Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Représentations
srourours
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52
Localisation : LYON

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par srourours » 13 juil. 2019, 17:11

En même temps on conjecture mais il me semble qu'un seul ODBien pour l'instant l'a vu en salle...

Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 599
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par Il prezzo » 13 juil. 2019, 17:17

srourours a écrit :
13 juil. 2019, 17:11
En même temps on conjecture mais il me semble qu'un seul ODBien pour l'instant l'a vu en salle...
Peut-être, mais de ce que j'ai vu, j'ai beaucoup de mal à croire que l'expérience au théatre de l'Archeveché ait transfiguré cette "recréation" de quelque chose qui n'est pas Tosca, l'opéra de Puccini ! On peut en accepter le principe, mais est-ce bien la vocation d'un grand festival lyrique comme Aix...? La maison de la culture de Bobigny aurait été parfaite pour ca! (souvenir très ému des Noces de Sellars in loco, qui respectaient autrement le livret).

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4915
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par micaela » 13 juil. 2019, 17:19

En salles ou en retransmission, ça reste toujours un spectacle foutraque, dont on ne saisit pas le propos.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20857
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par JdeB » 13 juil. 2019, 18:03

micaela a écrit :
13 juil. 2019, 17:19
En salles ou en retransmission, ça reste toujours un spectacle foutraque, dont on ne saisit pas le propos.
il faudrait que tu l'aies vue en salle pour le savoir !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20857
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par JdeB » 13 juil. 2019, 18:08

je n'aime pas le terme de "critique officielle" qui sous-entend qu'un critique accrédité doit se faire écho d'une vérité officielle donc dire du bien du spectacle.
C'est très faux comme conception.
Il existe des sites où la direction corrige sans préavis le texte de leurs envoyés sans avoir vu le spectacle et je trouve cela très navrant et où il est de bon ton d'être fort indulgents mais beaucoup de collègues se réservent encore le droit d'être sincères voire sévères et pour certains le plaisir d'être méchants.

Le festival d'Aix ne logeant personne, je ne demande pas d'invitations de presse car je trouve souvent des places à 30 euros comme c'est le cas pour Tosca que je vais voir bientôt.
Je trouve que ce n'est rentable qu'au dessus de 80 euros de pondre une critique même si, au bout de 16 ans et la prépa derrière moi, je suis assez rapide
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4915
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par micaela » 13 juil. 2019, 18:12

JdeB a écrit :
13 juil. 2019, 18:03
micaela a écrit :
13 juil. 2019, 17:19
En salles ou en retransmission, ça reste toujours un spectacle foutraque, dont on ne saisit pas le propos.
il faudrait que tu l'aies vue en salle pour le savoir !
Bien sûr. Mais ça m'étonnerait qu'en salles, on ait autre chose que la répétition à l'acte I, le jeu de rôles qui dérape au II et la version concert, avec suicide de la diva au III. Ca peut améliorer la perception de l'interprétation, par contre.
PS Plus que "officielle", il faudrait peut-être dire "critique professionnelle" ?
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20857
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par JdeB » 13 juil. 2019, 18:16

micaela a écrit :
13 juil. 2019, 18:12
.
PS Plus que "officielle", il faudrait peut-être dire "critique professionnelle" ?
non plus car, dans l’immense majorité des cas, les critiques en France ne vivent pas de cette activité et en exercent une autre (avec une bonne part de retraités) et bien rares sont ceux qui sont payés pour faire de la critique et quand ils le sont ce n'est vraiment pas conséquent

Il me semble que critique accréditée est la formule la plus juste, c'est à dire un public non payant (parfois logé et défrayé et convié à un cocktail / buffet dinatoire) invité par des attachées de presse de profession.

Le public payant et les artistes, les professionnels de l'opéra, connaissent souvent très mal ce système
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 8582
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par paco » 14 juil. 2019, 10:35

Il prezzo a écrit :
13 juil. 2019, 14:25
Ce qui est curieux là, c'est cette espèce d'unanimité "pour" des critiques "officiels", à mettre en vis à vis de la critique odbienne, toutes tendances confondues (et il y en a!), tout aussi unanimement contre ce spectacle.
Comment explique-t-on celà ? Le coup du cocktail préalable est un peu court quand même...
Moi je crois beaucoup au Panurgisme des journalistes culturels : comme le décrit Jérôme : un cercle de critiques "influents", respesctés, qui papote à l'entracte ou après le spectacle, les autres écoutent, s'auto-convainquent, "suivent", et leur critique va dans le sens du courant ambiant. Exactement, rapporté au microcosme journalistique, le même mécanisme que les "followers" sur les réseaux sociaux, qui suivent des "influenceurs".
Si l'on considère que C.Honoré est "à la mode" dans ce cercle d"influenceurs au sein de la presse culturelle, aucune surprise à ce que la critique soit massivement favorable à ce spectacle !

C'est la raison principale pour laquelle j'ai cessé d'apporter le moindre crédit à la presse culturelle depuis plus de 20 ans. Elle n'est que le reflet de modes du moment, suivies massivement par des moutons incapables de se forger leur propre opinion, ou de défendre leur propre opinion.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4915
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par micaela » 14 juil. 2019, 11:02

C'est ce que certains (pas à propos de Honoré, mais c'est un peu le cas pour lui) appellent "avoir la carte".
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14003
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Rustioni/Honoré- Aix- 07/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 14 juil. 2019, 12:21

paco a écrit :
14 juil. 2019, 10:35
Moi je crois beaucoup au Panurgisme des journalistes culturels : comme le décrit Jérôme : un cercle de critiques "influents", respesctés, qui papote à l'entracte ou après le spectacle, les autres écoutent, s'auto-convainquent, "suivent", et leur critique va dans le sens du courant ambiant. Exactement, rapporté au microcosme journalistique, le même mécanisme que les "followers" sur les réseaux sociaux, qui suivent des "influenceurs".
Il y a un texte de Stendhal où il fustige cette habitude parisienne de « sentir » à l’entracte la réaction des autres spectateurs (tout aussi discrets dans l’expression de leurs sentiment) avant de formuler un avis quasi uniforme. Pas de réactions au premier acte mais bravos ou froideur au second suivant la température de l’entracte !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 82 invités