Bianca e Falliero

Actualité, potins, débats.
ironstyling
Alto
Alto
Messages : 269
Enregistré le : 13 juil. 2003, 23:00

Re: Bianca e Falliero

Message par ironstyling » 09 août 2005, 08:17

Gualtiero a écrit :
ironstyling a écrit :
Brigite a écrit :Si je comprends bien pas d'Iron...
Toi pouvoir expliquer moi ta phrase ? Toi longtemps arrivé OBD ? :lol:
:cry: :twisted: toi vraiment pas très poli

et toi pas vraiment avoir bcp d'humour ...
sans rancune :wink:

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 322
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 09 août 2005, 08:27

JdeB a écrit :
Barak a écrit :Mais, c'est vrai.
Qu'est devenue Martine Dupuy que je connaissais par un récital avec La Cuberli? :?:
Un dossier sur M. Dupuy sera publié ici à la mi septembre avec une chronologie et une discographie très complètes et l'entretien qu'elle nous a accordé.
Bravo, çà c'est une bonne nouvelle, je croyais qu'elle ne voulait plus recevoir.
J'ai revu récemment le DVD de Donna del Lago de la Scala : Dupuy est très bien, peut-être pas aussi à l'aise que la regrettée Valentini-Terrani, mais vraiment très supérieure à Barcellona.
Quand à Ricciarelli, Cuberli, Anderson : insurpassées depuis 10 ans dans ce répertoire ...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22011
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 09 août 2005, 09:05

Tout à fait d'accord.
Je vais demander à M. Dupuy de me mettre en contact avec L. cuberli sa "meilleure amie"

Avatar du membre
Gioachino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 168
Enregistré le : 27 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Gioachino » 09 août 2005, 11:41

Bon, j'ajoute mon grain de sel (un grain, hein, je vais faire court).

Alors, les chanteurs:
-Maria Bayo (Bianca)= effectivement elle ne fait pas oublier Ricciarelli (qui, en 86 avait déjà la voix abimée mais était quand même bien pplus grande musicienne et capable d'aigus piano encore magnifiques). Comme qqn l'a dit plus haut, Bayo fait soubrette (elle faisait déjà trop soubrette en Rosine!!) mais elle s'en tire quand même correctement (et son rondo final, quoiqu'un peu lent, n'est pas mal).

-Daniela Barcellona (Falliero)= très applaudie (notamment dans son grand air du II, qui était très bien) elle a de la présence, une assez belle musicalité mais des aigus vite stridents et beaucoup moins de graves que Podles (c'est vrai Iron, PODLES A PESARO!!!).

Francesco Meli (Contareno)= assez bon, il s'en tire plutôt bien (il manque peut-être un peu d'assurance et n'est pas toujours à l'aise dans les vocalises).

Carlo Lepore (Cappelio)= comme Surjan en son temps, un bon troupier

Dario Benini(Le doge)= il ava&it le trac (un gros trou dans sa scène du début de l'acte I !!) et un vibrato en vahissant
Ornella Bonomelli(Costanza)= vilain vivbrato, dommage
Stefano Cifolelli(le chancelier)= convient bien

J'ai apprécié la direction de Palumbo qui met en valeur les richesses orchestrales de la partition de Rossini et garde le rythme, (comme dans l'métro :wink:, je sais c'est nul).
Choeur de chambre de Prague, Lubomir Matl (le même choeur et le même chef de choeur que dans la production de 86)= acceptable.
Prise de son PENIBLE, c'est bien simple, à chaque entrée d'un soliste, 4 ou 5 secondes où on l'entend de très loin avant de l'entendre correctement (pareuil pour l'orchestre après les récitatifs....).
Et puis voilà, soirée pas exceptionnelle mais pas mal (avec nouvelles variations qui apportent un plaisir nouveau à l'auditeur de la version 86 de Pesaro à défaut de surpasser les légendes de la renaissance rossini qui en faisaient partie).

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 09 août 2005, 11:49

j'ai trouvé bizarrement Bayo moins soubrette que d'habitude. les aigus sont la moitié du temps faux et durcis. et la virtuosité pas si mal rendue ; bref je m'attendais à pire.
barcellona n'est pas contralto, j'aime bien mais elle manque un peu de mordant et la justesse est souvent approximative. que Podles ne chante pas à Pesaro reste un mystère, et, s'il s'agit de la volonté de la direction du festival, une HONTE.

quant à Meli, on a déjà eu bien pire comme ténor à Pesaro. s'il polissait sa virtuosité, etc, il pourrait être très correct.

Néanmoins, j'ai cessé d'écouter après la première pause et ces magnifiques aigus faux tenus crânement. C'est tout de même bien médiocre, tout ça.

Avatar du membre
Gioachino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 168
Enregistré le : 27 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Gioachino » 09 août 2005, 11:57

Clement a écrit :j'ai trouvé bizarrement Bayo moins soubrette que d'habitude. les aigus sont la moitié du temps faux et durcis. et la virtuosité pas si mal rendue ; bref je m'attendais à pire.
Moi aussi je m'attendais à pire, avec le mal qu'elle avait rien que dans "una voce poco fa" à Madrid.
Pour les fausses notes, elle a laché des aigus particulièrement faux dans le final du I (corrigez-moi si je me trompe), sinon ça allait! :)

Pour Barcellona qui n'est pas contralto, certes. ça implique donc qu'il y a DIFFERENCE entre mezzo et contralto (j'avais lancé un fil là-dessus en arrivant sur ce forum, c'est une de mes marottes). Pourtant Damien Colas (spécialiste de Rossini, hein! :)) parlait du rôle de mezzo de Falliero... Enfin, je ne sais pas jusqu'où descend le rôle de Falliero (pas l'oreille absolue) mais souvent les rôles travestis chez rossini descendent jusqu'au sol2 et il faut que cette note sorte puissament (et nous assourdie comme avec presque toutes les chanteuses) pour faire son effet.

valery
Ténor
Ténor
Messages : 808
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 09 août 2005, 11:59

Clement a écrit :Bayo les aigus sont la moitié du temps faux et durcis.


aigus faux tenus
Merci Clément de le faire remarquer. Je sais bien qu'une partie du public ne s'en rend pas compte, mais j'en ai assez de ces chanteurs qui chantent faux. (On accepte de la part de certains chanteurs, en terme de justesse, ce qu'on n'accepterait pas d'un instrumentiste)

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10889
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 09 août 2005, 18:17

C'est pas pareil, non ?

Une fausse note sur un instrument, c'est souvent un doigt au mauvais endroit. Quand on se repère à l'oreille, c'est plus difficile.

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 09 août 2005, 18:22

tuano a écrit : Une fausse note sur un instrument, c'est souvent un doigt au mauvais endroit.
pour un chanteur, même cause, même effet (je suppose)

:lol:
( :oops: )

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 51 invités