Opéra Bastille : sonorisation, amplification et CARMEN

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 19 avr. 2005, 16:12

PlacidoCarrerotti a écrit :
doudou a écrit :Pour nuancer légérement sur les prix du MET y a t il des systèmes d'abonnement jeunes ou des places vendues au dernier moment à des tarifs préférentiels ?
En fait, la question ne se pose pas en ces termes : quand on n'a pas de fric, on prend une place debout au dernier moment (et on essaie de trouver un siège vide !). C'est finalement plus souple qu'un abonnement : on n'est pas bloqué par des dates, ni par des spectacles imposés et c'est moins cher. Il est de plus rarissime que ce soit plein.

De même, les places vendues au dernier moment à tarif préférentiel le sont ... par les spectateurs eux-mêmes à l'extérieur du théâtre (ça évite l'achat du "Pass").

Exemple, les matinées du samedi sont toujours sold out en abonnement : il y a presque toujours une dizaine de tickets à vendre dehors ; et les flics patrouillent pour chasser les marchands (au noir) du temple (de l'art lyrique) : on ne t'explique pas comme à Paris "qu'on ne peut rien faire".
Délicate attention des new-yorkais qui s'en vont à l'entracte: donner leurs billets aux gens en place debout (et remerciements à mes premiers voisins qui m'avait filé le truc et invité à attendre à l'entracte quelques minutes). Ou comment voir le troisième acte de Parsifal avec Domingo au 4ème rang pour le prix d'une place debout :idea:

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 19 avr. 2005, 16:14

Friedmund a écrit :
Délicate attention des new-yorkais qui s'en vont à l'entracte: donner leurs billets aux gens en place debout (et remerciements à mes premiers voisins qui m'avait filé le truc et invité à attendre à l'entracte quelques minutes). Ou comment voir le troisième acte de Parsifal avec Domingo au 4ème rang pour le prix d'une place debout :idea:
Je l'ai vu une fois à Paris mais c'est rare !
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 19 avr. 2005, 16:14

Pourrais-je savoir où il faut attendre dans le Met ?

Pour Alcina, j'avais guetté à la sortie pour demander à ceux qui ne revenaient pas et j'avais pu me replacer au balcon.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 19 avr. 2005, 16:22

tuano a écrit :Pourrais-je savoir où il faut attendre dans le Met ?

Pour Alcina, j'avais guetté à la sortie pour demander à ceux qui ne revenaient pas et j'avais pu me replacer au balcon.
Fond du parterre près des portes de sortie, aux rangs assignés aux places debout. Morale de l'histoire: toujours prendre des places debout au parterre et non pas au balcon. Ne pas hésiter à y retourner: pour Parsifal j'avais déjà récupéré 2 places aux 23ème rang pour l'acte 2, et c'est au second entracte que j'ai récupéré 1 place pour le 4ème rang.

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 08 juin 2005, 00:15

J?ai eu la chance d?aller voir la Dame de Pique avec un étudiant ingénieur du son qui m?a expliqué pas mal de chose à propos de cette fameuse acoustique de l?opéra Bastille. Il a eu la chance de rencontrer un des ingénieurs en charge du dispositif technique le plus étouffé du monde opératique français qui lui a expliqué son boulot.
Le système est d?une extrême complexité et nécessite un personnel nombreux et hautement qualifié (la liste est d?ailleurs dans la brochure de la saison prochaine). La personne que j?ai rencontrée m?a bien fait comprendre qu?elle ne maîtrisait pas toutes ses subtilités techniques.
Le système ne concernerait que les chanteurs, nullement la fosse. Cependant la disposition des micros dans la fosse d?orchestre est celle d?une prise de son de haute qualité (3 micros pour les timbales...). Question que je pose : pourquoi alors un dispositif aussi performant si toutes les soirées ne donnent pas lieu à un enregistrement ou à une rediffusion ? :roll: Passons...
Le système ne concernerait donc que les chanteurs, et encore ceux qui le souhaitent. Certains refusent, souvent à leurs dépens. Pour lui, il était clair que Villars dans Ariane à Naxos avait droit au système : personnellement sa performance au TCE peut m?en faire douter de la pertinence de l?exemple mais d?autres chanteurs étaient cités sur ce fil. Le micro est situé sur le col ou dans les cheveux, classique.
Comment ça marche ? Les enceintes sont nombreuses pour une qualité optimale : certaines sont situées sur scène, d?autres dans les montants courbes noirs (regardez les rainures horizontales situées à différents niveaux des montants les plus éloignées de la scène - ceux qui partent du rang 13 du parterre), etc : il m''a fait remarqué à quel point le système reposait sur la psychologie du spectateur qui s'il ne voit pas d'enceinte ne voit pas d'où vient le son alors qu'au contraire l'enceinte vue attire les oreilles*. Le système consiste à donner une meilleure mise en valeur des voix, facilitant leur passage au-dessus d?orchestres trop sonores - Wagner, Strauss - et un son plus analytique correspondant à l?oreille du public actuel habitué à la perfection du CD. Le son du chanteur est envoyé dans les enceintes au travers d?un logiciel techniquement très poussé qui revoie un son réverbéré selon un temps d?écho le plus naturel possible. La chose est d?une grande subtilité. L?architecture de la salle et les possibilités de positionnement des micros entraînent des résultats très divers selon son positionnement (face ou côté, parterre ou balcon).
Cette personne ne m?a pas parlé des choeurs, mais des amis à moi ont des amis choristes à l?ONP qui ont disent avoir des micros.

En tout cas pas de murs réfléchissants, donc pas de système de type CARMEN.
Maintenant, du simple confort pour les chanteurs jusqu?à la véritable mplification, il n?y a qu?un pas, dont la limite peut être franchie très facilement. :roll:

Ce qui me fait rire, c?est que l?autre jour que j?ai fait la visite de l?opéra Bastille, le guide, bastillophile au possible, ne savait que vanter les qualités acoustiques de la salle, excellentes et dont l?architecte pouvait être fier !... :oops: :evil:

* on comprend pourquoi tant de gens défendront toujours l'absence d'un système de correction acoustique à Bastille.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 08 juin 2005, 01:27

jeanch a écrit :La chose est d?une grande subtilité.
:cry:

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 337
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Message par Remigio2 » 08 juin 2005, 06:32

Friedmund a écrit :Délicate attention des new-yorkais qui s'en vont à l'entracte: donner leurs billets aux gens en place debout (et remerciements à mes premiers voisins qui m'avait filé le truc et invité à attendre à l'entracte quelques minutes). Ou comment voir le troisième acte de Parsifal avec Domingo au 4ème rang pour le prix d'une place debout :idea:
Je confirme : sauf que moi, j'avais été plus chanceux il y a deux ans : le couple qui m'avait donné ses places était parti après le premier acte du même Parsifal :clap:

R.

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 337
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Message par Remigio2 » 08 juin 2005, 06:41

PlacidoCarrerotti a écrit :Exemple, les matinées du samedi sont toujours sold out en abonnement : il y a presque toujours une dizaine de tickets à vendre dehors ; et les flics patrouillent pour chasser les marchands (au noir) du temple (de l'art lyrique) : on ne t'explique pas comme à Paris "qu'on ne peut rien faire".
Et les transactions sont étroitement surveillées par un monsieur costaud, avec des grosses lunettes noires et une petite oreillette prêt à dégainer si jamais il te prenait la fâcheuse idée de revendre ton billet 1 cent de plus que sa valeur faciale ! :gun2: ( expérience vécue ! )

R.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 08 juin 2005, 09:30

Mais pourquoi voulais-tu faire un bénéfice de 1 cent ??

wagneriano
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 163
Enregistré le : 28 nov. 2004, 00:00
Localisation : Rome (Italie)

Message par wagneriano » 08 juin 2005, 10:16

jeanch a écrit :Ce qui me fait rire, c?est que l?autre jour que j?ai fait la visite de l?opéra Bastille, le guide, bastillophile au possible, ne savait que vanter les qualités acoustiques de la salle, excellentes et dont l?architecte pouvait être fier !... :oops: :evil:
Les guides sont les zélateurs les plus acharnés de Bastille. :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 109 invités