Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par HELENE ADAM » 05 janv. 2019, 12:19

Trilogie STAR WARS
Au cinéma à la Philharmonie de Paris, grande salle, avec accompagnement orchestre.



Un Nouvel Espoir
Vendredi 4 janvier 2019

Film de George Lucas, 1977


L’Empire contre-attaque
Samedi 5 janvier 2019

Film d'Irvin Kershner, États-Unis, 1980,

Musique de John Williams

avec l'Orchestre national d'Île-de-France
Ernst van Tiel, direction

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 559
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par DieFeen » 05 janv. 2019, 19:13

Trilogie : et Le retour du Jedi ?

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4747
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par micaela » 05 janv. 2019, 20:27

La Philharmonie proposera le Retour du Jedi, lors d'un week-end proposant aussi le réveil de la force, soit le premier épisode de la toute nouvelle trilogie (le dernier épisode sortira fin 2019).
C 'est la trilogie intermédiaire (dont l'action se situe bien avant l'épisode de 1977 , rebaptisé "un nouvel espoir") qui passe à la trappe.
A moins que ça n'ait été proposé avant.
Je reste un peu perplexe devant cette vogue actuelle des ciné-concerts, hors films muets. Ca me semble une idée bizarre de jouer la musique indépendamment du film, alors même qui='il est projeté. La musique fait partie de sa bande-son au même titre que les dialogues ou les bruits d'ambiance...
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1062
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par xavierscriabine » 05 janv. 2019, 21:18

micaela a écrit :
05 janv. 2019, 20:27
Je reste un peu perplexe devant cette vogue actuelle des ciné-concerts, hors films muets. Ca me semble une idée bizarre de jouer la musique indépendamment du film, alors même qui='il est projeté. La musique fait partie de sa bande-son au même titre que les dialogues ou les bruits d'ambiance...
Je pense comme toi sur le principe, c'est pour ça que j'avais hésité à me prendre des places. (et puis le prix!)

Mais pour une musique de cette qualité-là, c'est très bien venu, c'est même un événement, puisque cela permet d'entendre l'intégralité de ces oeuvres qui ne sont pas comme beaucoup de BO actuelles des bandes-son d'accompagnement un peu anecdotiques, mais une vraie saga également musicale avec une construction wagnérienne et un langage musical d'une grande richesse avec des influences de Wagner à Penderecki, alors que la plupart du temps on ne joue que quelques thèmes principaux qui ne sont pas forcément ce qu'il y a de mieux dans cette musique.
Il faut se rendre compte qu'il y a 1h30 de musique environ sur 2h de film.
Evidemment ça serait encore mieux d'avoir la même chose en concert pur, sans image ou en tout cas sans les dialogues et bruitages du film qui couvrent de temps en temps (mais c'est rare) un peu l'orchestre.

Après, hors considérations artistiques, force est de constater que ça remplit très bien les salles, donc...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par HELENE ADAM » 05 janv. 2019, 23:32

Du temps du cinéma muet la musique était "extérieure" à l'oeuvre cinématographique qui ne comportait pas de bande son, elle pouvait consister en un simple accompagnement piano "live" pas forcément très élaboré ou en une véritable oeuvre symphonique -je pense évidemment à Pacific 231 l'un des morceaux de la musique composée par Arthur Honegger pour le film la "roue" d'Abel Gance, et elle couvrait en général toute le film du début à la fin.
Le mariage entre la musique d'Honegger pour rester dans cet exemple novateur et emblématique de la relation complexe entre "accompagnement musical" et "musique de film", et le montage serré, obsessionnel, fantastique d'Abel Gance, était absolument parfait, l'un renforçant l'autre dans ce mélodrame ferroviaire génial.
Depuis que le cinéma comporte une ou plusieurs bandes sons, il arrive qu'on ne fasse guère attention à la musique, celle-ci ne servant que d'enrichissement de la bande-son ou n'étant parfois même qu'un pot-pourri de chansons ou de morceaux de musique déjà enregistrés et qui servent alors à "illustrer" une époque ou des faits de société.
Mais il y a aussi un genre "musique de film" oeuvre d'un compositeur en tant que tel, de qualité, spécialisé dans le genre (mais pas forcément) et dont la composition donne ses marques de noblesse à l'oeuvre de manière aussi importante que l'action, le scénario, les acteurs, le tournage etc etc
C'est presque toujours le cas des musiques composées par John Williams (qui ont d'ailleurs été déjà jouées seules sans le film pour lesquelles elles ont été composées) et tout particulièrement de celle de Star Wars qui a pour particularité d'avoir été écrite pour une "saga" de 8 films (bientôt 9) sur quarante ans par le même compositeur.

Image

Incontestablement la célèbre musique de Star Wars fait partie de la "légende" de cette vaste fresque de science fiction qui met en scène nombre de mythes similaires à ceux qui ont été utilisés par la tétralogie de Wagner. Williams a repris la structure musicale des leitmotivs accompagnant les personnages et fait astucieusement évoluer la manière d'interpréter ces leitmotivs en fonction des situations. Les thèmes sont riches, variés et se retiennent facilement (ce qui rend la musique d'autant plus populaire mais c'est tout aussi vrai de certains airs de Verdi ou de Wagner), et l'orchestration, sans être révolutionnaire, a une incontestable "tenue" : instruments variés en soliste, reprise des thèmes par les cordes, ou les vents, double formations de cuivres très puissantes et percussions omniprésentes qui peut donner parfois l'impression d'un style pompier, impression assez vite démentie par les modifications rapides de style.
La musique de Star Wars occupe probablement près de 90% du film.

Le pari de la Philharmonie n'est pas banal puisqu'il s'agit d'un véritable orchestre (l'ONDIF) dirigé par un chef fort courageux puisqu'il doit, au millimètre, accompagné des images sans jamais se décaler alors que l'orchestre ne joue pas en permanence. La PP a prévu une légère sonorisation de certains instruments (célesta, piano, harpe par exemple) pour leur assurer une clarté d'acoustique aux moments-clés où ils interviennent sans être couverts par... la bande son du film qui est tout sauf cool (c'est la guerre...).

Et c'est très réussi, très plaisant, une petite curiosité-découverte même pour quelqu'un qui comme moi a vu Star Wars à sa sortie (1980 pour l'Empire contre-attaque) et pas mal de fois depuis lors.

L'épisode d'aujourd'hui est le plus sombre et le plus dramatique de la première trilogie. C'est l'heure des désillusions, des défaites et des dures initiations. Si la partition composée par Williams reste fidèle pour l'essentiel à celle qu'il avait proposé au premier épisode (qui s'appelait "la guerre des étoiles" tout simplement, de mon temps...), on voit qu'ill s'est attaché à complexifier ses leitmotivs, les entremêlant, en rajoutant pour les nouveaux personnages-clé (Ioda en particulier l'un des personnages les plus géniaux sortis de l'imagination de Lucas), et les transformant (de majeur à mineur, ponctués ou non par les percussions, joués par des instruments sonores ou lyriques etc etc).
Bref, l'orchestre s'en donne à coeur joie, les spectateurs sont scotchés, silencieux et fort attentifs (pas une toux...) même les enfants.
J'ai apprécié que la musique "live" commence dès le thème de la Century Fox, avant le silence qui précède le lancement du thème principal de Star Wars et que l'orchestre joue encore durant tout le long générique final, concluant par deux accords magistraux tandis que le titre de la saga s'affiche à nouveau, final impressionnant.
Et chapeau à l'orchestre et à son chef qui joue deux fois vendredi (épisode 1) et deux fois samedi (épisode 2)...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par HELENE ADAM » 06 janv. 2019, 14:01

Un texte très intéressant sur la musique de Williams dans l'Empire contre-attaque sur le site de la PP

"Dans L'Empire contre-attaque, John Williams élargit sa palette orchestrale et les registres déployés. Il exploite le suraigu pour créer un climat angoissant et souligner les apparitions de créatures malfaisantes. Il crée également des textures orchestrales flottantes qui sont la signature incontournable de la saga.

Publié le 21 décembre 2018
par Chloé Huvet"

Intégral ici :
https://philharmoniedeparis.fr/fr/magaz ... re-attaque


Voire aussi le blog "Carnets sur sol"
http://operacritiques.free.fr/css/index.php
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par HELENE ADAM » 06 janv. 2019, 14:13

xavierscriabine a écrit :
05 janv. 2019, 21:18
Mais pour une musique de cette qualité-là, c'est très bien venu, c'est même un événement, puisque cela permet d'entendre l'intégralité de ces oeuvres qui ne sont pas comme beaucoup de BO actuelles des bandes-son d'accompagnement un peu anecdotiques, mais une vraie saga également musicale avec une construction wagnérienne et un langage musical d'une grande richesse avec des influences de Wagner à Penderecki, alors que la plupart du temps on ne joue que quelques thèmes principaux qui ne sont pas forcément ce qu'il y a de mieux dans cette musique.
Il faut se rendre compte qu'il y a 1h30 de musique environ sur 2h de film.
Evidemment ça serait encore mieux d'avoir la même chose en concert pur, sans image ou en tout cas sans les dialogues et bruitages du film qui couvrent de temps en temps (mais c'est rare) un peu l'orchestre.

Après, hors considérations artistiques, force est de constater que ça remplit très bien les salles, donc...
+1 sur ton analyse globale.

Dudamel (et John Williams lui-même) ont dirigé des concerts avec d'importants extraits de Star Wars. Il existe même un DVD...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1062
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par xavierscriabine » 06 janv. 2019, 15:15

Des extraits, même importants, ça ne m'intéresse pas, en plus ça a été multi-enregistré.

Pour moi c'est comme dans Wagner, écouter les "meilleurs" passages du Ring occulte toute la richesse de cette musique, ici c'est pareil, le meilleur se trouve souvent dans les transitions, les modifications et superpositions de thèmes, sans compter les passages plus bruitistes et non mélodiques.
Sans parler de la construction qui se trouve ainsi occultée.
Après, c'est moins fait pour s'écouter seul, mais l'expérience vaut le coup à mon avis.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5152
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par David-Opera » 07 janv. 2019, 07:58

Revoir L' Empire contre-attaque avec une telle acoustique et un tel piqué dans la réalisation musicale, inégalés même dans les salles de cinéma les plus sophistiquées, a été une véritable redécouverte. Surtout que les effets spéciaux sonores passent un peu au second plan à la Philharmonie.

Du coup, j'irai réentendre et revoir le Star Wars VII qui ne m'avait pas convaincu à sa sortie.

MezzoPower
Alto
Alto
Messages : 264
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Star Wars en ciné-concert- Philharmonie de Paris - 4-5/01/19

Message par MezzoPower » 07 janv. 2019, 11:45

micaela a écrit :
05 janv. 2019, 20:27
C 'est la trilogie intermédiaire (dont l'action se situe bien avant l'épisode de 1977 , rebaptisé "un nouvel espoir") qui passe à la trappe.
A moins que ça n'ait été proposé avant.
Peut-être parce que pour cette trilogie il faut un chœur en plus ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités