Les étoiles filantes

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3534
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les étoiles filantes

Message par Loïs » 22 janv. 2018, 19:48

PlacidoCarrerotti a écrit :
22 janv. 2018, 19:39
Elève de Pavarotti ?
Non pas à ma connaissance

Wikipedia:
Taro Ichihara (市原多朗 Ichihara Tarō) (born 1950) is a Japanese opera singer, who sings as a tenor, primarily in Verdi roles. He was born in the city of Sakata in Yamagata Prefecture, Japan, and studied music at the Tokyo National University of Fine Arts and Music.[1] He also studied in Italy at the Accademia Chigiana in Siena and the Accademia di Santa Cecilia in Rome.[1] He made his professional operatic debut in 1980 in the title role of Werther.[1] In the early 1980s he sang in Europe, including in São Carlos National Theatre in Lisbon and at the Salzburg Festival.[1]

He sang at the Metropolitan Opera, debuting there on October 30, 1986 in the role of the Italian tenor in Der Rosenkavalier.[2][3][4] Other roles with the Metropolitan Opera have included the Duke of Mantua in Rigoletto, Edgardo in Lucia di Lammermoor, and Riccardo in Un ballo in maschera, and concert performances as Cavaradossi in Tosca.[2][5][6][4] He has also performed in Un ballo in maschera as well as singing the role of Macduff in Macbeth with the Opéra National de Paris.[7][8] He sang the role of Alfredo in La traviata with Fujiwara Opera.[9] Other operatic roles have included Ismaele in Nabucco and Rodolfo in La bohème. He has also sung with the New York Philharmonic in Verdi's Messa da Requiem, and recorded the piece with the Osaka Philharmonic.[2] A performance of his, as Rodolfo opposite June Anderson in the title role in an Opéra de Lyon performance of Luisa Miller, has been released on DVD.[10][11]

He was profiled as one of Japan's bright talents in the video Japan as It Is, produced by the Consulate General of Japan in 1994.[12]

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8386
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Les étoiles filantes

Message par jerome » 22 janv. 2018, 22:43

Pauvre Taro qui avait, il faut bien le reconnaître, un nom particulièrement ingrat! :lol:

Verdiprati
Ténor
Ténor
Messages : 556
Enregistré le : 09 août 2004, 23:00

Re: Les étoiles filantes

Message par Verdiprati » 23 janv. 2018, 02:34

A ma connaissance Ichihara a donné son dernier master-class en province du Japon en 2015.

Il y a un fil consacré à lui;
viewtopic.php?f=21&t=7849&hilit=ichihara&start=10

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 415
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Les étoiles filantes

Message par DelBosco » 23 janv. 2018, 09:09

Franz Muzzano a écrit :
22 janv. 2018, 16:15
J'ai un peu la flemme de remonter le fil, mais quelqu'un a-t-il évoqué Taro Ichihara ? Bon, pas vraiment une "étoile", mais tout de même distribué dans pas mal de rôles "sérieux" (Riccardo, Macduff, Duca...) à Garnier dans les années 80, quand il avait la trentaine. Il a aussi souvent chanté au Met dans ces années-là. A priori, il a disparu des écrans radar au début des années 90...
Oui le genre de chanteur nippon ni mauvais ...
Loïs a écrit :
22 janv. 2018, 16:56
*Et tu le regrettes? :mrgreen:
A l'époque sur certaines scènes on avait le choix entre lui et Cupido!
Plus sérieusement, il a pu faire illusion lors de ses premières apparitions (Macduff et Riccardo à Garnier) par la grâce d'un timbre clair et brillant très séduisant (certaines intonations rappelaient Pavarotti). Beaucoup plus agréable que Cupido au demeurant ....
Mais la technique ne suivait pas, son Duc de Mantoue n'était déjà pas terrible, et dans la retransmission de la Luisa Miller de Lyon on le sentait parfois en difficulté.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12673
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par PlacidoCarrerotti » 23 janv. 2018, 09:57

Ce n'est pas un étoile mais il a filé quand même : qu'est devenu Bruno Comparetti qui venait à la pêche aux compliments sur ODB il y a quelques années ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Remigio2
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 212
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par Remigio2 » 23 janv. 2018, 10:27

PlacidoCarrerotti a écrit :
23 janv. 2018, 09:57
Ce n'est pas un étoile mais il a filé quand même : qu'est devenu Bruno Comparetti qui venait à la pêche aux compliments sur ODB il y a quelques années ?
Préparation au casting, concours et télé-crochets pour les kids de 9 à 18 ans, si l'on en croit sa page FB - non, ce n'est pas une blague :clap:

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Ernesto
Alto
Alto
Messages : 432
Enregistré le : 15 nov. 2011, 00:00
Localisation : Paris 14e

Re: Les étoiles filantes

Message par Ernesto » 31 janv. 2018, 12:10

Je me souviens d"un bal masqué avec Taro Ichihara et Riciarelli à Garnier, c'était pas brillant... Mais, au moins, lui pouvait chanter Ricardo, honnêtement, contrairement à Ricciarelli qui était dépassée par son rôle. Parmi les étoiles filantes, quelqu'un se souvient-il de Susan Dunn? Elle avait chanté Aîda à Pleyel?
Quant à Susan Neves elle avait remplacé Carol Vanness en pleine représentation, entre deux actes de Norma.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les étoiles filantes

Message par JdeB » 31 janv. 2018, 12:14

Remigio2 a écrit :
23 janv. 2018, 10:27
PlacidoCarrerotti a écrit :
23 janv. 2018, 09:57
Ce n'est pas un étoile mais il a filé quand même : qu'est devenu Bruno Comparetti qui venait à la pêche aux compliments sur ODB il y a quelques années ?
Préparation au casting, concours et télé-crochets pour les kids de 9 à 18 ans, si l'on en croit sa page FB - non, ce n'est pas une blague :clap:

R.
Ses fans d'ODB (époque aurorale) le voyaient comme le nouveau Kraus !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3534
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Les étoiles filantes

Message par Loïs » 31 janv. 2018, 12:24

Ernesto a écrit :
31 janv. 2018, 12:10
Parmi les étoiles filantes, quelqu'un se souvient-il de Susan Dunn? Elle avait chanté Aîda à Pleyel?
Susan Dunn est née en 1954 et se consacre à l'enseignement. il y a eu une discussion sur elle cet été (je ne me souviens plus sur quel fil où certains avaient professé leur admiration)
Ernesto a écrit :
31 janv. 2018, 12:10
Quant à Susan Neves elle avait remplacé Carol Vanness en pleine représentation, entre deux actes de Norma.
Elle a chanté le Trouvère à Orange avec Alagna et Norma au Liceu, j'écoute parfois avec plaisir les enregistrements de ces deux soirées mais je crains que son physique l'ait éloigné de la scène (tu me diras quand je vois ce qui nous débarque d'Amérique en ce moment...).

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Les étoiles filantes

Message par sopranolove » 31 janv. 2018, 14:27

Moi, j'avais vu Ichihara dans Luisa Miller, retransmis à la télé depuis Lyon, et j'avais un souvenir plutôt bon de lui... Mais il faut dire que June Anderson, éblouissante, l'avait éclipsé, et ce n'était pas surprenant... Il y avait aussi Susanna Anselmi une séduisante Federica Mais le reste du plateau n'était pas très brillant.... Je ne me rappelle même plus leur nom, même le baryton.... Disons que Taro, même s'il n'était pas si mal, disons qu'on a vu mieux....

Et qui a pu voir le ténor Maurizio Frusoni ? Il est venu deux fois à Metz dans les années 70 (à la fin) dans Puccini : un vibrant Mario qui n'avait qu'un tort : être en face de Peter Gottlieb, et un Pinkerton un peu quelconque. Mais en tout cas une jolie voix associée à une prestance certaine. Il chantait plutôt bien. Eh bien Monsieur Segalini l'a un jour qualifié d'impossible, dans le rôle de Pollione. Alors qui avait tort, moi, à l'époque une lyricomane qui ne connaissait pas encore beaucoup de choses, ou M. SS (le surnom que je lui donnais à l'époque devant autant de méchanceté parfois... Lol !) ?.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 71 invités