Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7152
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par MariaStuarda » 15 avr. 2018, 17:48

Oui clairement. Je n’ai pas non plus été complètement convaincu par Würm (peut être parce que les autres évoluaient dans les cimes).

Avatar du membre
jeanlouis
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 206
Enregistré le : 02 juin 2004, 23:00
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par jeanlouis » 15 avr. 2018, 18:02

je vais faire hurler mais Piotr Beczala m'a parfois rappeler Alfredo Krauss .

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9863
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 19:50

muriel a écrit :
15 avr. 2018, 17:44
HELENE ADAM a écrit :
15 avr. 2018, 13:31
muriel a écrit :
15 avr. 2018, 11:17
réécoute sur la BBC3 http://www.bbc.co.uk/programmes/b09z5k4t#play
Curieux, sans la présence scénique, avec uniquement les voix, la supériorité de Sonya Yoncheva saute aux oreilles (aux miennes en tous cas).
Domingo a quelques faiblesses que j'entends davantage (ah le charisme de l'artiste :wink: ) et Beczala a deux ou trois sorties de route notamment juste avant le grand air "Quando le sere al placido" et un timbre parfois enroué...
Par contre le baryton et la basse sont toujours exceptionnels.... :wink:
je n'ai pas entendu les sorties de route de Beczala, mais je trouve que sa voix ressemble assez à celle de Domingo jeune dans l'acte III où il force un peu.
J'avais un doute hier au cinéma (et puis cela n'avait aucune importance à ce moment là) mais à la réécoute c'es très net juste avant son grand air, lors de l'introduction, ça déraille, les notes ne sont pas exactement en place. Deux ou trois fois avant aussi. Vue la difficulté du rôles à ces moments précis, c'est parfaitement excusable...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9863
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 19:52

jeanlouis a écrit :
15 avr. 2018, 18:02
je vais faire hurler mais Piotr Beczala m'a parfois rappeler Alfredo Krauss .
Non pourquoi hurler ? Dans Werther je trouve cela assez évident même...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9863
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 19:58

Il y a un autre Luisa Miller au même moment à Zurich avec Nino Machaidze, Matthew Polenzani et Leo Nucci, sous la direction de Maestro Frizza, dans une mise en scène manifestement assez différente. Deux vétérans de l'opéra dans le rôle de Miller... :wink:

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

muriel
Basse
Basse
Messages : 2755
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par muriel » 15 avr. 2018, 22:02

justement je pensais à Léo Nucci, avec regret

Fierabras
Messages : 7
Enregistré le : 08 déc. 2013, 08:42

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Fierabras » 16 avr. 2018, 14:51

Excellente soirée également. La mise et en scène et les décors ne m’ont pas gêné et permettent de se concentrer sur le chant même si les tombés de rideau et les entractes gênent quelque peu la fluidité de l’ensemble. Cette oeuvre de transition et de rupture est servie par un casting homogène de très haut niveau avec un Beczala époustouflant. Concernant Yoncheva dont le jeu est très convaincant je m’interroge. Autant le timbre qui est vraiment de toute beauté dans le médium et dont les couleurs, l’onctuosité, la fraîcheur etc., provoquent l’émotion, souvent quand elle change de registre vers l’aigu, cela se durcit progressivement et la musicalité s’estompe pour disparaître dans le suraiguë. Inquiétant ? Je ne sais pas. Fatigue ou prudence comme pour ses trilles faméliques ? Ceci dit, cela ne retire en rien à cette remarquable prestation. Excellente direction bien contrastée tout en subtilité dans le dernier acte.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2650
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par dge » 16 avr. 2018, 18:07

Fierabras a écrit :
16 avr. 2018, 14:51
... souvent quand elle change de registre vers l’aigu, cela se durcit progressivement et la musicalité s’estompe pour disparaître dans le suraiguë. Inquiétant ? Je ne sais pas. Fatigue ou prudence comme pour ses trilles faméliques ? Ceci dit, cela ne retire en rien à cette remarquable prestation.

Effectivement je l'ai constaté à l'écoute sur BBC3. Je le relève parce que c'est Yoncheva et que l'on est à un très haut niveau. Mais ce durcissement dans l'aigu s'observait déjà un tout petit peu sans le DC de Paris. Probablement qu'en salle on y prête moins attention devant l'incarnation et la beauté de la voix. J'ai peur que ce ne soit ni fatigue ni prudence. Mais il ne faut quand même pas bouder son plaisir :)

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9163
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Bernard C » 16 avr. 2018, 19:00

Si , je l'ai aussi remarqué en salle, vous avez raison.
Mais oui il ne faut pas bouder son plaisir.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7152
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par MariaStuarda » 16 avr. 2018, 19:08

Bernard C a écrit :
16 avr. 2018, 19:00
Si , je l'ai aussi remarqué en salle, vous avez raison.
Mais oui il ne faut pas bouder son plaisir.

Bernard
Je plussoie !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 55 invités