Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Actualité, potins, débats.
Répondre
valery
Ténor
Ténor
Messages : 749
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par valery » 31 mars 2018, 11:37

Je ne sais pas si un fil de discussion existe déjà sur le sujet. Si c'est le cas, je prie la modération de m'excuser et de basculer mon message sur le fil existant.
Je sais que mon sujet est de la pure jouissance vocale. Que les esprits austères, profonds ou amateurs d'épure ne le lisent pas !
C'est après avoir assisté au Roméo et Juliette mardi dernier à Nice que je me suis posé la question.
Le ténor Eric Fennell chantait Roméo.
J'aime beaucoup tout le tableau à partir de la chanson "Que fais-tu blanche tourterelle" qui va jusqu'à la condamnation à l'exil par le duc. Pour moi, c'est un des sommets de Gounod : tension dramatique, ensembles choraux, tout s'enchaîne: écouter l'orchestre faisant monter la tension juste avant "Ah! maintenant, remonte au ciel, prudence infâme".
A la fin de l'acte, Roméo chante "Non, je mourrai, mais je veux la revoir". La tradition fait que certains ténors balancent un contre-ut sur la seconde syllabe de REVOIR. Mardi, Eric Fennell lance son contre-ut. Je m'attendais à ce que le chef lance les chœurs tutti forte comme je l'ai toujours entendu faire. Mais le chef a eu l'ingénieuse idée d'attendre un peu, laissant le ténor sur son contre-ut, avant de faire rentrer le chœur "Non, la paix, jamais !" Et Fennell ne s'est pas démonté, il a tenu pendant que le chœur intervenait. Très excitant. Mais là où je suis tombé de mon siège, c'est que le chœur n'a pas chanté sa dernière syllabe sur la quinte (un sol, puisque le passage est en ut), mais a balancé son contre-ut à lui ! Quelle émulation ! Je ne sais pas s'ils l'ont fait parce que c'était la dernière ce soir-là, mais je n'avais jamais entendu ça.
Vous avez peut-être des souvenirs de notes surprises, tenues, non écrites, des pianissimi de rêve, des trilles à n'en plus finir...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12817
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par PlacidoCarrerotti » 31 mars 2018, 13:14

Dans Roméo, Kraus rajoutait un second contre-ut sur "Jamaiaiaiaiaiaiaiais !" Très jouissif également.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Igguk
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 143
Enregistré le : 21 févr. 2016, 18:38

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par Igguk » 31 mars 2018, 15:11

C'était Jesùs Leòn le ténor, et non Eric Fennell.

Emmanuelb
Messages : 11
Enregistré le : 14 févr. 2018, 11:31

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par Emmanuelb » 31 mars 2018, 18:15

Peut-etre pas dans le fil représentations alors? sauf si on reste sur roméo?
Mais en tous cas en termes de notes surprises, la variation jusque l'ut de Florez dans la cadence de la furtima.. et en plus bissé, à vienne je crois, avec la même extrapolation la 2eme fois. Assez jouissif.
Egalement en tête le "ah mes amis" de osborn avec à la fois variation par le haut autour des contre uts 6 et 8 et enfin un triple ut final assez fabuleux, même si un peu trop mixté à mon goût, sur le "taire" de militaire, classique, puis repris et encore !!!
Evidemment ca met un peu le feu.
Coté femme le contre mi de Sondra dans aida a dejà fait beaucoup jaser par ici :)

valery
Ténor
Ténor
Messages : 749
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par valery » 31 mars 2018, 19:28

Igguk a écrit :
31 mars 2018, 15:11
C'était Jesùs Leòn le ténor, et non Eric Fennell.
Merci beaucoup pour l'information. Je ne connaissais aucun des deux ténors et n'ayant pas le programme de salle, je me suis fié à l'affiche devant le théâtre, au programme de la saison, au site d'Éric Fennell (qui n'a pas été corrigé) et à une interview de la metteur en scène lue auparavant qui disait sa satisfaction d'avoir à travailler avec V. Santoni et E. Fennell. Que s'est-il passé pour qu'un ténor remplace l'autre ? En tout cas les affiches étaient déjà imprimées.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1660
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par aroldo » 01 avr. 2018, 17:54

Au disque, j'ai eu quelques très grandes surprises. L'une des plus belles, c'était Regina Resnik qui commençait O Don Fatale piano, sans rupture de registre et assez lentement. Toute la couleur de l'air en était changée.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

valery
Ténor
Ténor
Messages : 749
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par valery » 02 avr. 2018, 08:46

Le ténor Jesus Leon a mis sur son profil Facebook les dernières mesures du final de l'acte III. C'est une représentation qui a précédé celle que j'ai vue et où il tenait davantage la note, mais cela fait quand même son petit effet.

marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 331
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par marcelin duclos » 02 avr. 2018, 09:50

Ma prof de chant , Suzy Cheyssac , etait en début de carriere,quand , en 1936 ou 37, Thill est venu chanter Romeo à Vichy. Elle chantait Stephano. Elle m'a raconté ceci: Le directeur est venu voir Thill pendant la repetition et lui a dit : "Thill, je double votre cachet si à la fin de la cavatine vous me faites le contre ré".... Et Thill l'a fait !!!!!!!

altini
Ténor
Ténor
Messages : 810
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Aigus, notes surprises, pianissimi & co

Message par altini » 02 avr. 2018, 10:25

marcelin duclos a écrit :
02 avr. 2018, 09:50
Ma prof de chant , Suzy Cheyssac , etait en début de carriere,quand , en 1936 ou 37, Thill est venu chanter Romeo à Vichy. Elle chantait Stephano. Elle m'a raconté ceci: Le directeur est venu voir Thill pendant la repetition et lui a dit : "Thill, je double votre cachet si à la fin de la cavatine vous me faites le contre ré".... Et Thill l'a fait !!!!!!!
Thill a en effet chanté Roméo au Casino de Vichy le 25 juillet et le 22 septembre 1935 avec Marthe Nespoulous.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 45 invités