Elīna Garanča

Les artistes
Wim
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 233
Enregistré le : 10 déc. 2017, 12:56

Re: Elīna Garanča

Message par Wim » 20 oct. 2018, 06:41

:-D :-D :D
PlacidoCarrerotti a écrit :
19 oct. 2018, 23:30
:D
Wim a écrit :
19 oct. 2018, 22:27
Interview
http://operawire.com/q-a-elina-garanca- ... new-roles/
Elle répète qu'elle va évoluer vers Wagner, sa première Kundry en 2022. Le rêve...
Elle parle aussi de la complexité d'apprendre le rôle de Didon et remercie l'ONP d'avoir eu confiance en elle et de lui avoir offert la possibilité de 2 débuts de rôles (Ebola et Didon).
Je sais que sa diction était une catastrophe mais de là à l’appeler « Ébola »...
:D :) :D
Maudit autocorrect

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1710
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Elīna Garanča

Message par Hiero von Stierkopf » 20 oct. 2018, 10:06

Avec Elīna, je veux bien attraper Ebola.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13528
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par PlacidoCarrerotti » 20 oct. 2018, 10:54

Hiero von Stierkopf a écrit :
20 oct. 2018, 10:06
Avec Elīna, je veux bien attraper Ebola.
Pour paraphraser Chirac : 15 minutes, hémorragie comprise.
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11978
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par HELENE ADAM » 31 déc. 2018, 18:40

Wim a écrit :
19 oct. 2018, 22:27
Interview
http://operawire.com/q-a-elina-garanca- ... new-roles/
Elle répète qu'elle va évoluer vers Wagner, sa première Kundry en 2022. Le rêve...
Elle parle aussi de la complexité d'apprendre le rôle de Didon et remercie l'ONP d'avoir eu confiance en elle et de lui avoir offert la possibilité de 2 débuts de rôles (Eboli et Didon).
C'était effectivement une prise de rôle et sans doute, avec le retrait partiel de Hymel le nom le plus prestigieux de l'affiche... Je trouve que l'ONP a un sérieux problème avec ses têtes d'affiches... (même si j'apprécie beaucoup Semenchuk par ailleurs)...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par Remigio2 » 31 déc. 2018, 19:25

J'aurais quand même davantage vu Semenchuk (qui m'a bluffé l'autre jour dans la soirée hommage à Callas) en Cassandre plutôt qu'en Didon: de même que j'aurais plus vu Stéphanie d'Oustrac en Didon :king:. On passe d'une distribution un peu bancale à quelque chose de complètement déséquilibré :cry:

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10026
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par Bernard C » 31 déc. 2018, 20:16

Remigio2 a écrit :
31 déc. 2018, 19:25
J'aurais quand même davantage vu Semenchuk (qui m'a bluffé l'autre jour dans la soirée hommage à Callas) en Cassandre plutôt qu'en Didon: de même que j'aurais plus vu Stéphanie d'Oustrac en Didon :king:. On passe d'une distribution un peu bancale à quelque chose de complètement déséquilibré :cry:

R.
Oui ces Troyens ne tournent pas très bien... nonobstant l'énigmatique mise en scène qui nous (vous) attend.

Jovanovitch n'est pas Hymel dans Enée....
Et même si Semenchuk est une grande et belle voix, ce n'est pas Garanca.... surtout question musicalité.
( Je viens de l'entendre encore très récemment à SF.
Didon ne justifie pas qu'on envoie la sauce à tout va....bref, affaire à suivre )

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1697
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par elisav » 31 déc. 2018, 21:48

Eh bien, moi j'ai déjà un avis bien défini sur ces Troyens (ainsi que sur le reste de la saison de l'ONP à venir) !

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11978
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par HELENE ADAM » 01 janv. 2019, 11:12

elisav a écrit :
31 déc. 2018, 21:48
Eh bien, moi j'ai déjà un avis bien défini sur ces Troyens (ainsi que sur le reste de la saison de l'ONP à venir) !
Te voilà bien énigmatique 😉
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2182
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Elīna Garanča

Message par aurele » 01 janv. 2019, 17:57

Semenchuck, Hélène m'a rassuré suite à ce remplacement mais déçu de ne pas entendre Garanca pour la première fois en salle.

D'Oustrac dans le numéro de Opéra Magazine s'exprime sur la conception de Tcherniakov qui veut faire de cet opéra dans les deux premiers actes un drame familial en réinventant quelque chose sur la relation entre Priam et ses enfants, notamment Cassandre.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10026
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elīna Garanča

Message par Bernard C » 01 janv. 2019, 21:28

aurele a écrit :
01 janv. 2019, 17:57
Semenchuck, Hélène m'a rassuré suite à ce remplacement mais déçu de ne pas entendre Garanca pour la première fois en salle.

D'Oustrac dans le numéro de Opéra Magazine s'exprime sur la conception de Tcherniakov qui veut faire de cet opéra dans les deux premiers actes un drame familial en réinventant quelque chose sur la relation entre Priam et ses enfants, notamment Cassandre.
Imbécillité !


"Combien de fois, expliquant devant mon père le quatrième livre de l’Énéide, n’ai-je pas senti ma poitrine se gonfler, ma voix s’altérer et se briser !... Un jour, déjà troublé dès le début de ma traduction orale par le vers :

« At regina gravi jamdudum saucia cura, »

j’arrivais tant bien que mal à la péripétie du drame ; mais lorsque j’en fus à la scène où Didon expire sur son bûcher, entourée des présents que lui fit Énée, des armes du perfide, et versant sur ce lit, hélas ! bien connu, les flots de son sang courroucé ; obligé que j’étais de répéter les expressions désespérées de la mourante, trois fois se levant appuyée sur son coude et trois fois retombant, de décrire sa blessure et son mortel amour frémissant au fond de sa poitrine, et les cris de sa sœur, de sa nourrice, de ses femmes éperdues, et cette agonie pénible dont les dieux mêmes émus envoient Iris abréger la durée, les lèvres me tremblèrent, les paroles en sortaient à peine et inintelligibles ; enfin au vers:

« Quæsivit cœlo lucem ingemuitque reperta. »

à cette image sublime de Didon qui cherche aux cieux la lumière et gémit en la retrouvant, je fus pris d’un frissonnement nerveux, et, dans l’impossibilité de continuer, je m’arrêtai court."


Berlioz
in Mémoires II Virgile


Si on ne rencontre pas quelque chose de ça dans Les Troyens , autant rester chez soi ! Tout autre chose est trahison .

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités