les occasions ratées

Les artistes
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13776
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par PlacidoCarrerotti » 09 avr. 2019, 12:08

Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 11:17
jerome a écrit :
07 avr. 2019, 18:17
- Plowright qui jette l'éponge pour sa Traviata avec Giulini.
Là aussi, petite rectification : j'ai directement été témoin d'un appel téléphonique entre l'attachée de presse de Giulini et Placido Domingo qui lui a confirmé que les sessions de cette Traviata s'étaient bien déroulées

Pour des raisons inexpliquées, cet enregistrement n'est jamais sorti
Comme explication, je verrais bien ses enregistrements précédents. :mrgreen:
AMHA, une chanteuse survendue, outrageusement poussée par sa maison de disques (comme Studer dans une certaine mesure).
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par Lucas » 09 avr. 2019, 12:12

jerome a écrit :
09 avr. 2019, 12:00
Bien que l'ensemble de l'oeuvre ait été enregistré, Giulini qui avait réalisé l'ampleur de l'erreur de casting s'était opposé à la parution de l'enregistrement.
C'est une explication plausible. Mais comme elle n'a jamais été confirmée par le maestro, j'ai préféré utiliser l'adjectif "inexpliqué"
PlacidoCarrerotti a écrit :
09 avr. 2019, 12:08
Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 11:17
jerome a écrit :
07 avr. 2019, 18:17
- Plowright qui jette l'éponge pour sa Traviata avec Giulini.
Là aussi, petite rectification : j'ai directement été témoin d'un appel téléphonique entre l'attachée de presse de Giulini et Placido Domingo qui lui a confirmé que les sessions de cette Traviata s'étaient bien déroulées

Pour des raisons inexpliquées, cet enregistrement n'est jamais sorti
Comme explication, je verrais bien ses enregistrements précédents. :mrgreen:
AMHA, une chanteuse survendue, outrageusement poussée par sa maison de disques (comme Studer dans une certaine mesure).
Studer, c'était quand même la classe au-dessus.

Et ses enregistrements dédiés à Wagner et Strauss sont superlatifs.

De même que certaines incursions dans le répertoire italien (Guillaume Tell, Attila, Semiramis ou encore Lucia où, à la surprise générale, elle est arrivée en seconde position d'une écoute de la tribune derrière Sutherland)

En revanche, Plowright, effectivement ...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8812
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 12:18

Oui mais Studer était tout de même autrement dotée tant par la nature de ses moyens vocaux que par sa maîtrise technique et la beauté intrinsèque de son timbre que Plowright qui avait certes pour elle un timbre un peu fauve et non sans séductions et que d'aucuns se sont empressés de qualifier de callassien mais qui était dans une fragilité technique totale.
Et comme DGG a tout de même laissé paraître la terrible Gilda de Studer (qui a laissé des choses extraordinaires au disque mais aussi cette catastrophe) avec le pire Caro nome qui soit, je tremble à l'idée de ce qu'est le Sempre libera de Plowright ...

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par Lucas » 09 avr. 2019, 12:20

jerome a écrit :
09 avr. 2019, 12:18
Et comme DGG a tout de même laissé paraître la terrible Gilda de Studer (qui a laissé des choses extraordinaires au disque mais aussi cette catastrophe) avec le pire Caro nome qui soit, je tremble à l'idée de ce qu'est le Sempre libera de Plowright ...
Là, on est bien d'accord.

Mais Studer a quand même, à son actif, plein d'enregistrements magnifiques et je regrette déjà son Arabella ou son Euryanthe

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8812
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 12:34

Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 12:20
Studer a quand même, à son actif, plein d'enregistrements magnifiques et je regrette déjà son Arabella ou son Euryanthe
C'est pas moi qui dirai le contraire! Y compris des enregistrements où certains aiment à la décrier comme sa Lucia di Lammermoor ou sa Semiramide ou même son Viaggio a Reims (où je la trouve autrement électrisante techniquement parlant qu'une Ricciarelli).

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13776
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par PlacidoCarrerotti » 09 avr. 2019, 13:29

jerome a écrit :
09 avr. 2019, 12:34
Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 12:20
Studer a quand même, à son actif, plein d'enregistrements magnifiques et je regrette déjà son Arabella ou son Euryanthe
C'est pas moi qui dirai le contraire! Y compris des enregistrements où certains aiment à la décrier comme sa Lucia di Lammermoor ou sa Semiramide ou même son Viaggio a Reims (où je la trouve autrement électrisante techniquement parlant qu'une Ricciarelli).
Ce qui est regrettable dans ces enregistrements, réussis dans une certaine mesure, c'est qu'elle a pris la place de chanteuses plus intéressantes, nous privant d'une Semiramide et d'UNe Lucia avec Anderson par exemple.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8812
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 13:41

Comment ça elle a pris la place ?? Anderson n'était pas sous contrat avec DGG chez qui elle n'a laissé que 3 enregistrements parce que dirigés par Bernstein qui, lui, était sous contrat DGG.
Et Anderson devait enregistrer avec Pavarotti et Nucci chez DECCA Lucia di Lammermoor peu de temps après leur Rigoletto et ça ne s'est pas fait à cause de Pavarotti ...
Je suis d'accord pour dire qu'on aurait dû faire enregistrer davantage Anderson sur le versant belcantiste et ça pouvait tout à fait coexister avec les projets discographiques de Studer! Abondance ne nuit jamais! :wink:
Mais Studer n'a pris la place de personne.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4289
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: les occasions ratées

Message par Loïs » 09 avr. 2019, 13:45

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 avr. 2019, 13:29
jerome a écrit :
09 avr. 2019, 12:34
Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 12:20
Studer a quand même, à son actif, plein d'enregistrements magnifiques et je regrette déjà son Arabella ou son Euryanthe
C'est pas moi qui dirai le contraire! Y compris des enregistrements où certains aiment à la décrier comme sa Lucia di Lammermoor ou sa Semiramide ou même son Viaggio a Reims (où je la trouve autrement électrisante techniquement parlant qu'une Ricciarelli).
Ce qui est regrettable dans ces enregistrements, réussis dans une certaine mesure, c'est qu'elle a pris la place de chanteuses plus intéressantes, nous privant d'une Semiramide et d'UNe Lucia avec Anderson par exemple.
je suis partagé sur cet avis car pour moi Anderson fut pendant la première partie de sa carrière ennuyeuse comme un jour sans ODB et sa technique irréprochable glissait sur mon plumage de canard comme de l'eau. La seconde partie (il y a forcément un "truc" qui s'est passé dans sa vie) nous l'a rendue avec une émotion à fleur de peau et une grande humanité (son Norma marseillais fut à des années lumières de son parisien). Malheureusement les projecteurs et les studios se sont détournés de sa maturité.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13776
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par PlacidoCarrerotti » 09 avr. 2019, 14:50

jerome a écrit :
09 avr. 2019, 13:41
Comment ça elle a pris la place ?? Anderson n'était pas sous contrat avec DGG chez qui elle n'a laissé que 3 enregistrements parce que dirigés par Bernstein qui, lui, était sous contrat DGG.
Et Anderson devait enregistrer avec Pavarotti et Nucci chez DECCA Lucia di Lammermoor peu de temps après leur Rigoletto et ça ne s'est pas fait à cause de Pavarotti ...
Je suis d'accord pour dire qu'on aurait dû faire enregistrer davantage Anderson sur le versant belcantiste et ça pouvait tout à fait coexister avec les projets discographiques de Studer! Abondance ne nuit jamais! :wink:
Mais Studer n'a pris la place de personne.
Quand quelqu'un sort une nouvelle Lucia, l'éditeur voisin n'en sort pas une autre (en tous cas tout de suite).
Ça ne marche que pour les DVD car on est en coût marginal.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8812
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 15:32

Qu'entends tu par "éditeur voisin" ?? DGG et DECCA ne sont au groupe Universal que depuis 1998 et étaient tout à fait concurrentes avant, tout comme l'était Teldec par exemple avec DGG, et pourtant Teldec et DGG n'ont eu aucun scrupule à sortir au début des années 90 chacune leur Lucia di Lammermoor à quelques mois de distance, l'une avec Gruberova et l'autre avec Studer et ont réitéré la chose à peine 1 an plus tard avec les 2 mêmes chanteuses dans les mêmes conditions d'édition avec La Traviata...Je ne vois donc pas ce qui empêchait DECCA de sortir une nouvelle Lucia avec Anderson et Pavarotti si ce n'est Pavarotti lui-même! Et pourtant l'occasion aurait été magnifique pour le tenorissimo de se confronter dans ce qui reste un de ses très grands rôles avec la prestation plutôt réussie mais pas idéale de Domingo.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 30 invités