Les opéras en langues rares

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3487
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les opéras en langues rares

Message par Loïs » 04 juil. 2018, 14:49

Pour les Brésiliens :
Villa Lobos a composé 6 opéras :Aglaia, Élisa Izaht (reprise des deux précédents), Magdalena, Yerma & La Fille des Nuages. Yerma est en espagnol, Magdalena en anglais (montée au Chatelet il y aune dizaine d'année) mais la fille en brésilien. Je ne sais pas pour les trois premiers mais à priori en brésilien. Magdalena & la Fille tiennent plus de la comédie musicale ou de l'opérette
Le seul vrai opéra joué (Il Guanary de Gomes) est en italien

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3402
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 04 juil. 2018, 15:23

titoschipa a écrit :
04 juil. 2018, 12:30
Quelques belles oeuvres en ukrainien: "Taras Boulba" de Mykola Lyssenko, "Zaporozhets za Dunayem" ("Le cosaque au delà du Danube)" de Semen Hulak - Artemovskyi.
Existaient en LP Melodia
Depuis la fin de l'URSS, ces enregistrements Melodia sont devenus introuvables. Je suppose qu'il y avait aussi des œuvres en arménien, géorgien (sur son CD, Anita Rachevilishvili interprète un extrait d'un opéra géorgien), entre autres.
Depuis qu'on a (re)découvert le baroque sud-américain, les concerts proposent des œuvres (ou extraits) avec des textes parfois écrits dans des langues telles que le guarani. Mais ce sont des chansons ou des extraits de cantates plus que des extraits d'opéras. Dans un registre comparable (musique ancienne et baroque d'Espagne) on a parfois des œuvres en catalan.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

titoschipa
Soprano
Soprano
Messages : 61
Enregistré le : 12 juin 2018, 20:56

Re: Les opéras en langues rares

Message par titoschipa » 04 juil. 2018, 21:02

On trouve encore certains de ces LP Melodia à Moscou ou Kiev

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3402
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 04 juil. 2018, 22:02

Au fait, l'opéra géorgien dont Rachvelishvili chante un extrait sur son CD, c'est la Légende de Shota Rustaveli (Dimitri Arakishvili, 1919).
Je parlais plus haut du concours de Cardiff. il existe peut-être des œuvres (cantates, opérettes ou opéras) écrites en gallois, mais dans cette langue (hors la musique traditionnelle) je ne connais que les mélodies qu'interprète parfois Bryn Terfel (il a enregistré au moins un CD de chansons -traditionnelles ou non- en gallois).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

wrossini
Messages : 8
Enregistré le : 20 avr. 2011, 23:00

Re: Les opéras en langues rares

Message par wrossini » 08 août 2018, 21:15

il y a Kuhlau aussi, un compositeur allemand qui composait en danois. J'aime bien ses ouvertures d'opera comme Lulu ou La harpe enchantée

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3402
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par micaela » 08 août 2018, 22:18

Le danois (et les autres langues nordiques) , j'en parlais dans une page précédente : il y a tout un répertoire (opéras et oratorios, œuvres symphoniques avec partie vocale, mélodies), mais qui ne franchit que très rarement les frontières des pays concernés.
La chanson de Solveig (extraite de la musique composée par Grieg pour Per Gynt) est sans doute un des airs les plus connus de ce répertoire.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 777
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par Ouf1er » 11 août 2018, 19:37

Le (bien peu connu) compositeur irlandais Robert O'Dwyer semble avoir écrit le premier opéra en langue irlandaise (Gaelic), Eithne, dont vous pourrez trouver l'enregistrement vidéo chez Voldemort.

Chandos propose également un rare opéra de Peter Heise en danois, Drot og Marsk.

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 777
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras en langues rares

Message par Ouf1er » 24 août 2018, 00:52

Une nouveauté chez Naxos, un opéra iranien.
Je n'arrive pas à savoir en quelle langue c'est chanté... Perse ?
https://www.naxos.com/catalogue/item.as ... .660424-25

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2012
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par Efemere » 24 août 2018, 01:17

Ouf1er a écrit :
24 août 2018, 00:52
Une nouveauté chez Naxos, un opéra iranien.
Je n'arrive pas à savoir en quelle langue c'est chanté... Perse ?
https://www.naxos.com/catalogue/item.as ... .660424-25
Livret en perse (téléchargeable ici, avec la traduction en anglais).

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2012
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les opéras en langues rares

Message par Efemere » 24 août 2018, 06:00

Salawat Yulayev (1955), du compositeur bachkir Zagir Ismagilov (1916-2003), sur un livret de Bayezit Bikbay (1909-1968) en bachkir.

Montezuma (1964), opéra en trois actes du compositeur américain Roger Sessions (1896-1985), sur un livret de l'auteur italien Giuseppe Antonio Borgese (1882-1952), en anglais avec des extraits en nahuatl, espagnol, latin et français.

Tornrak (1990), du compositeur gallois-canadien John Metcalf (né en 1946), sur un livret de l'auteur britannique Michael Wilcox, en anglais et en inuktitut.

Atlas (1991), opéra en trois actes composé par Meredith Jane Monk (Américaine née en 1942), sur un livret écrit par la compositrice, avec des sons vocaux et quelques brèves paroles parlées en chinois (mandarin) et en anglais.

▪Opéras de Konstantin Koukias (né en 1965, compositeur tasmanien, co-fondateur et directeur artistique de la compagnie IHOS Music Theatre and Opera, établie à Hobart) :

Days and Nights with Christ (1990), livret du compositeur en koinè et grec moderne
To Traverse Water (1992), livret du compositeur en koinè et grec moderne
Mikrovion (1994), livret du compositeur en anglais, grec ancien, grec moderne, allemand, hébreu, chinois (mandarin) et d'autres formes de langage (dont le braille, le morse et le sémaphore)
The Divine Kiss — The Evil is Always and Everywhere (1998), livret du compositeur en anglais, grec ancien, grec moderne, allemand et hébreu
Olegas (extraits présentés en 2007), livret de Natasha Cica en anglais et lituanien
The Barbarians (2012), livret (d'après le poème grec En attendant les barbares de Constantin Cavafy) en grec moderne, avec narration en anglais et grec
Etc.

The Lunch Box (2009, à Hobart), opéra de chambre composé par Thanapoom Sirichang, sur un livret de Bringkop Vora-Urai en thaï.

La Conquista (2005), opéra en deux actes de Lorenzo Ferrero (compositeur italien né en 1951), sur un livret du compositeur et de Frances Karttunen (linguiste et historienne américaine née en 1942) en anglais, espagnol et nahuatl.

Agni (2007), du compositeur srilankais Premasiri Khemadasa (1937-2008), sur un livret de Eric Illayapparachchi (né en 1954) en cingalais.

Kuratov (2009), du compositeur russe Serge Noskov (né en 1956), sur un livret en komi du poète Albert Vaneev écrit en 1984 et adapté par le compositeur.

Aquarius (2009), du Belge Karel Goeyvaerts (1923-1993), sur un livret du compositeur, avec des sons et onomatopées divers et des paroles en huit langues – latin, grec, flamand, français, allemand, anglais, espagnol, italien.

Sternenhoch (2018), d'Ivan Acher (tchèque, né en 1973), livret en espéranto du compositeur (d'après Les Souffrances du prince Sternenhoch, roman de 1928 de l'écrivain tchèque Ladislav Klíma).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités