Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par HELENE ADAM » 13 avr. 2018, 16:59

Tristan und Isolde Acte 2

Richard Wagner


Avec

Le Boston Symphony Orchestra
sous la direction de son directeur musical : Andris Nelsons

et
Jonas Kaufmann, Tristan
Camilla Nylund, Isolde
Mihoko Fujimura, Brangäne
Georg Zeppenfeld, Marke
Andrew Rees, Melot
David Kravitz, Kurwenal

Boston, les 5 et 7 avril.
New York, Carnegie hall le 12 avril

Le programme donné à Boston les 5 et 7 avril comprenait en plus le "Siegfried Idyll".
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12931
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par PlacidoCarrerotti » 13 avr. 2018, 17:06

Pas de Siegfried Idyll hier soir !
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par HELENE ADAM » 13 avr. 2018, 17:07

Suite à la remarque de MariaStuarda, j'ai ouvert un fil et je transfère les posts de Bernard et ceux de MariaStuarda
Bernard C a écrit :
06 avr. 2018, 17:45
Un article du NYT

https://mobile.nytimes.com/2018/04/06/a ... phony.html

:bowdown:

Bernard

Écoutez l'extrait du concert , Jonas est sublime ! 4'50"

Qu'il tienne jusqu'au bout ! On en a la chair de poule ....

KAUFMANN " It’s not a marathon. It’s like one high jump after another. And you don’t have time in between to come properly back to the ground and accelerate for the next one. It’s just jump, jump, jump. If on just one of those notes you hesitate — you wait a little bit because you’re not sure where the harmony is or whatever — you can completely break your neck and lose your voice in a second."


Une critique dans le journal local ( Massachussetts)
http://www.masslive.com/entertainment/i ... outst.html
Bernard C a écrit :
07 avr. 2018, 00:43
Noter pour ce concert , Durée de l'acte : 84'

Dans le Boston Globe on peut lire ça :

Je vous traduis :

Kaufmann et Nylung ont chanté leur duo passionné faisant face au public dans la configuration oratorio , et tous les deux étaient concentrés sur leur partition vocale.
Kaufmann est resté dans ce cadre hormis quelques moments moins statiques..
Certes quand il transmettait l'ardeur de Tristan avec une voix de tenor puissante et sonnante ou quand il chantait les charmes doux de la nuit avec des tons magnifiquement ombragés qui combinaient en quelque sorte la tendresse et l'intensité, vous sentiez le Tristan accompli qu'il pourrait éventuellement devenir.


(Jeremy Eichler
APRIL 06, 2018 )

Bernard
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par HELENE ADAM » 13 avr. 2018, 17:08

Bernard C a écrit :
13 avr. 2018, 03:07
Ne venez pas !
Ecoutez le bel enregistrement radio de Boston.

Les micros vous donneront le plaisir d'une Liebesnacht voluptueuse avec de magnifiques choses qui vous enchanteront dans votre solitude, (même si la conception est trop sereine, pas assez intranquille à mon goût).

Ce Cast hormis Zeppenfeld n'est pas de gabarit apte à chanter Tristan und Isolde sur une grande scène.

Accueil honorable , sans plus ( abstraction faite des nuées de groupies et de leurs bouquets de fleurs)

Bernard


.

Carnegie 120418.jpg
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par HELENE ADAM » 13 avr. 2018, 17:09

MariaStuarda a écrit :
13 avr. 2018, 16:37
Dommage qu’il n’y ait pas fil ouvert sur cette série de représentations.
Quelques petites impressions avant d’aller visiter Brooklyn :

J’ai trouvé la direction de Nelsons exemplaire et surtout respectueuse de voix qui ne sont naturellement pas torrentielles. À aucun moment, l’orchestre ne les a couvertes. Dans les moments purement orchestraux, en revanche, Nelsons n’hésite pas à lâcher les brides et c’est magnifique.
On sent que tout le monde sur le plateau est sollicité jusqu’à l’extrême par cette partition. On n’imagine pas, aujourd’hui, cette même équipe assurer un Tristan complet. Néanmoins, Georg Zeppenfeld est un roi Marke magnifique et ne semble aucunement en difficultés. Tout les autres, sont sur la corde raide avec plus ou moins de succès qu’il s’agisse de Andrew Rees en Melot qui force énormément, de Mihoko Fujimura qui a certes une grosse voix mais dont le vibrato trahissait une réelle tension dans les phrases longues du duo d’amour.
Camilla Nylund est une Isolde assez monochrome que j’ai trouvé fade et qui semble plus occupée à gérer les difficultés de la partition qu’à réellement construire une Isolde. Quand à Jonas Kaufmann, si on le sent à la toute limite de ses capacités notamment dans le début puis la fin de l’acte, il a clairement fait le show avec une voix somptueuse et un duo d’amour d’une suavité déconcertante. Peut être peut on lui reprocher une incarnation un peu trop abandonnée dans l’amour alors que les dangers guettent tout autour. Et il a évité au maximum le maniérisme qui le caractérise parfois trop souvent ces derniers temps dans ces prises de rôles,notamment ces mezza voce dont ils abusent, pour donner un chant sobre, sensible et beau. Un Tristan un peu trop « good guy » mais qu’est ce que c’est beau aux oreilles du Wagnérien que je ne suis pas. Les grands habitués de Tristan seront sûrement plus critiques que moi qui en voit un tous les 5 ans (et ça me suffit amplement). Bref, merci Jonas, merci Andris et l’orchestre symphonique de Boston !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par HELENE ADAM » 13 avr. 2018, 17:51

;;;
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9160
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par Bernard C » 13 avr. 2018, 23:11

Quelques éléments sur le concert de hier à Carnegie et surtout concernant Jonas Kaufmann et mes impressions personnelles.

Disons que tout a été chanté, aucune coupure , notamment pas la coupure fréquente qui précède la Liebesnacht.

Une Isolde dont la voix n'est pas à la dimension des grandes Isolde du temps, tout juste la voit on dans une honorable Chrysotemis .
La voix n'est pas vilaine , mais les moyens réduits la contraignent à fréquenter les limites sans cesse et à une absence d'ampleur tout à fait rédhibitoire dans ce rôle.

On peut dire que c'est ce qui est en jeu aussi chez Jonas Kaufmann.
Je le dis comme je le pense , je ne le vois absolument pas fréquenter le rôle sur une grande scène dans son entier et avec une partenaire majeure.Il serait totalement à la ramasse.
Avec Nylung... dans un deuxième acte, ce dont on parle ici et dans le chaudron de Carnegie Hall il y a évidemment de la " Jonas Qualität " et ça fournit tout de même un vrai bonheur.

Par rapport à l'enregistrement de Boston du 7 avril ( sous réserve de comparaison douteuse avec un enregistrement) son attaque "Isolde ! Geliebte !" est un peu moins sûre un peu plus contractée , mais très vite il entre avec une magnifique dynamique dans ce duo qui nous mène jusqu'aux échanges sur la lumière du jour et le Liebestrank.. tout ce passage est marqué par l'ardeur jusqu'à ce sublime " da erdämmerte mild erhabner Macht im Busen mir die Nacht...

Les graves de Jonas dans la dernière tirade "A qui regarde avec amour la nuit de la mort" sont incomparables et peu de Tristan ou ou pas de Tristan nous font resonner ça avec un timbre si profond , ( et si barytonnant d'ailleurs)
C'est admirable.... mais il faudrait tirer un peu moins l'oreille pour bien l'entendre.

Le début de la Liebesnacht est sublime avec une grande douceur sur le " Liebe" mais une fragilité tonale sur le difficile " lebe" qui suit.
Le plus important dans ce continuum du duo d'amour c'est le manque de souffle dans la puissance, ce qui ne permet pas à Jonas Kaufmann d'exprimer la passion avec conviction " wonnerblindet, erbleicht die Welt" .
Mais il est là pour nous faire frissonner quand se dit la volupté " Wonne-hehrstes Weben" puis ce sublime , oui , oh oui sublime "wahnlos"

Malheureusement le manque de vaillance se fait sentir dans la grande tirade "Unsere Liebe ?"
Les aigus sont là mais peu projetés et peu tenus.... sauf le spectaculaire final pour lequel il a réservé ses forces sur "seiner Liebe ?"

Toute la suite du duo est abandon certes mais pas neutralisation de l'angoisse.
Tristan et Isolde sont dans le cercle d'amour , isolés oui mais pas dans une sérénité du nirvana.
La mort est là , quasi im-médiate.
" Ainsi nous mourrions pour ne plus nous séparer"
Il doit y avoir de la fébrilité dans cet abandon voluptueux à l'amour-mort.

Or c'est ce que le style kaufmannien que Jonas ici exploite complètement dans ce passage tend à gommer.
C'est beau mais ce n'est pas febrile , risqué , urgent , derrière l'abandon de l'instant volé.
L'instant est volé mais les demi teintes magnifiques de JK ne nous mettent pas cette tension , cette pulsation , en tout cas autant que je l'attends.

La fin du duo les voit naturellement assez épuisés et les voix se perdent quelque peu au lieu de passer sur l'orchestre.

Voilà, des moments magiques et des manques .

L'enregistrement laissera une trace bien plus émouvante que ce concert à New York .

Si Jonas Kaufmann avait le thorax de Gould, il serait le Tristan du siècle.

Si... si......

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

NiklausVogel
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 13 mars 2006, 00:00

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par NiklausVogel » 14 avr. 2018, 04:52

Ceux qui sont déçus par Tristan pourront aller voir l'Amour des trois rois de Montemezzi au NYCO (encore samedi 14 et dimanche 15, et il reste certainement des places). Certes pas le chef d'oeuvre du (précédent) siècle mais la musique est agréable (le chainon manquant entre Mascagni et Zandonai, avec une pointe de sous-Strauss), c'est bien dirigé (le chef met la gomme et étale la sauce comme il faut), bien chanté (si on n'attend ni Claudia Muzio, ni Samuel Ramey), et les décors médiévo-romano-byzantino-mauresques gentiment cartonpâtesques. Dommage que la direction d'acteurs soit consternante (on se tord les bras, on se pâme, et on cherche à éviter tout geste un tant soit peu naturel), ce qui (avec les entractes inutiles, mais il faut bien qu'ils fassent tourner le carton-pâte) compromet toute émotion. Mais bon, la pulsation musicale y est, les beaux crescendos lyriques aussi, et les petites interventions des flûtes et des clarinettes étaient charmantes. Jolis appels de trompettes aussi. Et finalement c'est bien mieux (et moins cher) que Luisa Miller...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par HELENE ADAM » 14 avr. 2018, 10:39

Mon point de vue sera sur mon blog.

Ici :

http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... jonas.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

enrico75
Ténor
Ténor
Messages : 565
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Wagner - Tristan und Isolde Acte 2 - Nelsons - Boston 5 et 7/04 - Carnegie Hall 12/04/2018

Message par enrico75 » 14 avr. 2018, 11:40

il y a t'il une nouvelle transmission prévue ou une rediffusion accessible?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 70 invités