Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Actualité, potins, débats.
xavierscriabine
Ténor
Ténor
Messages : 986
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par xavierscriabine » 09 déc. 2018, 00:42

Et si on considère qu'aller à l'opéra est indispensable, alors on est mal!

musetta
Alto
Alto
Messages : 297
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par musetta » 09 déc. 2018, 08:24

Je me greffe bien tard sur la discussion, mais pour ma part, mon témoignage est le suivant :
Lorsque j'étais étudiante puis jeune prof et que j'ai commencé à aller à l'opéra Bastille, dans les années 90, je prenais des places au parterre sur le côté, contre le mur, assez près de la scène (les places d'à côté étaient en catégorie supérieure), pour 75 FRANCS.
Les mêmes places aujourd'hui, un peu plus de 20 ans plus tard, je les paie entre 98 et 120 EUROS!

Et on pouvait avoir des strapontins d'orchestre pour un prix raisonnable à Garnier.

Enfin, dire que le logement représente 25/30% du revenu est faux à Paris. J'ai entendu plusieurs spécialistes rappeler cette semaine qu'en ce qui concerne le fameux "pouvoir d'achat", du fait des loyers, il a plus diminué pour les Parisiens que pour les habitants de grande banlieue ou de province, même en considérant le prix du carburant. Notre vision est souvent faussée par le fait que c'est à Paris qu'habitent le plus les catégories supérieures, mais il n'y a pas qu'eux qui y habitent, en tout cas pas encore.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par PlacidoCarrerotti » 09 déc. 2018, 09:45

Lucas a écrit :
07 déc. 2018, 15:36

En ce qui concerne le loyer, les chiffres sont têtus. Il représente 23% des revenus pour la moyenne des français et logiquement, sa part relative grimpe à plus de 30% pour les plus modestes. C'est tristement inévitable : plus les revenus sont faibles, plus la part relative du poste "logement" est importante.
Ben non, parce qu'en dessous d'un certain seuil, tu as des aides et accès au logement social. Et même ainsi, la situation est extrêmement contrastée.

Un exemple : à Boulogne sur mer, à côté de chez mes beaux-parents, il y a des logements récents, semi collectifs sympas à 120 euros par mois.
Et je croise souvent dans le Auchan local la famille Groseille avec le caddy rempli de frites et de boulettes congelées, mais deux ou trois jeux videos (Red Dead Redemption II ça vaut 70 euros : une place d'opéra). Quand on passe devant les maisons, on voit d'immense écrans plats.

Un contre exemple : à Saint-Germain-sur-Gartempe, les gens vivent dans de vieilles bâtisses avec un confort très minime, il n'y a pas de logement social, pas de supermarché à moins de 50 km (beaucoup de gens mangent ce qu'ils produisent : lapins, poules, oeufs, légumes), la chaudière au fuel est un progrès sur celle à charbon ou à bois (il y en a une dans la maison de mes grands-parents, avec le charbon dans le jardin de l'autre côté de la route), la Nationale est désormais limitée à 80 km/h, il n'y aura jamais de fibre optique, des logements vides ont été réquisitionnés pour des familles de migrants. Je vous laisse deviner pour qui ils votent. Et ce sera pire si la famille Tartarin (parpaings en gros) est conduite à fermer l'usine par un rétablissement de l'ISF ou de nouvelles taxes : c'est le seul employeur de la ville.

Contre-contre-exemple à Labruguière (Tarn) : beaucoup de smicards dans la famille de mon beau-père, mais la moitié ont des piscines qu'ils ont construites eux-même.

Bon courage pour les généralités.

Pour recentrer le débat, ce que je retiens, c'est que je prenais comme Musetta des places à 75 francs qui sont aujourd'hui à 125 euros ;-)
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19726
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par JdeB » 09 déc. 2018, 10:05

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 déc. 2018, 09:45
Pour recentrer le débat, ce que je retiens, c'est que je prenais comme Musetta des places à 75 francs qui sont aujourd'hui à 125 euros ;-)
et moi aussi ! :lol:
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19726
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par JdeB » 09 déc. 2018, 10:13

oui, il y a une France, grosse bagnole / piscine / écran plats géants et Lidl et une autre France voyages lointains/spectacles vivants/portefeuille boursier et Naturalia/Picard qui ne regarde pas la télé et n'a pas de voiture.

Mon seul ami ouvrier (chaudronnier), dans les Ardennes, n'a pris l'avion qu'une seule fois dans sa vie pour aller dans une clinique en Turquie se faire greffer des implants capillaires (1 500 euros), c'est un ancien très bogosse de concours, qui, à 34 ans, n'est plus à son zénith.

Et que tires-tu de tes exemples Placido ?

mais je suis tout à fait d'accord avec toi : il faut surtout se garder de généraliser sur la France d'en haut et la France d'en bas.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4387
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par David-Opera » 09 déc. 2018, 10:20

Rappel du comparatif établi par FranceMusique
https://www.francemusique.fr/opera/cher-l-opera-1169

Image

Nombre de matchs de foot ou de comédies musicales sont bien p!us chers que l'opéra, et seul dans les salles lyriques peut-on trouver des places à moins de 20 euros (et le classement ne prend pas en compte les places à 5 euros que ce soit à Bastille ou au TCE).

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19726
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par JdeB » 09 déc. 2018, 10:23

Merci pour ce tableau très intéressant !

Cela me rappelle la carabistouille de ce PDG qui, à la question "Quel est votre opéra préféré ?", avait répondu à Challenges : "Le Roi Lion"


L'opéra n'est pas un truc de riches mais de classe moyenne supérieure, urbaine et très diplômée.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 522
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par houppelande » 09 déc. 2018, 10:58

David-Opera a écrit :
09 déc. 2018, 10:20
Nombre de matchs de foot ou de comédies musicales sont bien p!us chers que l'opéra, et seul dans les salles lyriques peut-on trouver des places à moins de 20 euros (et le classement ne prend pas en compte les places à 5 euros que ce soit à Bastille ou au TCE).
Il y a quand même une différence entre un opéra à Garnier où avec les places les moins chères, on est à peu près assuré de ne rien voir et d'entendre à peine, et un spectacle de variétés genre Madonna ou Halliday où on entend (très voire trop) bien partout et où des écrans géants montrent aussi le spectacle de partout.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4387
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par David-Opera » 09 déc. 2018, 14:36

Garnier a été construit pour le public du Second Empire et n'a pas, à l'origine, de vocation populaire.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9340
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Evolution de la politique tarifaire de la Bastille sur vingt ans

Message par Bernard C » 09 déc. 2018, 14:49

Et l'Opéra Bastille a été construit pour la Nomenclature mitterandienne , d'où la catastrophe architecturale* et le gouffre financier.

Bernard

*Je ne parle pas de l'esthétique interne de la salle que personnellement j'aime beaucoup ( mais je crois que je suis franchement minoritaire)
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 57 invités