Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Représentations
Autolycus
Alto
Alto
Messages : 326
Enregistré le : 31 mars 2013, 10:28

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Autolycus » 28 nov. 2017, 22:53

wababelooba a écrit :
28 nov. 2017, 12:49
Verdi était un homme de théâtre. Il cherchait à plaire aux spectateurs de son époque. Il avait tendance à mieux choisir ses livrets que d'autres ... encore que Giovanna d'Arco ou Attila sont bien la preuve qu"'il se contrefichait de la vérité historique au profit de l'efficacité dramatique.
Donc , le problème n'est pas : qu'est ce que le Verdi d'hier penserait d'une mise en scène d'aujourd'hui ( effet Hibernatus...) mais plutôt se dirait-il:
est ce que cette nouvelle mise en scène est la meilleure façon de convaincre ce nouveau public qui est le public d'aujourd'hui.
Là dessus , bien sûr , on peut ergoter, et votre opinion n'est pas la mienne ... Inutile de convoquer les mânes du bon Giuseppe...

Et si vous êtes pour le respect absolu des didascalies et du cadre spatio-temporel , ne passez surtout pas la porte des théâtres qui affichent du Shakespeare...
Je ne crois pas avoir écrit quelque chose sur les didascalies ou le cadre spatio-temporel chez Verdi, ou chez quiconque. Je ne défends que les paroles (de plus en plus) soigneusement choisies par Verdi, et dont il faudrait respecter le sens.

Pour parler des désirs de Verdi, vous ne disposez que d'un conditionnel chancelant. Mon dossier est plus solide : ce sont ses partitions, paroles et musique.

Et pour ce qui est de Shakespeare, le respect des didascalies n'y est guère possible. Il n'y en a presque pas. Pas plus que d'indications de lieu.

Autolycus
Alto
Alto
Messages : 326
Enregistré le : 31 mars 2013, 10:28

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Autolycus » 28 nov. 2017, 23:10

Franz Muzzano a écrit :
28 nov. 2017, 13:27
Je ne dis absolument pas le contraire. À ceci près que je substituerai l'esprit à la lettre. Trois croches en triolet ne sonneront pas de la même façon chez les deux violonistes cités, mais resteront trois croches en triolet. (...)
L'esprit est dans la lettre. Où voulez-vous qu'il soit ? Mais l'essentiel est dans votre troisième phrase : mille violonistes joueront les trois croches de mille façons différentes. Aucun d'eux ne trouvera jamais que c'est ennuyeux, stupide et inutile de jouer "toujours la même chose" et qu'on ne peut tout de même pas "transformer la musique en musée". Ce sont des artistes-interprètes.

Ce n'est pas le cas des M. M. Warlikowski, Tcherniakov et consorts qui n'hésitent pas à déclarer qu'ils détestent telle ou telle oeuvre, ou que ceci ou cela ne les y intéresse point, donc ils feront autre chose, et toc.

Ce ne sont donc pas des artistes-interprètes. Mais, puisqu'ils vivent en grand écart - la liberté et les droits du créateur, sous le masque de l'interprète - je ne saurais dire ce qu'ils sont. Attendons qu'ils se décident enfin pour l'un ou pour l'autre, car ils ne peuvent être les deux.

lamammamorta
Alto
Alto
Messages : 300
Enregistré le : 12 oct. 2006, 23:00

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par lamammamorta » 29 nov. 2017, 10:10

Pour ceux que ça intéresse, la séquence du démon qui dévore un humain à la fin de l’auto da fé est tirée du film « L’inferno », inspiré de L’enfer de Dante. C’est un film muet italien de 1911.
Plus cinéphile que Warlikowski, tu meurs ! 😉

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11137
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par HELENE ADAM » 29 nov. 2017, 10:17

lamammamorta a écrit :
29 nov. 2017, 10:10
Pour ceux que ça intéresse, la séquence l’ogre qui dévore un humain à la fin de l’auto da fé est tirée du film « L’inferno », inspiré de L’enfer de Dante. C’est un film muet italien de 1911.
Plus cinéphile que Warlikowski, tu meurs ! 😉
Je crois (mais j'ai la flemme de rechercher) que la référence avait été donnée dans les premières pages du fil par Placido.
Il me semble qu'il s'agit de Lucifer dévorant Judas, le traitre. Quelques trahisons aussi dans Don Carlos... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Adalbéron » 29 nov. 2017, 13:06

C'est pas pour la ramener, mais c'est moi qui ai fouillé dans les archives pour trouver d'où ça venait :wink:
Lucifer est censé dévorer Judas, Brutus et Cassius.

Ici chez Fra Angelico :
IMG_6619.JPG
IMG_6619.JPG (48.96 Kio) Vu 947 fois
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11137
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par HELENE ADAM » 29 nov. 2017, 13:33

Adalbéron a écrit :
29 nov. 2017, 13:06
C'est pas pour la ramener, mais c'est moi qui ai fouillé dans les archives pour trouver d'où ça venait :wink:
Lucifer est censé dévorer Judas, Brutus et Cassius.

Ici chez Fra Angelico :
IMG_6619.JPG
Je suis confuse de vous avoir confondu Placido et toi :oops:
Il s'agit bien de la punition de traîtres en tout cas...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 550
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par lionrougeetblanc » 30 nov. 2017, 18:01

:bye1: Plus que quelques heures avant la fermeture de ce fil...Personne pour remettre une pièce dans la machine ?

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Adalbéron » 30 nov. 2017, 18:46

Personne n'a jamais songé qu'Eboli pouvait aimer la reine ? C'est la première chose qu'elle clame lorsqu'elle apprend qu'elle devra quitter la cour : "Ah je ne verrai plus la reine"...

Je sais, je sais, c'est une de ses suivantes, c'est une dame de la cour : la reine est tout, c'est l'honneur qu'elle perd ; mais c'est si beau encore une fois d'imaginer tous ces personnages partagés, écartelés entre deux pôles...

D'ailleurs, en passant, il est amusant de voir comment chez Schiller, la dernière entrevue Elisabeth/Carlos a pour sujet quasi exclusif la mort de Posa. Je ne sais pas si c'est parce que la mort est plus fort que l'amour ou parce qu'un amour était plus fort que l'autre...

J'aurais dû publier ça à 23:59 :wink:
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3717
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par micaela » 30 nov. 2017, 18:58

Non, c'est bien, on atteindra peut-être les 1500 posts avant minuit...
Je ne crois pas à cette thèse. C'est une tendance très actuelle de voir un sous-texte homosexuel partout, mais il ne faut pas exagérer avec ça.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Verdi - Don Carlos - Jordan/Warlikowski - ONP - 10-11/2017

Message par Adalbéron » 30 nov. 2017, 19:04

Ils sont partout.....
:lol:
Encore une fois, j'ai parlé d'amour :mrgreen:.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 66 invités