Björk

Vous souhaitez parler d'art mais pas forcément d'opéra, ce forum est fait pour vous !
Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2281
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Björk

Message par aurele » 10 août 2017, 17:18

Je ne connais pour le moment que deux de ses albums en entier, Homogenic et Vespertine et des titres d'autres albums. Homogenic et Vespertine sont très différents l'un de l'autre, tant pour l'instrumentation que pour l'ambiance, même si on trouve des cordes dans les deux . Dans Vespertine, j'aime beaucoup les chœurs, l'utilisation du célesta, de la harpe. C'est une artiste qui me fascine par son phrasé si particulier, son timbre, ses compositions. Elle est capable de très belles envolées dans l'aigu. A d'autres moments, elle a un côté éraillé et pousse sur sa voix.
Mes titres préférés sont "Joga", "Unravel", "Bachelorette", "All is full of love", "Isobel", "Pagan poetry", "Harm of will" et "Black lake".
Appréciez vous cette artiste ? Elle a annoncé récemment la parution de son prochain album.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1693
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Björk

Message par Adalbéron » 10 août 2017, 22:14

J'avoue, honteusement - parce qu'on m'en parle toujours beaucoup et que la femme qu'elle est quand je la vois apparaître me fascine -, ne quasiment pas connaître Björk.
J'ai déjà écouté quelques chansons, mais je ne sais pas quels titres.
Je vais écouter les titres que tu cites
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Björk

Message par aroldo » 12 août 2017, 21:08

Ne vous faites pas avoir par ça :

/watch?v=htobTBlCvUU

Elle s'est contenté de copier, à la virgule, au silence près, ça :

/watch?v=horRWtbAJoI

Rendons à Betty Hutton ce qui lui appartient !

Voilà, c'était ma contribution du jour.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2454
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Björk

Message par micaela » 12 août 2017, 21:50

C'est un peu normal pour une reprise qui se veut manifestement un hommage à la comédie musicale traditionnelle (voir le clip) et donc proche de 'l 'original (? la version de Betty Hutton est peut-être déjà une reprise). Musicalement, c'est très différent des créations de Björk (je connais mal son répertoire, donc je ne sais pas si c'est une exception ou si elle a fait d'autres reprises dans ce style).
Les deux voix sont tout de même différentes et on "sent" la personnalité de chaque chanteuse.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6708
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Björk

Message par MariaStuarda » 16 août 2017, 14:53

Pour les 2 jeunots, il faut voir "dancer in the dark" quand même !
j'ai été fan; il faut que je m'y réintéresse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Björk

Message par aroldo » 17 août 2017, 11:11

Oui, alors Dancers in the dark, je l'ai vu une fois, je ne le reverrai plus sauf contraint et forcé. Je l'ai vu jeune adulte, mais je n'ai jamais autant pleuré de ma vie au cinéma, à part pour L'Adieu aux armes, Victoire sur la Nuit (et Jody et le faon, mais ça, ça ne compte pas, c'est du sadisme caractérisé).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6708
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Björk

Message par MariaStuarda » 17 août 2017, 11:14

aroldo a écrit :
17 août 2017, 11:11
Oui, alors Dancers in the dark, je l'ai vu une fois, je ne le reverrai plus sauf contraint et forcé. Je l'ai vu jeune adulte, mais je n'ai jamais autant pleuré de ma vie au cinéma, à part pour L'Adieu aux armes, Victoire sur la Nuit (et Jody et le faon, mais ça, ça ne compte pas, c'est du sadisme caractérisé).
Oui mais ce sont des jeunes adultes, aucune raison qu'ils ne réagissent pas comme toi (et moi :wink: )

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2281
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Björk

Message par aurele » 17 sept. 2017, 23:30

Son dernier titre dévoilé vendredi, "The gate" ne m'a pas beaucoup convaincu. Je précise qu'il y a quelques albums de cette artiste que je n'ai pas encore écouté en entier : Vulnicura (j'en connais quelques titres et j'aime beaucoup en plus de "The lake", "Stonemilker", Arca est aussi le collaborateur principal pour son prochain album qui paraît en novembre et dont "The gate" est issu), Biophilia, Medulla (je n'aime pas trop les quelques titres que j'ai entendu, c'est une Björk qui me parle moins, une orientation qui me convainc moins avec cette utilisation quasi exclusive de voix pour l'ambiance musicale, de beat box notamment), Volta (là encore, le peu que j'en ai entendu, pas trop ma came) et son premier album, Debut. J'aime beaucoup Homogenic qui est le premier album que j'ai entendu intégralement, Post (tout quasiment, sauf It's oh so quiet !" qui est un des titres les moins intéressants du disque et de ce que je connais de sa discographie) ainsi que Vespertine (notamment "Pagan poetry", "Undo", "Harm of will" et "Unison"). En dehors de la musique classique et d'artistes appréciées de beaucoup de gays sur qui je garde un regard critique, j'avoue que j'aime tout particulièrement Björk depuis que je me suis intéressé à sa discographie et au personnage, à son univers.

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2281
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Björk

Message par aurele » 28 nov. 2017, 10:53

Je n'avais pas encore écrit ici sur deux albums notamment, dont le dernier.

Volta

Ce disque me faisait peur au départ mais l'utilisation des cuivres me séduit énormément. Earth intruders" fait commencer l'album sur de hautes cimes, notamment dans la production, bien que je ne sois pas un fan de Timbaland, par rapport à ce que je connais de son travail pour d'autres artistes. La pochette est une de celles que j'aime le moins parmi toutes celles de la discographie, avec la dernière, celle d'Utopia.
"Wanderlust" est un titre très intéressant, même si la production n'est pas ce que je préfère mais j'aime beaucoup les passages avec "wanderlust" dans le texte justement.

"The dull flame of desire" est mon coup de cœur du disque. Tant pour la manière de chanter le texte poétique chez Björk et pour la voix de Antony Hegarty/Anohni, artiste transexuelle qui était à l'époque leader du groupe "Antony and the Johnsons" et qui a ensuite publié un disque et un EP sous son nom Anohni. J'adore les cuivres dans cet album, la superposition de plusieurs pistes vocales du côté de Björk, assez propre à toute une partie de son travail.

"Innocence" est dans la même lignée évidemment que "Earth intruders", comme le producteur est le même mais je préfère le premier titre.

"I see who you are" est un titre beaucoup plus doux et le côté accompagnement par la luthiste chinoise me séduit.

"Vertrebae by vertrebae" avec ses cuivres, ses bruits évoquant le vent notamment me séduit également.

"Pneumonia" et son bruit de pluie, ses cuivres là encore, son côté mélancolique est le deuxième titre après "The dull flame of desire" que je préfère.

"Hope" me séduit également, avec un côté très rauque chez Björk, une musique sonnant orientale.

"Declare independence" est très bourrin dans la production et j'ai plus de mal.

"My juvenile" est un titre touchant, là encore avec une production rappelant l'orient.

Utopia

J'aime beaucoup l'utilisation des flûtes, les bruits liés à la forêt et notamment les chants d'oiseaux, la présence de chœurs par moments, l'ambiance qui se dégage de nombreux titres, plusieurs des textes, la voix de Björk bien évidemment et sa manière de chanter. Certains comparent cet album à Médulla, Vespertine et Homogenic selon les titres.

Mes titres préférés sont "Arisen my senses", "Blissing me" (on s'en lasse plus facilement que d'autres néanmoins), "Loss" (une merveille !), "Tabula rasa" et "Saint".

"Arisen my senses" est un titre dynamique, une belle ouverture d'album, avec beaucoup de superpositions vocales, des beats qui fonctionnent bien, de la harpe déjà.

"Blissing me" est un titre doux qui tranche avec le précédent, avec un côté dépouillé sur une grande partie.

"The gate", je le zappe à chaque écoute, n'ayant pas accroché lors de la sortie, même s'il a sa place dans le disque. Il m'agace néanmoins.

"Utopia" est très chargé en flûtes et bruit évoquant de la nature. Il me laisse mitigé pour le moment, même s'il a ses beautés.

"Body memory", contrairement à "Black lake", j'accroche moins, je le trouve trop long. Les bruits de certaines créatures créent une forme de disharmonie. Dommage car les passages avec les chœurs sont très beaux.

"Features creatures" est un titre avec des chœurs et un tout petit peu de musique derrière. Cela rappelle effectivement Médulla.

"Courtship", je n'arrive pas encore à entrer pleinement dedans.

"Loss", l'intro déjà, c'est de la bombe ! J'adore la manière dont elle chante le texte. L'ambiance musicale entre la harpe, les beats, le texte, c'est fabuleux.

"Sue me" casse les codes. Néanmoins, ce n'est pas un titre vers lequel j'ai beaucoup envie de revenir.

"Tabula rasa" est je trouve un titre à la fois porteur d'espoir et en même temps très mélancolique. Le texte est merveilleux, notamment lorsqu'elle évoque ses enfants. Un titre au combien féministe et tourné vers l'avenir. Un titre qui fait pleurer. L'ambiance est superbe.

"Claimstaker" est un titre là encore qui s'inscrit étrangement dans cet album, les paroles du début rappellent "Hyperballad". Les envolées vocales sont superbes. Un titre qui s'apprivoise au fur et à mesure des écoutes.

"Paradisa" a une ambiance Disney comme j'ai pu lire ailleurs. Il fait une transition avec les deux autres titres, est oubliable.

"Saint" est somptueux entre les chants d'oiseaux, l'utilisation des flûtes. Dommage que le texte passe au second plan. Un titre que je retiens parmi les plus beaux du disque grâce à son ambiance musicale.

"Future forever" est un titre joli mais un peu fade à mon sens.

Le seul album que je n'aime pas du tout est Biophilia, il m'ennuie profondément. Je ne l'ai toujours pas écouté en entier, c'est une preuve.
Médulla alterne titres que j'apprécie mais aussi beaucoup de titres avec lesquels j'ai du mal, même si le projet est très intéressant. Je vais citer "Vokurö" qui est une reprise d'une berceuse en islandais composée par Jórunn Viðar. "Who is it", "Desired constellation" et "Oceania" (même si elle gueule trop dessus) sont les autres titres que j'apprécie vraiment.

Si je dois établir un classement à ce jour de mes albums préférés, cela donnerait cela. C'est très dur d'en faire un. Debut est un très bon album mais ce n'est pas encore totalement la Björk que j'aime. C'est un album plus classique. Post est d'ailleurs pas mal dans la lignée de Debut avec une évolution. De Vespertine, je ne rejette quasiment aucun titre ou plutôt en dehors du premier que j'aime moins, j'aime tout.

1. Vespertine
2. Homogenic (à cause de "Joga", "Unravel", "Bachelorette", "Hunter" et "All is full of love" tt en préférant la version radio)
3. Post ("Army of me", "I miss you", "Hyperballad", "Isobel", "Possibly maybe", "Cover me") mais j'écoute un petit peu moins que les titres d'Homogenic
4. Utopia
5. Debut
6 . Vulnicura
7. Volta
8. Médulla
9. Biophilia

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6708
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Björk

Message par MariaStuarda » 28 nov. 2017, 12:26

Merci jeune homme :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités