Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Actualité, potins, débats.
philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1218
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par philipppe » 05 janv. 2019, 06:10

JdeB a écrit :
03 janv. 2019, 09:38
Tu es sûr que ce n'était pas pour le second spectacle des Chorégies qui se situe après la fin du Festival d'Avignon ?
Comme tout le monde a ri (collègues et politiques locaux compris...)
sinon, au temps pour moi :lol:
Moi je pense que le bon plan c'est Villeneuve-lès-Avignon ou Nîmes
Non, non, à chaque fois c était des soirées des choregies. Villeneuve les Avignon c est une bonne idée, mais pas tellement pour la question du transport au retour si on n a pas de voiture.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20363
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par JdeB » 06 janv. 2019, 11:39

Mais bien sûr qu'on ne parle que des soirées des Chorégies sauf que certaines se déroulent au moment du festival d'Avignon et d'autres après et que cela change tout...
oui, pour faire Orange-Nîmes ou Orange-Villeneuve après les spectacles il faut avoir une voiture. Il faut compter 40 minutes pour Nîmes avec l'autoroute
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 531
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Il prezzo » 23 janv. 2019, 20:33

Dialogues des carmélites.
N'y a t il pas un pb dans cette transcription du livret, téléchargé sur mon Forum préféré (outil génial ! )?
Surtout "dans la bouche" d'une religieuse.😂😂

"BLANCHE
II n'y a en moi a votre égard que douceur et tendresse.
Mais je ne suis plus ce petit lièvre. Je suis une fille
du Carmel qui va souffrir pour vous et à laquelle je voudrais vous demander de penser comme à un compagnon de lutte, car nous allons combattre chacun à notre manière, et la mienne a ses risques et ses pénis comme la vôtre."

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3887
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Loïs » 24 janv. 2019, 09:14

Il prezzo a écrit :
23 janv. 2019, 20:33
"BLANCHE
II n'y a en moi a votre égard que douceur et tendresse.
Mais je ne suis plus ce petit lièvre. Je suis une fille
du Carmel qui va souffrir pour vous et à laquelle je voudrais vous demander de penser comme à un compagnon de lutte, car nous allons combattre chacun à notre manière, et la mienne a ses risques et ses pénis comme la vôtre."
Ce combat est une turlute (Placido sort de ce corps) :wink:

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 576
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par sopranolove » 24 janv. 2019, 09:26

J'ai trouvé, après maintes recherches, qui sera Turandot aux côtés de Cura et de Cristina Pasaroiu ! C'est une hongroise encore inconnue, Szilvia Ralik qui a pour le moment une carrière hongroise. Elle chante entre autres Turandot, Tosca, Elektra. Il va falloir que je regarde YT. Peut-être une soprano sur les traces de Marton ? Est ce parce qu'elle est inconnue qu'il faut l'ignorer sur l'affiche ?

Et pour les Dialogues des Carmélites, il est question bien sûr des périls. Mais quelle erreur !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4154
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par micaela » 24 janv. 2019, 09:32

Moi je trouve cette coquille très drôle, d'autant plus drôle ( en plus du contexte pas vraiment approprié) qu'on ne voit pas comment ça a pu se produire : faute de frappe ? correcteur automatique en folie - ou ayant voulu rectifier une faute de frappe ?
Pour le Turandot, qu'elle soit encore peu connue ici (voire pas du tout) n'explique pas cet oubli : l'affiche est hongroise, et l'artiste doit avoir un début de notoriété dans son pays .
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11839
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par HELENE ADAM » 24 janv. 2019, 09:49

sopranolove a écrit :
24 janv. 2019, 09:26
J'ai trouvé, après maintes recherches, qui sera Turandot aux côtés de Cura et de Cristina Pasaroiu ! C'est une hongroise encore inconnue, Szilvia Ralik qui a pour le moment une carrière hongroise. Elle chante entre autres Turandot, Tosca, Elektra. Il va falloir que je regarde YT. Peut-être une soprano sur les traces de Marton ? Est ce parce qu'elle est inconnue qu'il faut l'ignorer sur l'affiche ?
Ce n'est pas ce qui m'a le plus choquée sur l'affiche, c'est surtout d'avoir attribué Turandot à ... Verdi !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3887
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par Loïs » 24 janv. 2019, 09:51

micaela a écrit :
24 janv. 2019, 09:32
Moi je trouve cette coquille très drôle, d'autant plus drôle qu'on ne voit pas comment ça a pu se produire : faute de frappe ? correcteur automatique en folie - ou ayant voulu rectifier une faute de frappe ?
Pour le Turandot, qu'elle soit encore peu connue ici n'explique pas cet oubli : l'affiche était hongroise, et l'artiste doit avoir un début de notoriété dans son pays . C'est quand même ballot d'oublier le rôle-titre sur une affiche...
Ce ne serait pas la première fois : dans la captation des Capuletti, on ne parle que de Pavarotti alors qu'il ne chante ni Romeo (ni Giueletta)
Image

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4154
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par micaela » 24 janv. 2019, 09:52

Ah oui, c'est vrai. C'était tout de même énorme comme carabistouille (réponse à Hélène sur le Turandot attribué à Verdi sur une affiche hongroise). J'ai aussi pensé que l'absence du rôle-titre était dû au fait que, vu le format du support, il en manquait une partie, celle avec 'l'interprète de Turandot (explication tirée par les cheveux, mais bon...).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4154
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Message par micaela » 24 janv. 2019, 11:02

Loïs a écrit :
24 janv. 2019, 09:51
micaela a écrit :
24 janv. 2019, 09:32
Moi je trouve cette coquille très drôle, d'autant plus drôle qu'on ne voit pas comment ça a pu se produire : faute de frappe ? correcteur automatique en folie - ou ayant voulu rectifier une faute de frappe ?
Pour le Turandot, qu'elle soit encore peu connue ici n'explique pas cet oubli : l'affiche était hongroise, et l'artiste doit avoir un début de notoriété dans son pays . C'est quand même ballot d'oublier le rôle-titre sur une affiche...
Ce ne serait pas la première fois : dans la captation des Capuletti, on ne parle que de Pavarotti alors qu'il ne chante ni Romeo (ni Giueletta)
Image
Oui mais là ça peut s'expliquer par le fait que c'est le nom le plus connu de la distribution, une façon d'attirer le client.
Pour l'affiche hongroise, c'est plus problématique , d'autant plus que, comme le fait remarquer Hélène, elle attribue cet opéra à Verdi.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 31 invités