Edita Gruberova

Les artistes
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4245
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Edita Gruberova

Message par micaela » 29 avr. 2018, 23:00

PlacidoCarrerotti a écrit :
29 avr. 2018, 12:49
HELENE ADAM a écrit :
29 avr. 2018, 10:27
C'est la mise en scène de Loy : ils ont (...) des culottes courtes à l'acte 1 puis des pantalons etc... pour représenter le temps qui passe...
Ce type est un génie.
Tu oublies le "Borgia" sur le mur, qui devient "Orgia", une fois le B décollé du mur (ou parce qu'il ne s'allume pas).
A part Lucrezia et ses robes, tout le monde (ou presque) est habillé pareil. Je dois dire qu'ayant plus écouté que regardé (NB vu à la télé), je n'ai pas capté la symbolique des culottes courtes et des pantalons.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3961
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Edita Gruberova

Message par Loïs » 30 avr. 2018, 08:01

micaela a écrit :
29 avr. 2018, 23:00
Tu oublies le "Borgia" sur le mur, qui devient "Orgia", une fois le B décollé du mur (ou parce qu'il ne s'allume pas).
c'est déjà dans Hugo

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13430
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par PlacidoCarrerotti » 30 avr. 2018, 08:51

Loïs a écrit :
30 avr. 2018, 08:01
micaela a écrit :
29 avr. 2018, 23:00
Tu oublies le "Borgia" sur le mur, qui devient "Orgia", une fois le B décollé du mur (ou parce qu'il ne s'allume pas).
c'est déjà dans Hugo
C'est un des ressorts du drame et c'est dans les dialogues du livret ;-)

GENNARO
E il sia. Stampari e in fronte vorrei l'infamia,
Che a stampar son pronto su quelle mura
Dov'è scritto "Borgia".
(Sale un gradino, e colla punta del pugnale fa sltar via il "B" del "Borgia".)

LIVORETTO, VITELLOZZO, PETRUCCI E GAZZELLA
Che fai?

GENNARO
Leggete adesso.

ORSINI, LIVORETTO, VITELLOZZO, PETRUCCI E GAZZELLA
Oh diaman! Orgia!
"À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !" (Saint Augustin)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4245
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Edita Gruberova

Message par micaela » 30 avr. 2018, 08:52

Ah ben zut, j'ai pris ça pour une idée du metteur en scène :oops:
Reste quand même le "je mets une inscription en fond de décor, histoire que tout le monde comprenne bien" : ce surlignage manque de subtilité.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 443
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Edita Gruberova

Message par DelBosco » 30 avr. 2018, 09:45

micaela a écrit :
30 avr. 2018, 08:52
Ah ben zut, j'ai pris ça pour une idée du metteur en scène :oops:
Reste quand même le "je mets une inscription en fond de décor, histoire que tout le monde comprenne bien" : ce surlignage manque de subtilité.
C'est très tendance. Voir les mots en balade à travers le plateau du Jephtha de Guth, ou les pancartes brandies à tout bout de champ dans les prod de Py

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4245
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Edita Gruberova

Message par micaela » 30 avr. 2018, 09:51

Effectivement. On pourrait multiplier les exemples. il y en avait pour Moïse et Aaron, La Damnation de Faust, et même le Don Giovanni à Aix (le "Liberta" écrit sur le mur), par exemple.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3961
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Edita Gruberova

Message par Loïs » 30 avr. 2018, 13:13

Photo prise lors des répétitions à Munich:
Image

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2288
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Edita Gruberova

Message par Efemere » 30 avr. 2018, 15:10

J'aime bien le titre de ce post, " Civilized Freakshow: Donizetti’s Lucrezia Borgia with Edita Gruberova " (25.02.2009) :wink: – « The draw is solely the achievement of the soprano in the title role for whose vocal high-wire act the opera is one massive vehicle. Everyone in the audience waits through the entire second act for the very last five minutes (taking Orsini’s “Il segreto per esse felice” in the passing) when Madamma Borgia has her gratuitous vocal coloratura moment where the singer—given sufficient ability—has the opportunity to burn off a display of vocal fireworks that seems nearly superhuman. The inevitable roaring approval from the voice fetishists (usually from the second tier upward) make the impression of an old fashioned freak-show, albeit in a fancy setting, inevitable. ».

[Edit] N.B. J'ai annulé mon annonce de revente d'une place pour la représentation du 7 mai à Munich.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11930
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par HELENE ADAM » 30 avr. 2018, 15:13

Efemere a écrit :
30 avr. 2018, 15:10
J'aime bien le titre de ce post, " Civilized Freakshow: Donizetti’s Lucrezia Borgia with Edita Gruberova " (25.02.2009) :wink: – « The draw is solely the achievement of the soprano in the title role for whose vocal high-wire act the opera is one massive vehicle. Everyone in the audience waits through the entire second act for the very last five minutes (taking Orsini’s “Il segreto per esse felice” in the passing) when Madamma Borgia has her gratuitous vocal coloratura moment where the singer—given sufficient ability—has the opportunity to burn off a display of vocal fireworks that seems nearly superhuman. The inevitable roaring approval from the voice fetishists (usually from the second tier upward) make the impression of an old fashioned freak-show, albeit in a fancy setting, inevitable. ».

N.B. J'ai une place à vendre pour la représentation du 7 mai à Munich (cf. ici).
:wink:

Celui-ci est plus triste...
"Eine Legende demontiert sich"
https://onlinemerker.com/muenchen-bayer ... ia-borgia/

En l'attente d'impressions live quand même !
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 292
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Edita Gruberova

Message par Remigio2 » 01 mai 2018, 19:38

HELENE ADAM a écrit :
30 avr. 2018, 15:13
En l'attente d'impressions live quand même !
Je dirais même plus: ouvrons un fil dans la catégorie "Représentations": cette Lucrezia est quand même l'un des évènements phare de la saison lyrique ce printemps et j'ai l'impression que ODB va être représentée en force lundi prochain ! :Jumpy:

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 46 invités