Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12477
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par HELENE ADAM » 12 sept. 2019, 21:24

DON CARLO (version italienne en 4 actes)

Giuseppe Verdi
D'après la tragédie Don Carlos de Friedrich von Schiller.
1884 pour la version italienne

Chef d'orchestre Jonathan Darlington
Mise en scène Daniele Abbado

Avec
Philipp II. René Pape
Don Carlo Fabio Sartori
Rodrigo, marquis de Posa Simon Keenlyside
Le grand inquisiteur Dmitry Ulyanov
Elisabeth von Valois Anja Harteros les 6 et 9 Dinara Alieva le 12
Princesse Eboli Elena Zhidkova
Un moine Jongmin Park
Tebaldo Margarita Gritskova
Lerma/Herold Jinxu Xiahou
Voix du ciel Diana Nurmukhametova

Staatsoper de Vienne
Retransmission en direct le 12 septembre.

Post d'Efemere sur la séance du 9 avec Anja Harteros
Efemere a écrit :
10 sept. 2019, 05:51
Christophe2017 a écrit :
29 juin 2019, 11:37
WIENER STAASOPER Streaming Saison 2019-2020
(...)
12-09-2019 DON CARLO Darlington-Sartori,Harteros,Pape,Keenlyside,Zhidkova,Ulyanov
(...)
Quelques photos des saluts de la seconde des trois représentations de 19/20 (9 sept.) :

Image
Anja Harteros, souffrante, avant annulé la séance du 12, que j'ai vue en retransmission.

Voir aussi le fil ouvert en 2016 sur cette production
http://www.odb-opera.com/viewtopic.php? ... lo#p281920


CR à suivre.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12477
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par HELENE ADAM » 12 sept. 2019, 22:02

Rapidement et à partir de la retransmission (gratuite) en direct depuis l'opéra de Vienne. Mon CR sera surement complété ou précisé par des Odbiens présents dans la salle.

Rien de spécial à dire sur une mise en scène assez indigente où l'on voit surtout des panneaux s'ouvrir et se fermer, des espaces s'agrandir ou s'éclairer, et des personnages symbolisés surtout par de sommaires costumes. On regrettera une quasi-absence de direction d'acteurs laissant les chanteurs livrés à eux-même.
La direction musicale est inégale avec de beaux moments notamment les parties orchestrales pures, les introductions des "arias" des solistes et les quelques ensemble mais accompagne plus mal les chanteurs, disparaissant parfois ou se décalant notamment avec les choeurs (voir ce que cela donnait en salle ?).
L'annulation d'Anja Harteros, la meilleure interprète de l'ensemble sur le papier, et incontestablement l'une des meilleures Elisabetta du moment, était une franche mauvaise nouvelle que je n'ai découvert que lors de l'entrée du rôle, donc assez tard, hélas.
Comme beaucoup de chanteurs de la troupe du Bolchoi, Dinara Alieva chante toute sortes de rôles, Mimi comme Nedda, Micaela ou Violetta et bien sur Elisabetta. Le coeur y est mais la technique pas toujours et la voix s'amenuise dangereusement dans les aigus, n'ayant que rarement l'épaisseur et la profondeur requise pour un rôle qui n'est pas celui d'une soprano légère. Harmoniques un peu pauvres, peu de couleurs, Dinara Alieva a fait le job mais ne me laissera pas de grands souvenirs. Les applaudissements chaleureux qui l'ont accueilli à l'issue d'un final émouvant, prouvent qu'elle devait mieux passer en salle qu'en retransmission, à vérifier.
La bonne surprise, pour moi, est venue du Don Carlo très classe de Fabio Sartori. Une fois qu'on a admis que son physique n'était guère avantageux et qu'il n'était pas toujours très agile sur scène, on apprécie sa voix, pas simplement la richesse de ses nuances et de sa technique très égale dans l'ensemble de ses phrases musicales (y compris les aigus beaux, larges et donnés sans effort particulier), mais aussi les sentiments et les fêlures du personnage qu'il fait passer par son incarnation subtile. Il domine nettement, encore une fois à ma grande surprise, les duos avec Posa, avec Eboli, avec Elisabetta et c'est lui qui est le plus émouvant et le plus juste sur l'ensemble de l'opéra.
Petite déception par contre quant au Posa de Simon Keenlyside, qui m'avait laissé un souvenir impérissable lors de ses prestations à Londres en 2014 (je crois) et notamment ses duos avec le Don Carlo de JK. La voix est moins sûre et le legato s'est singulièrement durci ce qui donne parfois une prestation inégale, notes mal ou peu tenues et sortes de "trou" dans la phrase musicale. J'exagère un peu bien sûr, il y a d'immenses moments mais dans l'ensemble ce n'est plus le formidable Posa d'il y a quelques années;
René Pape par contre, semble se bonifier en Filippo, sa maitrise augmente avec les années, sa maturité joue en sa faveur et son grand air est très impressionnant. On le reverra avec plaisir dans un mois à Paris.
Excellent Inquisiteur de Dmitry Ulyanov, belle basse lui aussi (il sera Filippo à Madrid puis le prince Galitski (Price Igor) à Bastille en décembre).
L'Eboli d'Elena Zhidkova ne laisse pas indifférent même si elle a raté, à mon sens, son "O don fatale" (pourtant ovationné) ne parvenant à trouver le très difficile "rythme" de l'air, ses syllabes flottant en quelque sorte sans réussir à se poser. Mais elle sait camper un personnage et en donner toute l'épaisseur nécessaire pour marquer son incarnation. Sacrée artiste quand même, après son inoubliable Vénus dans Tannhauser à Bayreuth.
Une soirée retransmission que je n'ai pas regrettée malgré la déception de l'absence d'Harteros (que j'espère en Desdémone à Munich le 20 septembre, croisons les doigts). Sans doute la magie d'un des meilleurs Verdi...

Lien pour la retransmission
https://staatsoperlive.com/2/2588afd9-4 ... 9e1/player
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 8549
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par paco » 12 sept. 2019, 22:40

Très surpris de ce que tu décris de Sartori, que je n'ai connu depuis le début de sa carrière qu'en gueulard sans nuances. Tant mieux s'il a progressé !

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12477
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par HELENE ADAM » 12 sept. 2019, 22:51

paco a écrit :
12 sept. 2019, 22:40
Très surpris de ce que tu décris de Sartori, que je n'ai connu depuis le début de sa carrière qu'en gueulard sans nuances. Tant mieux s'il a progressé !
Ben moi aussi, d'où mon énorme (sans jeu de mots) surprise :wink:
Il était bien meilleur en retransmission dans la même production que Vargas en 2016 qui coinçait (couinait ?) dans tous les aigus (pourtant modestes dans Don Carlo). Il faudrait bien sûr l'avis de ceux qui étaient en salle...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

altini
Ténor
Ténor
Messages : 878
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par altini » 13 sept. 2019, 05:39

HELENE ADAM a écrit :
12 sept. 2019, 22:51
Il était bien meilleur en retransmission dans la même production que Vargas en 2016 qui coinçait (couinait ?) dans tous les aigus (pourtant modestes dans Don Carlo). Il faudrait bien sûr l'avis de ceux qui étaient en salle...
Je ne suis pas très sûr de cette remarque sur les aigus.Il me semble au contraire que c'est un rôle très tendu avec pas mal de notes aigües ( si-si b). Pas de contre ut certes. Même Big Lulu s'était un peu planté à la Scala ( une des rares fois dans sa carrière).Un Odébien pourra sans doute être plus précis que moi.
Cela dit, merci de ton CR. :D

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1737
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par Hiero von Stierkopf » 13 sept. 2019, 07:22

Sartori était vocalement honnête malgré quelques aigus difficiles en première partie. Chant assez nuancé et projection remarquable.
Mais c'est surtout son physique de Bibendum qui est absolument impossible et qui le discrédite scéniquement en Carlo. Assez flagrant dans les duos avec Harteros et même avec Keenlyside.
Mais d'un point de vue vocal, je ne le considère plus comme rédhibitoire si je le vois partager l'affiche avec des chanteurs qui m'intéressent.

C'est Zhidkova la principale déception de la soirée. Elle ne sait pas vocaliser, ce qui rend sa chanson du voile assez farfelue.
Sa présence dans le trio du jardin manque cruellement d'impact et son Don fatale était particulièrement décevant. Elle a pourtant été très applaudie, va comprendre Charles.

En positif, Harteros comme un poisson dans l'eau dans ce rôle qui lui va si bien avec une projection que je trouve de plus en plus insolente, Keenlyside fait du Keenlyside (sa mort était magnifique) et Pape délivre un air bouleversant de contraste avec le Filippo de la première partie en représentation publique.
Ulyanov pas mal même si l'extrême grave n'est pas hallucinant, il manquait quelque chose pour rendre son Inquisitore totalement terrifiant.
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2028
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par Snobinart » 13 sept. 2019, 08:08

On avait dit pas le physique. Ni pour ces dames, ni pour ces hommes svp.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12477
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par HELENE ADAM » 13 sept. 2019, 08:50

altini a écrit :
13 sept. 2019, 05:39
HELENE ADAM a écrit :
12 sept. 2019, 22:51
Il était bien meilleur en retransmission dans la même production que Vargas en 2016 qui coinçait (couinait ?) dans tous les aigus (pourtant modestes dans Don Carlo). Il faudrait bien sûr l'avis de ceux qui étaient en salle...
Je ne suis pas très sûr de cette remarque sur les aigus.Il me semble au contraire que c'est un rôle très tendu avec pas mal de notes aigües ( si-si b). Pas de contre ut certes. Même Big Lulu s'était un peu planté à la Scala ( une des rares fois dans sa carrière).Un Odébien pourra sans doute être plus précis que moi.
Cela dit, merci de ton CR. :D
Pavarotti n'avait pas bossé le rôle alors qu'il est assez difficile à chanter et demande certaines qualités vocales : je dirai pour faire court, être à la fois lyrique avec un legato important et héroique dans certains passages où il faut monter sur l'orchestre, et/ou les choeurs, parfois dans les aigus qu'il ne faut alors ni "jeter" ni "crier" vite fait. Mais du moment (et c'est le cas) qu'il n'y a aucune contre-note, le rôle est de ce point de vue, à la portée de tout ténor même ceux qui ont du mal avec le fait de sortir de la portée ( :wink: ).
Vargas, dans mon souvenir, avait du mal avec le fait de sortir de beaux aigus "forte" sans les "couiner" un peu ou les raccourcir beaucoup (les deux d'ailleurs...)

PS : la crédibilité scénique de Sartori en jeune premier est problématique incontestablement, Hiero a totalement raison.On n'imagine mal Elisabetta et Eboli amoureuses de lui face à la belle prestance physique d'un René Pape en roi.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 8549
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par paco » 13 sept. 2019, 08:51

Bon ben je prends note pour ce qui concerne Sartori (jusqu'à présent je fuyais les spectacles où il se produisait, désormais je tenterai un nouvel essai).

@Hélène : concernant ce que tu as ressenti de Keenlyside, il s'agit sans doute d'une méforme passagère car je l'ai entendu il y a moins de deux mois et il était en grande forme vocale.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20816
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Don Carlo - Darlington/Abbado - Vienne - 09/2019

Message par JdeB » 13 sept. 2019, 08:52

j'ai entendu Sartori à Liège il y a un an dans Manrico, et il n'était pas du tout le gueulard décrit par certains
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 75 invités