Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6578
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 26 avr. 2017, 10:30

JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 09:28
ma discussion avec elle sur le public lyrique de Paris ne portait du tout sur la problématique des décalages et transpositions.
C'était d'ordre plus général.
Un majorité de gens pas du tout motivés, pas connaisseurs, pas bien élevés, "rancis" (TCE à l'orchestre), etc
En effet, le public parisien ne semble pas être un des meilleurs du monde, au moins des maisons que je fréquente. Les allemands, les anglais, les espagnols, les italiens (à vérifier tout de même pour ces derniers) semblent être beaucoup plus cohérents (plus de passionnés, moins de "m'as tu vu"; difficile à dire).
Seul le public New Yorkais m'énerve à chaque fois que je vais au MET, mais pour d'autres raisons (gloussements à la moindre blague, téléphones, FB et autres twitter omniprésents, standing ovation automatique (et donc sans aucun sens) suivi d'évacuation rapide vers le parking ...)
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 10:30
Loïs a écrit :
26 avr. 2017, 10:27
Une autre question intéressante : les metteurs en scène adaptent ils leurs prestations en fonction du public? Pour le MET c'est évident mais pour les autres?
oui, lorsqu'il y a du nu !
Et surement aussi de la violence; le retrait de l'extraordinaire (mais dérangeante) Forza del Destino de la Beito de la programmation du MET ne me parait pas complètement uniquement lié aux contraintes budgétaires.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20632
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par JdeB » 26 avr. 2017, 10:31

Adalbéron a écrit :
26 avr. 2017, 10:27
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 10:24
Adalbéron a écrit :
26 avr. 2017, 10:19
PlacidoCarrerotti a écrit :
26 avr. 2017, 09:56
Mais il faudrait mener un vrai travail de recherche sur un tel sujet, d'autant que les données doivent exister quelque part.
Oui, ça évitera peut-être d'énoncer à l'emporte-pièce des constats soit-disant généraux (sur tout).
30 ans d'observation par des spectateurs assidus et pointus, ce n'est pas de l'emporte pièce. Je pense même qu'il s'agit de l'inverse

Ce travail a été esquissé par notre colloque (dont les actes tardent à sortir vu l'état des presses universitaires) et je m'y attèle dans le prolongement
Oui, ce sera très intéressant à lire !

Je suis un relativiste et un sceptique ;). Je me permets de tourner en dérision le sujet que nous a donné l'ENS en philosophie cette année, en remplaçant "l'humain" par autre chose : "Peut-on délimiter le public de l'Opéra de Paris ?"
moi aussi !

Tu as eu de la chance c'est un sujet facile et passionnant
Il a des publics c'est évident mais c plus homogène qu'on ne le croit (et je préfère m’intéresser à Paris en général qu'au seul ONP)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2734
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Loïs » 26 avr. 2017, 10:34

MariaStuarda a écrit :
26 avr. 2017, 10:30
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 09:28
ma discussion avec elle sur le public lyrique de Paris ne portait du tout sur la problématique des décalages et transpositions.
C'était d'ordre plus général.
Un majorité de gens pas du tout motivés, pas connaisseurs, pas bien élevés, "rancis" (TCE à l'orchestre), etc
En effet, le public parisien ne semble pas être un des meilleurs du monde, au moins des maisons que je fréquente. Les allemands, les anglais, les espagnols, les italiens (à vérifier tout de même pour ces derniers) semblent être beaucoup plus cohérents (plus de passionnés, moins de "m'as tu vu"; difficile à dire).
Ah ca c'est sur que les Anglais qui mangent et boivent pendant les représentations du ROH comme dans un cinéma avec pop corn c'est top classe :mrgreen:

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6578
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 26 avr. 2017, 10:39

Loïs a écrit :
26 avr. 2017, 10:34
MariaStuarda a écrit :
26 avr. 2017, 10:30
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 09:28
ma discussion avec elle sur le public lyrique de Paris ne portait du tout sur la problématique des décalages et transpositions.
C'était d'ordre plus général.
Un majorité de gens pas du tout motivés, pas connaisseurs, pas bien élevés, "rancis" (TCE à l'orchestre), etc
En effet, le public parisien ne semble pas être un des meilleurs du monde, au moins des maisons que je fréquente. Les allemands, les anglais, les espagnols, les italiens (à vérifier tout de même pour ces derniers) semblent être beaucoup plus cohérents (plus de passionnés, moins de "m'as tu vu"; difficile à dire).
Ah ca c'est sur les Anglais qui mangent et boivent pendant les représentations du ROH comme dans un cinéma avec pop corn c'est top classe :mrgreen:
Je vais au ROH très souvent et je n'ai jamais eu ce cas de figure; au contraire, les ouvreurs, très présents, veillent au grain.
Par ailleurs, j'ai eu (pendant les Contes d'Hoffmann) l'occasion d'engueuler une femme scotchée sur son portable pendant le tout début.
Elle a rangé immédiatement l'appareil et m'a ensuite dit, à l'entracte, presque les larmes aux yeux, en s'excusant platement, qu'elle était juste inquiète de ne pas voir arriver sa copine placée à côté d'elle.
autre mentalité quand même.
Si je fais la même chose à Paris, je vais me prendre un coup d'oeil furax genre "pauvre naze qui ne vit pas avec son temps"

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2734
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Loïs » 26 avr. 2017, 10:43

MariaStuarda a écrit :
26 avr. 2017, 10:39
Loïs a écrit :
26 avr. 2017, 10:34
MariaStuarda a écrit :
26 avr. 2017, 10:30
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 09:28
ma discussion avec elle sur le public lyrique de Paris ne portait du tout sur la problématique des décalages et transpositions.
C'était d'ordre plus général.
Un majorité de gens pas du tout motivés, pas connaisseurs, pas bien élevés, "rancis" (TCE à l'orchestre), etc
En effet, le public parisien ne semble pas être un des meilleurs du monde, au moins des maisons que je fréquente. Les allemands, les anglais, les espagnols, les italiens (à vérifier tout de même pour ces derniers) semblent être beaucoup plus cohérents (plus de passionnés, moins de "m'as tu vu"; difficile à dire).
Ah ca c'est sur les Anglais qui mangent et boivent pendant les représentations du ROH comme dans un cinéma avec pop corn c'est top classe :mrgreen:
Je vais au ROH très souvent et je n'ai jamais eu ce cas de figure; au contraire, les ouvreurs, très présents, veillent au grain.
Par ailleurs, j'ai eu (pendant les Contes d'Hoffmann) l'occasion d'engueuler une femme scotchée sur son portable pendant le tout début.
Elle a rangé immédiatement l'appareil et m'a ensuite dit, à l'entracte, presque les larmes aux yeux, en s'excusant platement, qu'elle était juste inquiète de ne pas voir arriver sa copine placée à côté d'elle.
autre mentalité quand même.
Si je fais la même chose à Paris, je vais me prendre un coup d'oeil furax genre "pauvre naze qui ne vit pas avec son temps"
je n'étais plus monté au poulailler depuis mes études à Londres (non Victoria n'était déjà plus là) et y suis remonté deux fois ces deux dernières saisons et je me serais cru après l'entracte dans un cinéma de quartier (ok à l'ENO c'est bien pire)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12263
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 26 avr. 2017, 10:53

JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 10:24
Adalbéron a écrit :
26 avr. 2017, 10:19
PlacidoCarrerotti a écrit :
26 avr. 2017, 09:56
Mais il faudrait mener un vrai travail de recherche sur un tel sujet, d'autant que les données doivent exister quelque part.
Oui, ça évitera peut-être d'énoncer à l'emporte-pièce des constats soit-disant généraux (sur tout).
30 ans d'observation par des spectateurs assidus et pointus, ce n'est pas de l'emporte pièce. Je pense même qu'il s'agit de l'inverse

Ce travail a été esquissé par notre colloque (dont les actes tardent à sortir vu l'état des presses universitaires) et je m'y atèle dans le prolongement
C'est une expérience indispensable pour analyser correctement les données, c'est-à-dire pour proposer des filtres pertinents à appliquer à ces montagnes de chiffres 8)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12263
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 26 avr. 2017, 10:54

Loïs a écrit :
26 avr. 2017, 10:43
MariaStuarda a écrit :
26 avr. 2017, 10:39
Loïs a écrit :
26 avr. 2017, 10:34
MariaStuarda a écrit :
26 avr. 2017, 10:30
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 09:28
ma discussion avec elle sur le public lyrique de Paris ne portait du tout sur la problématique des décalages et transpositions.
C'était d'ordre plus général.
Un majorité de gens pas du tout motivés, pas connaisseurs, pas bien élevés, "rancis" (TCE à l'orchestre), etc
En effet, le public parisien ne semble pas être un des meilleurs du monde, au moins des maisons que je fréquente. Les allemands, les anglais, les espagnols, les italiens (à vérifier tout de même pour ces derniers) semblent être beaucoup plus cohérents (plus de passionnés, moins de "m'as tu vu"; difficile à dire).
Ah ca c'est sur les Anglais qui mangent et boivent pendant les représentations du ROH comme dans un cinéma avec pop corn c'est top classe :mrgreen:
Je vais au ROH très souvent et je n'ai jamais eu ce cas de figure; au contraire, les ouvreurs, très présents, veillent au grain.
Par ailleurs, j'ai eu (pendant les Contes d'Hoffmann) l'occasion d'engueuler une femme scotchée sur son portable pendant le tout début.
Elle a rangé immédiatement l'appareil et m'a ensuite dit, à l'entracte, presque les larmes aux yeux, en s'excusant platement, qu'elle était juste inquiète de ne pas voir arriver sa copine placée à côté d'elle.
autre mentalité quand même.
Si je fais la même chose à Paris, je vais me prendre un coup d'oeil furax genre "pauvre naze qui ne vit pas avec son temps"
je n'étais plus monté au poulailler depuis mes études à Londres (non Victoria n'était déjà plus là) et y suis remonté deux fois ces deux dernières saisons et je me serais cru après l'entracte dans un cinéma de quartier (ok à l'ENO c'est bien pire)
Jamais vu ça (et j'y vais souvent) : les ouvreurs vont même engueuler ceux qui utilisent leur téléphone.

Pas de généralités sur les "italiens" : Rome n'est pas la Scala, qui n'est pas Vérone ou la Fenice ;-)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2734
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Loïs » 26 avr. 2017, 11:02

PlacidoCarrerotti a écrit :
26 avr. 2017, 10:54
Jamais vu ça (et j'y vais souvent) : les ouvreurs vont même engueuler ceux qui utilisent leur téléphone.
Je parle de l'amphithéâtre (dans Lucia les bruits de bâfreries couvraient les glouglous du robinet sur scène), pas du reste ou je n'ai jamais eu de pb

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2734
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Loïs » 26 avr. 2017, 11:03

PlacidoCarrerotti a écrit :
26 avr. 2017, 10:54
Pas de généralités sur les "italiens" : Rome n'est pas la Scala, qui n'est pas Vérone ou la Fenice ;-)
Surtout quand Vérone est rempli de bus teutons

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8558
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Bernard C » 26 avr. 2017, 11:32

Adalbéron a écrit :
26 avr. 2017, 10:27
JdeB a écrit :
26 avr. 2017, 10:24
Adalbéron a écrit :
26 avr. 2017, 10:19
PlacidoCarrerotti a écrit :
26 avr. 2017, 09:56
Mais il faudrait mener un vrai travail de recherche sur un tel sujet, d'autant que les données doivent exister quelque part.
Oui, ça évitera peut-être d'énoncer à l'emporte-pièce des constats soit-disant généraux (sur tout).
30 ans d'observation par des spectateurs assidus et pointus, ce n'est pas de l'emporte pièce. Je pense même qu'il s'agit de l'inverse

Ce travail a été esquissé par notre colloque (dont les actes tardent à sortir vu l'état des presses universitaires) et je m'y attèle dans le prolongement
Oui, ce sera très intéressant à lire !

Je suis un relativiste et un sceptique ;). Je me permets de tourner en dérision le sujet que nous a donné l'ENS en philosophie cette année, en remplaçant "l'humain" par autre chose : "Peut-on délimiter le public de l'Opéra de Paris ?"
("Peut on délimiter l'humain ? "
Sujet philosophique redoutable ...)

Le public de L'Opéra de Paris ? Fastoche , pour revenir au sujet ...et à Tcherniakov.
C'est le jeu du pseudo paradoxe.
C'est à l'intensité de ses huées qu'on mesure le génie artistique et la renommée de ses metteurs en scène vedettes.

À ce titre Snegourochtka n'est qu'un demi succès.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 38 invités