Jean d'Ormesson (1925-2017)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12827
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par PlacidoCarrerotti » 11 déc. 2017, 23:54

lionrougeetblanc a écrit :
11 déc. 2017, 23:02
Suite du HS
Parmi les souvenirs pénibles: Bernard Clavel, Cavanna, Van Cauwelaert, d'Ormesson, Reeves, ...
Parmi les chaleureux: Ruffin, Nothomb, Pierre Nora, Robert Merle, Maalouf, Alain Corbin, Lapouge, Markale, Duneton, ...
Cavanna me fait penser à Wolinski.

Ça devait être avant ma puberté ;-) à un festival de BD qui se tenait à la Mutualité.

J'avais un carnet et pas trop de sous : Brétécher, Cabus (le dessinateur...) m'avaient gentiment fait des dédicaces. Au stand Charlie, j'aborde Wolinski pour obtenir un dessin sans acheter d'album. Il refuse : il y avait d'ailleurs un écriteau expliquant "pas d'achat, pas de dédicace". J'insiste. Il refuse mal aimable. Je m'échauffe et je lui balance que, pour un communiste, il aime bien le pognon. Tous les autres dessinateurs se marrent, lui était blanc.
Il me demande mon carnet, mon prénom, et il me fait un "dessin" : un mec qui regarde la dédicace "Pour Placido", méprisant, avec dans la bulle "Pauv' con".

ET BIEN IL NE L'A PAS EMPORTE AU PARADIS !!!
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par Adalbéron » 12 déc. 2017, 00:18

lionrougeetblanc a écrit :
11 déc. 2017, 22:52
HS
J'aborde toujours avec un peu d'appréhension un écrivain tant je crains la déception de constater qu'un auteur que j'aime, dont j'ai tout lu ou à peu près, peut se révéler, à cette occasion, décevant dans la qualité de l'échange ou, tout simplement, du contact humain. J'ai des souvenirs pénibles et d'autres proprement enchanteurs.
Le syndrome de Bergotte...
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par Adalbéron » 12 déc. 2017, 00:22

lionrougeetblanc a écrit :
11 déc. 2017, 23:02
Suite du HS
Parmi les souvenirs pénibles: Bernard Clavel, Cavanna, Van Cauwelaert, d'Ormesson, Reeves, ...
Parmi les chaleureux: Ruffin, Nothomb, Pierre Nora, Robert Merle, Maalouf, Alain Corbin, Lapouge, Markale, Duneton, ...
Mais Reeves est tout mignon :cry:

Je ris de voir Alain Corbin dans cette liste :lol:

Sinon, il faut lire des auteurs morts, eux ne sont jamais décevants :wink:.
(enfin quand on leur demande une dédicace, sinon, voir le fil Levine, les grands sont toujours un peu décevants par rapport à leur œuvre, enfin c'est ce que je pense)
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 544
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par lionrougeetblanc » 12 déc. 2017, 07:57

Adalbéron a écrit :
12 déc. 2017, 00:22
Mais Reeves est tout mignon :cry:

Je ris de voir Alain Corbin dans cette liste :lol:
Reeves était peut-être mal luné :lol: ce jour-là mais je ne le pense pas, je l'ai vu trois fois et à chaque fois grognon

Quant à Corbin, quand on connaît son caractère et son ego, on peut être surpris d'une quelconque amabilité mais ce matin là, aux Rendez-vous de l'histoire de Blois, il était d'humeur agréable et nous avons longuement discuté.
Adalbéron a écrit :
12 déc. 2017, 00:22
Sinon, il faut lire des auteurs morts, eux ne sont jamais décevants :wink:.
(enfin quand on leur demande une dédicace, sinon, voir le fil Levine, les grands sont toujours un peu décevants par rapport à leur œuvre, enfin c'est ce que je pense)
En effet. Certaines biographies sont d'ailleurs édifiantes...

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 544
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par lionrougeetblanc » 12 déc. 2017, 08:01

PlacidoCarrerotti a écrit :
11 déc. 2017, 23:54
lionrougeetblanc a écrit :
11 déc. 2017, 23:02
Suite du HS
Parmi les souvenirs pénibles: Bernard Clavel, Cavanna, Van Cauwelaert, d'Ormesson, Reeves, ...
Parmi les chaleureux: Ruffin, Nothomb, Pierre Nora, Robert Merle, Maalouf, Alain Corbin, Lapouge, Markale, Duneton, ...
Cavanna me fait penser à Wolinski.

Ça devait être avant ma puberté ;-) à un festival de BD qui se tenait à la Mutualité.

J'avais un carnet et pas trop de sous : Brétécher, Cabus (le dessinateur...) m'avaient gentiment fait des dédicaces. Au stand Charlie, j'aborde Wolinski pour obtenir un dessin sans acheter d'album. Il refuse : il y avait d'ailleurs un écriteau expliquant "pas d'achat, pas de dédicace". J'insiste. Il refuse mal aimable. Je m'échauffe et je lui balance que pour, un communiste, il aime bien le pognon. Tous les autres dessinateurs se marrent, lui était blanc.
Il me demande mon carnet, mon prénom, et il me fait un "dessin" : un mec qui regarde la dédicace "Pour Placido", méprisant, avec dans la bulle "Pauv' con".

ET BIEN IL NE L'A PAS EMPORTE AU PARADIS !!!
Je ne suis pas étonnée pour deux raisons ; la première est que les dessinateurs sont, sauf exception, souvent très avares de leurs dessins ; la seconde est que certains "progressistes" ou "partageux" ont des manières de faire qui manquent parfois de la plus élémentaire générosité et ont un rapport à leur argent qui diffère sensiblement de celui qu'ils entretiennent avec l'argent des autres. :wink:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19743
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par JdeB » 12 déc. 2017, 10:02

J'ai eu ma période rencontre d'écrivains entre 1992 et 2006. Parmi mes "gros poissons" Modiano (devant la Sorbonne), Le Clézio, Auster (au festival de Cannes), Paz, Vargas-Llosa (à Salzbourg, pour les Noces puis au TCE pour Florez), Ginsberg (très peu de temps avant sa mort), Ricoeur, Simon, Bonnefoy (dans un train Paris-Roubaix), Reza, Butor (au Festival Berlioz), Déon (A Science Po), Semprun (après une corrida), Saramago, Sollers, Kadaré (au Châtelet), etc

Comme j'aimais bien les écrivains "pour vieux" et que j'étais donc le plus jeune du public, tout s'est toujours très bien passé. :D

Je n'ai eu de fortes et régulières rencontres qu'avec Paule Constant, PJ Rémy, Jean d'O, Paul Veyne et Pierre Combescot (qui m'écrivait toujours des dédicaces comme si c'était moi qui le harcelais... :Jumpy: )

Alain Decaux a été le tout premier (pour sa bio de V. Hugo)
Jean-Edern Allier m'a offert un beau et gros cigare pour l'avoir raccompagné à une station de taxis devant le Salon du livre... Gonzague m'a dédicacé un livre comme si j'étais Victor Hugo...Jean Rouaud et moi avons eu une discussion surréaliste sur ...Clint Eatswood (sa dédicace commence ainsi : Mais où est donc Clint Eatswood ????), etc...
Sagan m'a dédicacé un programme du TCE (Histoire du Soldat avec Depardieu père et fils) au Plazza (c'était aussi ma période pique-assiette)
Tournier a cru avoir failli me renverser devant la médiathèque de Montpellier et ne savait plus comment faire pour s'excuser...
G. Pignet, ma prof de français au Lycée Daudet de Nîmes (devenue une amie) a publié une sorte de profil d'une œuvre sur la Dentellière de Pascal Lainé (qu'elle nous avait fait étudier pour le bac). Elle m'avait confié un manuscrit à lui remettre. Lainé m'a dit, ému, qu' il n'avait jamais rien lu de meilleur sur son roman et lui a écrit une lettre dont elle ne se séparait jamais...

Le moins cool a été Dominique Fernandez...

j'ai eu moi aussi beaucoup de mal à obtenir un dessin sur un bouquin de Fernando Bottero...Il a esquissé une dune avec des mouettes, de guerre lasse (et pourtant j'étais seul devant lui à ce moment-là sur un stand paumé du Salon du livre de Paris...)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12827
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par PlacidoCarrerotti » 12 déc. 2017, 10:43

JdeB a écrit :
12 déc. 2017, 10:02
Tournier a cru avoir failli me renverser devant la médiathèque de Montpellier et ne savait plus comment faire pour s'excuser..
Il n'avait pas mis son clignotant avant de Tournier ?
JdeB a écrit :
12 déc. 2017, 10:02
G. Pignet, ma prof de français au Lycée Daudet de Nîmes (devenue une amie) a publié une sorte de profil d'une œuvre sur la Dentellière de Pascal Lainé (qu'elle nous avait fait étudier pour le bac). Elle m'avait confié un manuscrit à lui remettre. Lainé m'a dit, ému, qu' il n'avait jamais rien lu de meilleur sur son roman et lui a écrit une lettre dont elle ne se séparait jamais...
Adorable. L'ouvrage a-t-il été publié ?
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19743
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par JdeB » 12 déc. 2017, 10:57

Hélas, non, il reste inédit car malgré ses qualités littéraires, le propos est trop hard (sa relation avec un de ses élèves de Première en qui elle avait vu la réincarnation de Rimbaud...Ressemblance physique sautant aux yeux...elle avait joué sa mère dans une pièce de Ionesco qu'elle a convaincu de se déplacer au lycée de Lozère où elle enseignait alors!!! Son ado est devenu comédien professionnel, couvert de critiques élogieuses par Libé et a même joué avec Maria Casarès mais a trouvé la mort à Prague, à 27 ans, dans des circonstances troubles. Sous le choc, Gigi en a perdu la voix pendant 18 mois.)
Bref, Lainé lui disait dans sa fameuse lettre, que c'était malgré tout le brio de sa plume, impossible à publier... (+ éloges sur son analyse de La Dentellière)

La prof la plus charismatique de ma longue vie scolaire
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12827
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par PlacidoCarrerotti » 12 déc. 2017, 11:47

JdeB a écrit :
12 déc. 2017, 10:57
Hélas, non, il reste inédit car malgré ses qualités littéraires, le propos est trop hard (sa relation avec un de ses élèves de Première en qui elle avait vu la réincarnation de Rimbaud...Ressemblance physique sautant aux yeux...elle avait joué sa mère dans une pièce de Ionesco qu'elle a convaincu de se déplacer au lycée de Lozère où elle enseignait alors!!! Son ado est devenu comédien professionnel, couvert de critiques élogieuses par Libé et a même joué avec Maria Casarès mais a trouvé la mort à Prague, à 27 ans, dans des circonstances troubles. Sous le choc, Gigi en a perdu la voix pendant 18 mois.)
Bref, Lainé lui disait dans sa fameuse lettre, que c'était malgré tout le brio de sa plume, impossible à publier... (+ éloges sur son analyse de La Dentellière)

La prof la plus charismatique de ma longue vie scolaire
Pourtant, le sujet est à la mode !
J'ai vu qu'elle était décédée il y a quelques années.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
lionrougeetblanc
Ténor
Ténor
Messages : 544
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Re: Jean d'Ormesson (1925-2017)

Message par lionrougeetblanc » 13 déc. 2017, 07:28

JdeB a écrit :
12 déc. 2017, 10:02
J'ai eu ma période rencontre d'écrivains entre 1992 et 2006. Parmi mes "gros poissons" Modiano (devant la Sorbonne), Le Clézio, Auster (au festival de Cannes), Paz, Vargas-Llosa (à Salzbourg, pour les Noces puis au TCE pour Florez), Ginsberg (très peu de temps avant sa mort), Ricoeur, Simon, Bonnefoy (dans un train Paris-Roubaix), Reza, Butor (au Festival Berlioz), Déon (A Science Po), Semprun (après une corrida), Saramago, Sollers, Kadaré (au Châtelet), etc

Comme j'aimais bien les écrivains "pour vieux" et que j'étais donc le plus jeune du public, tout s'est toujours très bien passé. :D

Je n'ai eu de fortes et régulières rencontres qu'avec Paule Constant, PJ Rémy, Jean d'O, Paul Veyne et Pierre Combescot (qui m'écrivait toujours des dédicaces comme si c'était moi qui le harcelais... :Jumpy: )

Alain Decaux a été le tout premier (pour sa bio de V. Hugo)
Jean-Edern Allier m'a offert un beau et gros cigare pour l'avoir raccompagné à une station de taxis devant le Salon du livre... Gonzague m'a dédicacé un livre comme si j'étais Victor Hugo...Jean Rouaud et moi avons eu une discussion surréaliste sur ...Clint Eatswood (sa dédicace commence ainsi : Mais où est donc Clint Eatswood ????), etc...
Sagan m'a dédicacé un programme du TCE (Histoire du Soldat avec Depardieu père et fils) au Plazza (c'était aussi ma période pique-assiette)
Tournier a cru avoir failli me renverser devant la médiathèque de Montpellier et ne savait plus comment faire pour s'excuser...
G. Pignet, ma prof de français au Lycée Daudet de Nîmes (devenue une amie) a publié une sorte de profil d'une œuvre sur la Dentellière de Pascal Lainé (qu'elle nous avait fait étudier pour le bac). Elle m'avait confié un manuscrit à lui remettre. Lainé m'a dit, ému, qu' il n'avait jamais rien lu de meilleur sur son roman et lui a écrit une lettre dont elle ne se séparait jamais...

Le moins cool a été Dominique Fernandez...

j'ai eu moi aussi beaucoup de mal à obtenir un dessin sur un bouquin de Fernando Bottero...Il a esquissé une dune avec des mouettes, de guerre lasse (et pourtant j'étais seul devant lui à ce moment-là sur un stand paumé du Salon du livre de Paris...)
Paul Veyne est un homme délicieux, capable de partir sur des chemins de traverse passionnants. Du côté des historiens, j'ai eu des échanges très intéressants aussi avec Duby ou Boucheron (avec lequel j'ai partagé plusieurs jours d'un jury dont je garde un excellent souvenir). Mais pour moi un des souvenirs marquants de rencontre avec des écrivains reste la première édition du festival des Utopiales, qui se déroule maintenant à Nantes mais qui a commencé au Futuroscope de Poitiers en 1998. Y était rassemblé tout ce que la science-fiction française mais aussi américaine, anglaise, italienne, ... comptait alors de grands noms : Vance, Pelot, Priest, Bordage, Spinrad, Card, Evangelisti, ... Alors que ce festival accueille maintenant des milliers de visiteurs, cette première édition avait attiré une (petite) centaine de personnes, dans une ambiance très chaleureuse, avec une proximité avec les écrivains et une qualité d'échanges formidables. Les auteurs étaient très disponibles, très amicaux avec leurs lecteurs, les selfies n'existaient pas, les dédicaces étaient faciles et dépassaient le cadre d'un exercice formel. Nostalgie des mondes lointains ... :roll:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité