Michel Plasson Académie de Musique française – Récital – Capitole Toulouse – 09/10/2019

Représentations
Répondre
jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 623
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Michel Plasson Académie de Musique française – Récital – Capitole Toulouse – 09/10/2019

Message par jeantoulouse » 10 oct. 2019, 16:10

Michel Plasson Académie de Musique française – Récital – Capitole Toulouse – 09/10/2019


Léo Delibes Les Filles de Cadix
Olivia Doray Soprano
Gabriel Fauré Sérénade toscane
François Pardailhé Ténor
Émile Paladilhe Psyché
Ambroisine Bré Mezzo-soprano
Ravel / Jacques Ibert Quatre Chansons de Don Quichotte
Julien Véronèse Basse
Emmanuel Chabrier Le Roi malgré lui : « Nocturne à deux voix »
Olivia Doray Soprano, Ambroisine Bré Mezzo-soprano
Alfred Bachelet Chère nuit
Blerta Zhegu Soprano
Georges Bizet Les Pêcheurs de perles
Air de Leila : « Me voilà seule... Comme autrefois »
Olivia Doray Soprano
Georges Bizet Les Pêcheurs de perles
Romance de Nadir : « Je crois entendre encore »
François Pardailhé Ténor
Francis Poulenc Les Mamelles de Tirésias
Air de Thérèse : « Non monsieur mon mari »
Blerta Zhegu Soprano
Charles Gounod Polyeucte
Air de Polyeucte : « Source délicieuse... Monde, pour moi tu n’es plus rien »
François Almuzara Ténor
Charles Gounod Roméo et Juliette
Air de Stephano : « Que fais-tu, blanche tourterelle ? »
Ambroisine Bré Mezzo-soprano
Charles Gounod Roméo et Juliette
Madrigal : « Ange adorable »
Olivia Doray Soprano, François Almuzara Ténor
Jacques Offenbach La Vie parisienne
Air de Gabrielle : « Je suis veuve d’un colonel... »
Sonia Menen Soprano
Jacques Offenbach Les Contes d’Hoffmann
Barcarolle : « Belle nuit, ô nuit d’amour... »
Sonia Menen Soprano, Ambroisine Bré Mezzo-soprano

Avec la participation de Sophie Koch

Présentation Michel Plasson

Une belle et émouvante soirée, guettée par la nostalgie, mais pleine de jeunesse, de fraîcheur, de jovialité et d'amitié, où le plaisir d'écouter de jeunes chanteurs interpréter des mélodies et des extraits d'opéras français se doublait de la joie embuée de retrouver le jeune octogénaire né en 1933 présenter les élèves déjà accomplis de son Académie internationale de musique française.

Le nom de Michel Plasson est indéfectiblement attaché au Capitole de Toulouse, à son orchestre et à la défense et illustration de la musique française, tant symphonique que lyrique. Le chef d'orchestre a fondé en 2014 une Académie dont le site internet s'orne en frontispice de cet acte de foi : « La musique française est notre patrimoine précieux et plus qu’aucun autre sa vie dépend de ses interprètes. » Le Théâtre du Capitole ce soir ouvre légitimement sa scène à des jeunes « académiciens » venus d'ici et d'ailleurs pour recevoir de Michel Plasson et de tous les artistes associés cette formation au « style français ». Le récital confié à des chanteurs lyriques porte témoignage de l'excellence de cette expérience.

Le retour de Michel Plasson en ces lieux dont il a marqué à jamais l'histoire fait figure d'événement salué par une salle acquise quoiqu'à moitié pleine seulement, une ovation debout à l'apparition du héros de la soirée, une ferveur joyeuse, signes de reconnaissance pour toutes les émotions musicales dont il a été la source. La présence de Sophie Koch en fin de concert rehausse si besoin était le prestige de la soirée.
Debout devant la scène ou assis dos tourné aux spectateurs, auxquels, sourit-il, il a tant de fois dans le passé tourné le dos en dirigeant son « orchestre admirable et flamboyant », micro en main, voix souvent tremblante d'émotion, Michel Plasson dit et répète son immense bonheur d'être parmi son public. Commentant tel ou tel air, présentant tel compositeur, il avoue et dénonce sans hausser le ton: « La musique de mon pays est un peu souffrante. Nombre de ses musiciens sont oubliés, inconnus, méconnus » et il est indispensable de les défendre, de la défendre, en favorisant la diffusion de notre riche patrimoine, insuffisamment valorisé dans le monde. Il salue encore la musique, « notre langue commune » et remercie tous ceux qui s'associent à sa démarche. Une lettre d'admiration et de soutien de Roberto Alagna , lue à la fin du concert par Sophie Koch, confirme, si besoin était, l'adhésion des plus grands au projet du Maître.
Une anecdote pour finir : A propos du Polyeucte de Gounod, Michel Plasson confie : Montserrat Caballe souhaitait l'enregistrer sous sa direction. Le projet n'a pas abouti et Plasson ne l'a jamais enregistré !

C'est en bon grand père de famille qu'il appelle avec une bienveillance gourmande chacun des interprètes à venir sur la scène rejoindre tour à tour la pianiste Kira Parfeevets à laquelle la salle réservera à la fin du concert une ovation méritée pour son accompagnement attentif et subtil. Du récital on retiendra la virtuosité pleine d'esprit d'Olivia Doray, l'abbatage de Sonia Denem, l'énergie et l'engagement lyrique de l'albanaise Blerta Zhegu, la grâce, la voix habitée, la finesse d'Ambroisine Bré et son mezzo chaleureux, admirable notamment dans une Psyché d'Emile Paladhilhe, riche en nuances . "On n'ose plus aujourd'hui les nuances pianos, confiera Plasson ; désormais la loi c'est ; Vite et fort ". Julien Véronèse, dont j'ai dit ailleurs les qualités en Oroveso dans Norma, est émouvant dans sa série de Don Quichotte, tant chez Ravel que chez Jacques Ibert. François Pardhaillé distille une romance de Nadir avec sûreté. Seul François Almuzara ne confirme pas les promesses que d'aucuns placent en lui. Mais tous sans exception manifestent une qualité exemplaire : la perfection de la diction, de l'articulation du texte, de la force de frappe des consonnes, de la délicatesse des e muets, de l'élégance de la ligne. L'arrivée en guest star (dixit Plasson) de Sophie Koch permet au sextuor des Contes d'Hoffmann de prendre un envol grandiose et le quintette des dames permet à la Barcarolle du même de faire tomber une nuit apaisée sur cette fête des souvenirs et des promesses.

Une bien belle et douce nuit en effet.

Jean Jordy

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4909
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Michel Plasson Académie de Musique française – Récital – Capitole Toulouse – 09/10/2019

Message par micaela » 10 oct. 2019, 16:28

Un programme très alléchant. Pas de diffusion prévue (France.tv par exemple) ?
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20845
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Michel Plasson Académie de Musique française – Récital – Capitole Toulouse – 09/10/2019

Message par JdeB » 11 oct. 2019, 08:06

L'Académie de Michel Plasson donnera un concert à Gaveau le 26 janvier prochain
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 69 invités