Puccini - Madame Butterfly - Scappucci / Mazzonis di Pralafera - Liège - 09/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 930
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Puccini - Madame Butterfly - Scappucci / Mazzonis di Pralafera - Liège - 09/2019

Message par Oylandoy » 11 sept. 2019, 10:59

MADAMA BUTTERFLY GIACOMO PUCCINI
LIVRET DE LUIGI ILLICA ET GIUSEPPE GIACOSA
Nouvelle production
• Opéra Royal de Wallonie-Liège
• Fondazione Festival Pucciniano Torre del Lago
Dernière représentation à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège : avril 2001

DIRECTION MUSICALE Speranza Scappucci, Ayrton Desimpelaere (22 sept 2019)
MISE EN SCÈNE Stefano Mazzonis di Pralafera
DÉCORS Jean-Guy Lecat
COSTUMES Fernand Ruiz
LUMIÈRES Franco Marri
CHEF DES CHŒURS Pierre Iodice

CIO-CIO-SAN Svetlana Aksenova 13, 15, 19, 21 et 24 sept. 2019, Yasko Sato 17, 22, 26 et 28 sept. 2019
F.B. PINKERTON Alexey Dolgov 13, 15, 19, 21 et 24 sept. 2019, Dominick Chenes 17, 22, 26 et 28 sept. 2019
SHARPLESS Mario Cassi
SUZUKI Sabina Willeit
GORO Saverio Fiore
KATE PINKERTON Alexise Yerna
LO ZIO BONZO Luca Dall’Amico
IL COMMISSARIO/YAMADORI Patrick Delcour
YAKUSIDÉ Alexei Gorbatchev
L'OFFICIER D'ÉTAT-CIVIL Benoît Delvaux
LA MÈRE DE CIO-CIO-SAN Réjane Soldano
LA TANTE DE CIO-CIO-SAN Dominique Detournay
LA COUSINE DE CIO-CIO-SAN Barbara Pryk

ORCHESTRE & CHŒURS Opéra Royal de Wallonie-Liège

Image

Représentation du 17 septembre 2019
Le public, toujours nombreux à Liège, a été enchanté de sa soirée, et a applaudi longuement. Surtout la charismatique cheffe Speranza Scappucci, et l’orchestre.

Image

Pourtant, la soirée n’a pas été exempte de défauts.
Reprenons. La mise en scène du maître des lieux, Stefano Mazzonis, est, comme toujours, très agréable à regarder. Particulièrement les multiples kimonos, réalisés spécialement pour l’occasion par les ateliers de l’Opéra royal, à la main, s’il vous plaît, 1800 heures de travail. En conséquence, le défilé de la famille de Cio Cio San, au début de l’acte I, est parfaitement réussi, et la salle est admirative. Par ailleurs, cette mise en scène est classique, avec un décalage temporel après la deuxième guerre mondiale, de peu d’utilité, mais qui permet de transformer Goro en mafioso et d’opérer une arrivée spectaculaire de Pinkerton et de sa femme à l’acte III, en hélicoptère qui se pose sur la maison de Butterfly. Ce qui amuse le public, mais qui n’est pas forcément bienvenu en ce moment dramatique… La maison, d’ailleurs, n’est pas la même qu’à l’acte I, sans autre raison. Donc Butterfly loge dans une maison traditionnelle au début, puis par la suite dans une habitation moderne. Détail, sans doute. Mais le parti-pris de créer des situations comiques apporte un décalage incongru avec le livret, et avec l’orchestration.

Image

Yasko Sato, qui chante Cio Cio San en alternance avec Svetlana Aksenova, campe une Butterfly énergique, à la voix puissante et bien timbrée, mais aux aigus incertains, parfois trop courts, parfois trop bas, avec une plus grande aisance à l’acte III, une fois le trac apaisé.
Dominick Chenes alterne, lui, avec Alexey Dolgov. Il nous montre un Pinkerton impatient et capricieux à l’acte I, puis lâche à souhait à l’acte III. Une voix bien projetée, affectée toutefois d’un vibratello peu agréable.
Très bons Sharpless de Mario Cassi, un habitué de la maison, et Suzuki de Sabina Willeit.
Saverio Fiore est hilarant (trop, peut-être) en Goro, et Luca Dall’Amico excellent dans le trop court rôle du Zio Bonzo.

Image

Comme dit ci-dessus, la triomphatrice de la soirée est Speranza Scappucci, toujours précise et claire, avec le souci de dynamiser les grands ensembles orchestraux, et d’éviter les lourdeurs. Au risque de déplaire aux amateurs d’un Puccini plus « sucré ». Très belle interprétation, et beau son.

Jean Yves Courtiau

Image

Image

Image

Photos Opéra royal de Wallonie-Liège
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 930
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Re: Puccini - Madame Butterfly - Scappucci / Mazzonis di Pralafera - Liège - 09/2019

Message par Oylandoy » 18 sept. 2019, 11:33

Ma critique est insérée ci-dessus.

Voici quelques kimonos exposés dans le hall d'entrée :

Image
la mélodie est immorale
Nietzsche

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 74 invités