Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par PlacidoCarrerotti » 14 déc. 2016, 15:45

J’ai revu hier soir le lac des Cygnes à Bastille, 259ème représentation d’une production créée en décembre 1984, il y a donc 32 ans.
Déjà le spectacle avait beaucoup perdu en passant à Bastille : à part pour l’acte III, les éclairages sont insuffisants, surtout au second balcon. Les costumes pastels, qui ressortaient bien dans les dorures de Garnier, sont fadasses : quand le rideau s’est levé au III, j’ai pensé au désarroi que l’on ressent quand on ouvre sa machine à laver, qu’on commence à tirer le linge et qu’on voit que quelque chose a déteint sur le blanc.
Surtout, le spectacle était d’une grande « moyenitude ». Pas mauvais : moyen. Aucun peps chez les p’tits jeunes, des alignements quasiment toujours ratés, sans que personne ne se soucie de rectifier la ligne … Les écartements ne sont pas homogènes : dans un groupe les tutus se frôlent à peine, dans l’autre ils sont compressés car les danseuses sont trop près les unes des autres …
Je ne vais pas pleurer pour mes 20 balles, mais certains auront payé 125 € pour ce spectacle indigne de la réputation de la maison.

Il y a quelques décennies, on pouvait voir la version Noureev, mais aussi celle de Bourmeister, particulièrement excitante dans un décor magique (en 1992 : il y avait eu un DVD avec Pietragalla). On pourrait la redonner. Monter celle de Petipa-Ivanov … Non : routine, abattage, …

Ainsi, la saison prochaine, nous aurons droit à une longue série de Don Quichotte (encore plus ancien : 1981). Il y aura La Fille mal gardée, mais toujours dans la version Ashton : pourquoi ne pas remonter les chorégraphies de Dauberval ou de Spoerli qu’on pouvait aussi voir dans les années 80 ?

Non. Il s’agit uniquement de faire du fric pour payer le reste, en se servant de titres prestigieux, sucés jusqu’à la moelle. Mais d’art, de curiosité, néant.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

paco
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par paco » 14 déc. 2016, 16:56

Le déclin du Ballet de l'ONP dans le classique ne date pas de cette saison, cela fait 3 ou 4 années que la compagnie ne supporte plus la comparaison avec ses consoeurs européennes d'un point vue technique et musicalité, sans même comparer aux troupes russes. Il existe des solistes de très grande envergure (dont certain(e)s invité(e)s au Mariinski), mais elles/ils ne sont pas Etoiles ni même parfois 1ère danseuses/eurs, donc pas ou trop peu distribué(e)s dans les rôles de premier plan. Sans compter que c'est un univers de coteries, ce qui rend les choses complexes. individuellement il y a beaucoup de personnalités intéressantes, mais pour différentes raisons, "ensemble" ça ne fonctionne pas, il n'y a plus de magie et l'enthousiasme fait défaut. La majorité des représentations sont routinières, chacun fait son job plus ou moins bien et basta.
Tout ce que l'on peut souhaiter c'est que la nouvelle Directrice Artistique réussisse à redresser la barre d'un navire qui prend l'eau depuis trop longtemps. En attendant je suis d'accord : payer 125 euros pour ce niveau, non certainement pas !! L'Eurostar et le Thalys permettent de voir un tout autre niveau pas si loin de Paris...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par PlacidoCarrerotti » 14 déc. 2016, 17:25

Je vais de temps en temps jeter un œil sur Dansomanie : on ne peut pas dire que ça frappe les forumistes ...

Ceci dit, il y en a une qui a failli se faire censurer pour avoir critiqué (même pas méchamment) Myriam Ould-Braham que j'ai trouvé effectivement très quelconque. Heureusement, Mathias Heymann était très bon.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

paco
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par paco » 14 déc. 2016, 17:51

PlacidoCarrerotti a écrit :Je vais de temps en temps jeter un œil sur Dansomanie : on ne peut pas dire que ça frappe les forumistes ....
Oh si, beaucoup plus que tu ne le crois, même si c'est avec un langage retenu - entre autres pour ne pas blesser les artistes qui sont nombreux à lire le forum-

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9340
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

[JOKE]Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par Bernard C » 14 déc. 2016, 23:22

Vous voulez dire que mes petits rats polynésiens et chinois un peu dodus , perdus aux pieds du Haleakalā volcano sont plus enthousiastes que les quadrilles et les étoiles du Gross Ballett von Paris ?

https://www.youtube.com/watch?v=MBxx9ht2Huo

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: [JOKE]Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par PlacidoCarrerotti » 15 déc. 2016, 09:30

quetzal a écrit :Vous voulez dire que mes petits rats polynésiens et chinois un peu dodus , perdus aux pieds du Haleakalā volcano sont plus enthousiastes que les quadrilles et les étoiles du Gross Ballett von Paris ?

https://www.youtube.com/watch?v=MBxx9ht2Huo

Bernard
Ben voui ! Cet enthousiasme là existait avant et pendant Noureev, un peu tant que Bessy était là. Mais avec Brigitte Lefèbvre en roue libre, puis Millepatte ...
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10933
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par HELENE ADAM » 15 déc. 2016, 12:03

On peut revoir ce "Lac des cygnes" sur Medici TV
http://fr.medici.tv/#!/swan-lake-tchaik ... a-de-paris
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par PlacidoCarrerotti » 15 déc. 2016, 12:08

HELENE ADAM a écrit :On peut revoir ce "Lac des cygnes" sur Medici TV
http://fr.medici.tv/#!/swan-lake-tchaik ... a-de-paris

Mieux vaut essayer de trouver celui-ci ;-)

https://www.amazon.fr/Tcha%C3%AFkovski- ... IETRAGALLA
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 559
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par DieFeen » 15 déc. 2016, 12:54

On observe un peu la même chose, à une échelle différente, avec le ballet de l'ONL : une Giselle ou des mini Ravel de temps à autre, de très rares Tchaïkovski et une vieille Cendrillon autant éculée que moche et vulgaire.
En revanche on croule sous les propositions contemporaines, souvent des productions datées par ailleurs :-(
Bref, l'envie d'aller voir un ballet classique à Lyon et se faire plaisir à mater du tutu disparait progressivement, pour ce qui me concerne...

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 564
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Dégénérescence du ballet classique à l'Opéra de Paris

Message par sopranolove » 02 janv. 2017, 15:52

Mais comment détester à ce point nos danseurs ? Je suis une fan enthousiaste du Ballet de l'Opéra et j'ai eu une longue histoire avec eux, hélas plus souvent virtuellement (photos, livres, videos, films....) car je n'ai pas la possibilité d'aller à l'Opéra...

Mais tout de même Pontois, Atanassoff, Chauviré, Motte; Denard, Thesmar, Guillem, Dupond, Jude, Platel, Legris, Letestu, Dupond, Martinez, Ciaravola, Maurin, Ganio... et j'en oublie. Toutes ces personnalités magiques, elles ne comptent pour rien, cher Placido ? Il faudrait peut-être revoir le Corps de Ballet et les petits rats (comme vous le dites). Mais la raison elle tient, en deux mots ; Brigitte Lefevre ! Dans une vidéo récente, Aurélie Dupont parle de redonner plus souvent des grands ballets, car cela permet de faire danser toute la compagnie, au contraire des nombreuses créations impliquant peu de monde.
Et il y a l'esprit actuel, anti danse classique, symbolisé par de Gubernatis qui hait Lifar par exemple. Et tous ces décideurs qui vient d'un très mauvais oeil les chorégraphes classiques ou néo-classiques. Un directeur d'un ballet en France a été viré car il avait pris un abonnement à Danse (pourtant peu onéreux) une revue qui défend la danse classique ! Pourquoi tant de haine ? Alors qu'à l'étranger, c'est inimaginable un tel ostracisme
Et puis il y a eu trois très beau site qui ont disparu, Danser en France, l'Internet Danse Database et la Ballerina Gallery, sublime site où l'on pouvait trouver des biographies avec photo et vidéos des étoiles féminines de tous les pays.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités