Venera Gimadieva - Momento Immobile (CD)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8369
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Venera Gimadieva - Momento Immobile (CD)

Message par jerome » 03 nov. 2018, 13:43

Image

Momento Immobile
Venera Gimadieva soprano


Natalia Brzezinska mezzo-soprano
Alberto Sousa tenor

The Hallé
Gianluca Marcianò

Vincenzo Bellini (1801–1835)
1. ‘Eccomi in lieta vesta … Oh! Quante volte’ I Capuleti e i Montecchi 9.27
Gaetano Donizetti (1797–1848)
2. ‘Ah! tardai troppo … O luce di quest’anima’ Linda di Chamounix 5.21
3. ‘Prendi; per me sei libero’ L’Elisir d’amore 7.48
Gioacchino Rossini (1792–1868)
4. ‘Come dolce all’alma mia’ Tancredi 4.33
Donizetti
5. ‘Regnava nel silenzio’ Lucia di Lammermoor 8.29
Bellini
6. ‘Ah! non credea … Ah! non giunge’ La Sonnambula 7.48
Donizetti
7. ‘Quel guardo ... So anch’io’ Don Pasquale 5.59
Rossini
8. ‘Dagli affanni oppressa … Assisa a piè’ d’un salice’ Otello 20.17
9. ‘Sombre forêt’ Guillaume Tell 5.14
Bellini
10. ‘Qui la voce … Vien diletto’ l Puritani 7.56

Voilà l'exemple même de l'album intéressant et très frustrant: le programme, un peu convenu disons le, se veut visiblement avant tout une carte d'identité vocale. Eh bien, de même qu'une photo prise en photomaton est rarement réussie (il suffit de voir parfois les tronches de psychopathes que certaines cartes d'identités attribuent à des visages pourtant avenants de prime abord!), cet album ne tient pas toutes ses promesses, loin de là!
Venera Gimadieva est une des artistes dont on parle depuis un certain temps comme étant une talentueuse belcantiste et qui en live, fait son effet, au point de susciter un enthousiasme certes sincère mais vraisemblablement influencé par une prestation scénique prenante, ce que l'écoute attentive de cet album ne fait que confirmer.

A l'actif de cette artiste attachante, un matériau vocal substantiel conjuguant un grave confortablement assis et un medium charnu avec un aigu fruité et un suraigu sonore (mais parfois un peu acide ...). On peut y ajouter un respect général du style et une sensibilité indéniable. Une certaine générosité aussi car l'album dure presque 1h30.

En revanche, pour pouvoir prétendre défendre ce répertoire, encore faut-il en maîtriser toutes les arcanes techniques et c'est là que le bât blesse: la vocalisation lourde, pâteuse et surtout savonnée (1 note sur 2 passe à la trappe dans les vocalises!) rend l'audition de cet album presque éprouvante! Comment peut-on vouloir chanter Rossini, Bellini et Donizetti sans en maîtriser à la perfection la grammaire technique ? La souplesse vocale (trilles, notes piquées, vocalisation précise, ...) totalement substantielle à tout ce répertoire fait ici cruellement défaut.
Ce qui fait que Mme Gimadieva réussit plutôt bien tous les airs lents (I Capuleti e i Montecchi , Otello, Guillaume Tell en particulier) et que les cabalettes la trouvent soit démunie soit laborieuse soit zappeuse (coupons certaines cadences, ça facilitera le travail! ...) (Linda di Chamounix, L’Elisir d’amore, Tancredi, Lucia di Lammermoor, Don Pasquale, La Sonnambula, l Puritani).

C'est tout le contraire d'Olga Peretyatko, soprano léger (quoi qu'elle en dise!) monté sur ergots qui maîtrise la technique sans avoir les moyens vocaux idoines!
Si Gimadieva avait la souplesse technique de Peretyatko, on aurait certainement une immense belcantiste.
Donc là le choix pour durer est simple: soit elle bosse autrement sa technique, soit elle change de répertoire!

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Venera Gimadieva - Momento Immobile (CD)

Message par micaela » 04 nov. 2018, 19:54

Pas d'avis sur cet album (pas écouté), mais, franchement la pochette est des plus racoleuses. C'est quoi, cette photo de Gimadieva en short, sortant d'une voiture, pour un récital bel cantiste ? Si encore le répertoire avait été similaire à celui de, disons Jonas Kaufmann pour son Dolce Vita, je comprendrais. Mais là...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1247
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Venera Gimadieva - Momento Immobile (CD)

Message par offenbach » 05 nov. 2018, 12:53

J'ai aussi été frappé par cette agilité savonneuse jeudi dernier au TCE lors du concert filmé, où elle a chanté "Ah non giunge" et "Vien diletto", avec toutes les vocalises en mode "toboggan", comme me l'a dit une amie. Vraiment un comble dans ce répertoire.
Et pourtant la voix est superbe et la musicienne remarquable. Je me suis dit aussi qu'elle devait changer de répertoire.

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 268
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: Venera Gimadieva - Momento Immobile (CD)

Message par Markossipovitch » 05 nov. 2018, 13:09

Pour l'avoir entendue en Lucia à Reims en 2015, je ratifie totalement le point de vue de Jérôme. Son incapacité à vocaliser de façon nette et même excitante était un réel problème pour Lucia et je me suis étonné à l'époque que personne n'en fasse état.

titoschipa
Soprano
Soprano
Messages : 66
Enregistré le : 12 juin 2018, 20:56

Re: Venera Gimadieva - Momento Immobile (CD)

Message par titoschipa » 05 nov. 2018, 22:01

Pas encore écouté le cd, mais j’ai entendu Venera au Concertgebouw dans une version de concert du « Coq d’Or », elle y était splendide et les vocalises pas savonnées du tout

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 30 invités