Ravel
10 août 1979 Carpentras
26 octobre 1979, Marseille, concert dirigé par D. Masson

1980
15 et 17 février 1980, Bordeaux
11 juin 1980, Versailles
18 et 19 juin, Paris, Palais des Congrès
24 juin 1980, Avignon
4 novembre 1980, Garnier, D. Baldwin (Schubert, Brahms, Gounod, Wagner), unique apparition au Palais Garnier
7 novembre, Lille

1981
10 juin 1981, Paris, Gaveau, G. Parsons, piano (Kindertotenlieder de Malher, Wolf, Chausson, Offenbach)
8 septembre 1981, Besançon
14 septembre 1981, Lyon, concert Berlioz dirigé par A. Dorati

1982
24 mars 1982, Lyon, Opéra, récital
5 avril 1982, Paris, Châtelet, R. Nunn, piano (Brahms, Schuman, Ravel, Strauss)
2 juillet 1982, Grange de Meslay, P. Moll, piano (Schubert, Malher, Brahms, ...)
octobre 1982, Paris, TCE, Great Day in the Morning, spectacle de Robert Wilson

1983
20 et 21 janvier 1983, Paris, Pleyel, concert Wagner dr. D. Barenboim (Wesendoncklieder)
3 mars 1983, Paris, Châtelet, concert Verdi avec l'O. Colonne, dir. M. Valdès (Aïda, Forza del destino, Otello)
8 mars 1983, Paris, Châtelet, concert Wagner avec l'O. national de Lyon, dir. S. Baudo
13 mars 1983, Paris, Châtelet, concert Haydn et Mozart avec l'O. de chambre de Lausanne, dir. A. Jordan
juin 1983, Paris, Théâtre de l'Athénée
juillet 1983, Aix, Hippolyte et Aricie, J. E. Gardiner / P.L. Pizzi ; J. van Dam, J. Aler, R. Yakar,

1984
26, 29 mars, 2, 5, 9, 12, 14, 18 avril 1984, Favart, Didon et Enée, JC Casadesus / N. Joel
23 et 24 juin 1984, Saint-Denis, Symphonie n° 2 de Mahler avec Sheila Amstrong sous la direction de Seiji Ozawa.
31 juillet 1984, Aix, récital
12 novembre 1984, Paris, TCE « Lundis Musicaux de l'Athénée », G. Parsons

1985
24 et 25 Mars 1985, Paris, Pleyel, Kindertotenlieder de Malher, London Symphony Orchestra, dir. C. Abbado
avril, Paris, Pleyel, La Damnation de Faust (vc), C. Davis, J. Norman, T. Moser, J. Van Dam
19, 23, 26 et 29 juillet 1985, Aix, Ariadne auf Naxos S. Bychkov / G. Järvefelt; W. Johns, J. Piland, G. Raphanel.
29 septembre 1985, Paris, Pleyel, Lieder de jeunesse de Berg avec D. Baremboïm, piano

1986
mars 1986, Pleyel, Scène finale de Capriccio, Quatre derniers lieder, Orchestre de Paris dir. Erich Leinsdorf
14 juin 1986, Rouen, Lycée Corneille

1987
19 juin 1987, Bobigny
10 décembre 1987, TCE

1988
9 juillet 1988, Saint-Denis, récital.
10 décembre 1988, Paris, Théâtre des Champs-Elysées

1989
14 juillet 1989, Paris, Place de la Concorde, Marseillaise
19 juillet 1989, Versailles, parc du château
22 juillet 1989, La Roque-d'Anthéron, récital avec D. Baldwin (paino) et A. Marion (flûte)[Haendel, Strauss, De Falla, Ravel, Duparc]
octobre 1989, Paris, Athénée

1990
5 juin 1990, Strasbourg, récital avec G. Parsons, piano (Purcell, Brahms, Malher, Satie, Falla)
20 juin 1990, Paris, Pleyel
19 décembre 1990, Paris, Notre-Dame, concert d'airs sacrés.

1991
16 juin 1991, Paris, Pleyel (Strauss, Wagner, Chausson, Brahms) G. Parsons
19 juin 1991, Toulouse
29 juillet 1991, Nice, Acropolis.

1992
16 mai 1992, Paris, Salle Pleyel, Schubert, Schönberg, Wolf, Tchaïkovsky.

1993
29 juin 1993, Paris, Salle Pleyel, Erwartung de Schönberg, London Symphony Orchestra, Pierre Boulez, dir.

1994
26 mars 1994, Paris, Salle Pleyel, Ph. Moll (Haydn, Messiaen, Ravel, Strauss, ?)
23 juillet 1994, Biarritz, Théâtre du Casino, G. Parsons, (Debussy, Ravel, Falla, ?.)

1995
1 février 1995, Paris, TCE, concert pour les 70 ans de Pierre Boulez
23 octobre 1995, Paris, Salle Pleyel, M. Markham (Berg, Poulenc, Schoenberg...)
11 novembre 1995, Lyon

1997
24 mars 1997, Paris, Salle Pleyel, (Brahms, Schubert, Poulenc, Carter)
16 juillet 1997, Juan-les-Pins, Pinède Gould, concert de Jazz avec Michel Legrand

1999
15 mars 1999, Paris, Salle Pleyel, quatuor Castagnieri, M. Markham
[11 lieder de Strauss, La chanson perpétuelle de Chausson (version pour quatuor à cordes), Duke Ellington ]

2000
13 et 15 mai 2000, Paris, Châtelet, Sacred Ellington
17 mai 2000, Paris, Bibliothèque nationale, concert au bénéfice de la BN, mélodies françaises
26 août 2000, Menton, Sacred Ellington
30 septembre 2000, Lyon

2001
24, 27, 30 septembre 2001, Paris, Théâtre du Châtelet, Winterreise (Schubert) B. Wilson (msc), M. Makhram, piano

2002
(2), 5, 9, 13 octobre 2002, Paris, Théâtre du Châtelet, Erwartung (Schoenberg) / La Voix humaine (Poulenc)

2004
1 mars 2004, Paris, Châtelet, récital (Haydn, Malher, Duparc, De Falla, Ravel, Offenbach, ....)
5, 11, 14 juillet 2004, Festival de Colmar
23 juillet 2004, Nice Jazz festival

2006
10, 13, 16 juin 2006, Paris, Châtelet, Le Chateau de Barbe-Bleue de B. Bartok, orchestre de Paris dir. Pierre Boulez avec Peter Fried
27 et 30 juin, Paris, Châtelet, Les nuits d'été de Berlioz et Didon et Enée de Purcell dir. M. Minkowski

2007
30 mars 2007, Paris, Pleyel, récital de mélodies françaises.(Ravel, Debussy, Duparc, Satie, Poulenc)
1 décembre 2007, Aix-en-Provence, Grand-Théâtre de Provence, récital de mélodies française et de Negro spirituals

2008
16 mars 2008, Paris, Pleyel, récital. (Strauss, Wolff, Berlioz, Schubert, Legrand, ...)

2009
13 mai 2009, Paris, Pleyel, récital dédié aux compositeurs américains (Leonard Bernstein, George Gershwin, Harold Arlen, Rodgers and Hammerstein, Scott Joplin, Eubie Blake, Edward Kennedy 'Duke' Ellington)

2010
21 juillet 2010, Monte-Carlo, Sporting Club
19 novembre 2010, Paris, Olympia, concert de jazz

2012
26 juin 2012, Paris, Olympia
29 juin 2012, Lyon, Fourvière, concert Duke Ellington
2 juillet 2012, Istres, Pavillon de Grignan