Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20876
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par JdeB » 14 mai 2019, 10:15

Direction musicale : Dan Ettinger
Mise en scène : Pierre Audi
Décors : Christof Hetzer
Costumes : Robby Duiveman
Lumières : Jean Kalman
Dramaturgie : Klaus Bertisch
Chef des Choeurs : José Luis Basso

Floria Tosca : Anja Harteros ( 16 > 25 mai) / Martina Serafin ( 29 mai, 8 > 23 juin) / Sonya Yoncheva (1, 5 juin)
Mario Cavaradossi : Vittorio Grigolo (16 mai) / Marcelo Puente (19,22 mai 8 > 23 juin) / Jonas Kaufmann ( 25 mai > 5 juin)/
Il Barone Scarpia : Željko Lučić ( 16 > 25 mai)/ Luca Salsi (29 mai > 23 juin)
Cesare Angelotti : Krzysztof Bączyk (25, 29 mai, 01, 05, 08, 11, 14, 19, 23 juin) / Sava Vemić (16, 19, 22 mai).
Un carceriere : Christian Rodrigue Moungoungou
Il Sagrestano : Nicolas Cavallier
Spoletta : Rodolphe Briand
Sciarrone : Igor Gnidii
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1447
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par zigfrid » 17 mai 2019, 08:44

Très belle représentation hier soir, malgré un début alarmant concernant Harteros (voix lourde et vieillie, comme pas assez chauffée); Grigolo magnifique avec un chant solaire et généreux: Lucic s'en tire bien, mais sans charisme vocal particulier.
On pourrait demander à Grigolo d'arrêter son cirque aux saluts? et que je fais le clown en passant la tête sous le rideau,et que je fais signe d'applaudir plus fort...entre les simagrées subclaquantesques de Jaho ou Scotto et ces âneries il y a une marge il me semble...

claudionapo
Alto
Alto
Messages : 250
Enregistré le : 26 oct. 2010, 23:00

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par claudionapo » 17 mai 2019, 09:02

très belle répresentation hier mais quelle déception Lucic: il démarre mal et il se rattrape peu en suite. Alors que j'avais du mal a faire le deuil de Kauffman, Grigolo a été très bon et très généreux, un Mario très engagé (un peu trop?). Insupportable quand il fait le clown aux saluts, complétement d'accord avec Zigfrid.
de toute façon la soirée était illuminé par Harteros, peut être légèrement hésitant aux début, mais le reste c'est LA Tosca. Un vrai plaisir

Medeamaterial
Messages : 18
Enregistré le : 02 oct. 2018, 12:25

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par Medeamaterial » 17 mai 2019, 09:05

J’étais à la première hier soir. Très très bonne soirée en ce qui me concerne.

Je découvrais la mise en scène de Pierre Audi, qui passe très bien. Esthétiquement agréable à voir, elle respecte globalement les didascalies avec costumes plus ou moins d’époque (début 19e), mis à part le dernier acte qui n’est pas vraiment le castel Sant’angelo – et donc pas de saut dans le vide pour Tosca, mais une disparition dans l’horizon. Ce dernier point est un peu dommage, puisque si on ne connait pas le livret il est difficile de comprendre qu’elle se suicide. J’aurais préféré qu’on la voit se suicider, quitte à remplacer le saut par un pistolet ou un couteau.
J’ai bien aimé la direction d’Ettinger, nerveuse et dramatique. Souvent forte, mais comme sur le plateau les chanteurs dépotaient, cela ne m’a pas gênée. Très beau son de l’orchestre, qui avait d’ailleurs l’air très content aux saluts.
(Je précise que j’étais au 2e balcon, à 2/3 de hauteur à peu près).

Pour moi Grigolo a remporté la palme hier soir : aigus insolents, tout en contrôlant parfaitement ses pianissimos, il scotche. Interprétation très latine, très extériorisée, mais cela correspond bien selon moi au personnage de Mario. Ovation longue après un E lucevan le stelle magnifique, très méritée. Cabotinage habituel aux saluts, mais moi ça ne me dérange pas, je trouve ça plutôt drôle.

J’ai été très impressionnée par Lucic : belle voix, très bonne projection, j’ai bien cru au personnage et je n’ai pas trouvé de manque de charisme. Il se mesurait totalement aux 2 autres personnages principaux en terme de volume.

Reste Harteros: comme zigfried, j’ai été très déçue par le 1er acte, où elle arrive avec un vibrato trop prononcé et qui semblait usée, vieillie effectivement. Rétrospectivement, je pense que oui il y avait certainement un effet de chauffe, mais aussi que le premier acte ne doit pas trop lui convenir vocalement, elle y semblait moins à l’aise.
Beaucoup beaucoup mieux aux 2e et 3e actes, les aigus sont splendides et crânement assurés (quel volume là aussi ! ça dépote !), et la technique semble parfaite. Mais finalement elle ne m’a pas complètement emportée. La raison est que je n’ai pas aimé son timbre dans le grave. Dès qu’elle est en voix de poitrine ou en voix mixte (ce qui arrive assez souvent dans Tosca), le timbre prend une qualité nasale qui m’a dérangé. C’est certainement un goût personnel, mais je n’ai pas l’impression que Tosca est vocalement fait pour sa voix. Trop de graves qu’elle n’a fait pas ou que je ne trouve pas beaux - disons que j’aurai préféré une voix plus sombre dans les graves.
Ovation très longue après le Vissi d’arte, qui m’a personnellement peu touché : j’ai beaucoup aimé le début très intériorisé, mais j’ai moins senti l’émotion sur la fin de l’air.
Mais bon, je chipote, j’ai quand même passé une excellente soirée.

Saluts longs et Bravi bruyants pour les trois protagonistes et le chef, salle visiblement très heureuse (et moi aussi !). Salle complète avec beaucoup de groupes de jeunes ado (classes ?).

J’aimerai trouver un billet pour le couple Yoncheva/Kaufmann, mais pour le moment c’est impossible (pas de place ou quelques places à 180€…). Ceci dit j’ai peur que Yoncheva annule, vu le contexte actuel pour elle.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14019
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 17 mai 2019, 09:48

Bonne soirée pour moi également. Je partage en particulier les réserves sur Harteros au premier acte (voix vieillie), son Vissi d'arte que je n'ai pas trouvé émouvant, et globalement, toutes les parties un peu trop graves au III où la voix sort mal (elle ne poitrine pas comme une Callas et ça manque AMHA).
Il y a eu de magnifiques aigus au II (un de faux, je pense, au III, quand elle explique qu'elle a poignardé Scarpia en plein cœur). Pas sûr pour la fin du "Trionfai " : en tout cas, Grigolo et elle ne semblaient pas chanter la même note, et Totor est un peu coincé du contre-ut.

Grigolo était rythmiquement plus contrôlé qu'au Met, moins spectaculaire aussi (sauf le "Vittoria"). Grâce aussi à Ettinger qui le marquait à la culotte ! La voix est puissante, limpide : on peut légitimement regretter Jonas, mais on jouait quand même dans la cours des grands.

Lucic moins mauvais que d'habitude (il n'a chanté trop bas qu'épisodiquement), dramatiquement sans intérêt.

Beaucoup, beaucoup de décalages, rattrapages, témoignent d'un absolu manque de préparation musicale (les principaux protagonistes) ou un manque de métier (Spoletta qui loupe son dialogue avec Scarpia au II malgré les grand mouvements d'Ettinger pour essayer de le remettre dans le rang)...

Un autre truc qui m'énerve : presque tous les artistes adaptent la partition et chantent autre chose que les notes écrites (on remonte un peu pour éviter une phrase trop grave et on revient à la partoche deux secondes après par exemple). On ne peut pas trouver un artiste capable de chanter le Sacristain comme c'est écrit ?
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4928
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par micaela » 17 mai 2019, 09:49

zigfrid a écrit :
17 mai 2019, 08:44
Très belle représentation hier soir, malgré un début alarmant concernant Harteros (voix lourde et vieillie, comme pas assez chauffée); Grigolo magnifique avec un chant solaire et généreux: Lucic s'en tire bien, mais sans charisme vocal particulier.
On pourrait demander à Grigolo d'arrêter son cirque aux saluts? et que je fais le clown en passant la tête sous le rideau,et que je fais signe d'applaudir plus fort...entre les simagrées subclaquantesques de Jaho ou Scotto et ces âneries il y a une marge il me semble...
Tout à fait. Ca passait pour L'Elisir d'amore (on avait juste l'impression qu'il continuait à être Nemorino), mais après une Tosca, c'est déplacé. Qu'il se contente de faire des grands saluts et d'envoyer des baisers au public , ça suffira.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 406
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par Markossipovitch » 17 mai 2019, 09:55

Ce sera Leonardo Galeazzi à Aix, Placido. Vu son scrupuleux Germont à Saint-Céré, où il détaillait les appogiatures si rarement entendues dans "Di Provenza", il devrait être un parfait sacristain.

VivaLaMamma
Messages : 47
Enregistré le : 14 nov. 2018, 11:37

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par VivaLaMamma » 17 mai 2019, 10:16

Je rejoins les avis positifs sur cette belle première, à l'énergie contagieuse et d'une urgence dramatique enthousiasmante.

Anja Harteros, après un début moyen et un premier acte où elle "miaule" beaucoup pour atteindre ses aigus, s'améliore ensuite et offre une Tosca de haute tenue. Certes, le grave n'est pas son point fort mais l'aigu est magnifique et puissant, le medium riche et le chant nuancé et habité.
Scéniquement, elle alterne de beaux moments et d'autres où elle joue vraiment mal. Elle semble hésiter entre une interprétation "diva jalouse" et un côté plus hiératique et froid.

J'avais peur du syndrome "mariage de la carpe et du lapin" avec l'explosif Vittorio Grigolo mais le couple se révèle en fait complémentaire et fonctionne parfaitement. J'ai trouvé le ténor italien plus canalisé que d'habitude scéniquement (même si son cirque aux saluts tend à lasser) et, si son jeu ne sort pas d'une tradition assez outrée, il campe un Mario enflammé et séduisant. Vocalement c'est de la plus belle eau : projection insolente, aigu puissant et chant habité et nuancé (avec un "E lucevan le stelle" admirablement travaillé, et notamment un diminuendo superbe sur "le belle forme disciogliea dai veli", façon Corelli).

Dommage que le Scarpia de Zeljko Lucic soit si terne ! Peu audible, en difficulté dans l'aigu et d'un impact dramatique limité, le baryton gâche un peu la fête.
Seconds rôles corrects, avec un pâtre qui chante juste, ce qui est rare.

J'ai beaucoup aimé la direction de Dan Ettinger, qui sait renouveler l'écoute de ce chef d'œuvre si connu. Point de débordement mélodramatique ici, mais une lecture vive et enflammée, avec un orchestre en grande forme. Dommage qu'un manque évident de répétitions mettent en péril l'équilibre fosse/plateau et entraîne pas mal de décalages avec les solistes.

Salle bien remplie (mais pas mal de trous au parterre) et très démonstrative, avec de longues ovations après "Vissi d'arte" et "E lucevan le stelle", ainsi qu'aux saluts.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14019
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par PlacidoCarrerotti » 17 mai 2019, 10:24

VivaLaMamma a écrit :
17 mai 2019, 10:16
Seconds rôles corrects, avec un pâtre qui chante juste, ce qui est rare.
D'accord sur tout, mais pas tout à fait sur ça. Mon voisin, plutôt peu démonstratif jusque là, s'est redressé d'horreur sur son siège au moment de "Io di sospiri" (après ça allait plutôt mieux en effet).
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1447
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Puccini- Tosca- Ettinger/Audi- ONP- 05-06/2019

Message par zigfrid » 17 mai 2019, 10:27

Ah oui moi aussi j'ai tressailli dès qu'il a ouvert la bouche le pauvre pâtre énamouré..

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 104 invités