Les étoiles filantes

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19725
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par JdeB » 01 févr. 2018, 10:12

Verdiprati a écrit :
01 févr. 2018, 06:58
Quant à Susan Neves, je l'ai entendue en Abigaille en 2000 et en Alice en 03 à Bastille, mais elle ne m'a laissé aucune impression marquante.
zigfrid a écrit :
31 janv. 2018, 14:48
sans oublier Gauci
Miriam Gauci était aussi un peu une étoile filante.
Je garde le bon souvenir de son Elisabetta aux côtés de Larin et de Borodina en 99 à Bastille.
Moi je n'ai entendu M. Gauci qu'une seule fois, en Desdemona à Nîmes (1990) aux côtés d'une autre étoile filante le baryton sud-américain Juan-Carlos Morales (que j'aimais beaucoup). C'était une très belle voix de soprano, assez lumineuse.

J'ai vu sur scène S. Neves 3 fois (Abigaille dans les Arènes de Nîmes en 2002, Amelia à Montpellier en 2004 et Leonora à Orange en 2007), elle était vraiment très efficace sans être exceptionnelle.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3567
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les étoiles filantes

Message par micaela » 26 nov. 2018, 19:13

Dans un article sur un autre site, à propos des pochettes tartignolles, on évoquait la soprano Anita Cerquetti : des débuts prometteurs, un disque d'airs d'opéras en 1959, et deux ans plus tard, elle arrête sa carrière, sans qu'on en sache la raison, alors qu'elle n'avait que 30 ans.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10910
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par HELENE ADAM » 26 nov. 2018, 23:14

micaela a écrit :
26 nov. 2018, 19:13
Dans un article sur un autre site, à propos des pochettes tartignolles, on évoquait la soprano Anita Cerquetti : des débuts prometteurs, un disque d'airs d'opéras en 1959, et deux ans plus tard, elle arrête sa carrière, sans qu'on en sache la raison, alors qu'elle n'avait que 30 ans.
Stephane Grant lui avait consacré une émission très émouvante
https://www.francemusique.fr/emissions/ ... ruse-18210
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 53 invités