Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Représentations
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6331
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 21 avr. 2017, 11:51

PlacidoCarrerotti a écrit :
21 avr. 2017, 11:46
Je rejoins néanmoins Autolycus sur la première partie de sa réflexion : monter une oeuvre inconnue en en détournant le sens me semble une absurdité.
Comment apprécier le détournement si on ne connaît pas l'original ?

En revanche, je rejoins David et MS : tout ça ce n'est pas le problème de Tcherniakov. C'était à Lissner de choisir un autre metteur en scène.
J’adhère aux deux remarques.
Sur la première, cela n'a néanmoins rien à voir avec la déontologie.
Et effectivement, hier soir, je me suis dit que la faute incombait à Lissner entièrement.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3431
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par David-Opera » 21 avr. 2017, 11:57

MariaStuarda a écrit :
21 avr. 2017, 11:51
Et effectivement, hier soir, je me suis dit que la faute incombait à Lissner entièrement.
La responsabilité incombe à Lissner, car faute renvoie à nouveau à la morale, morale qui est individuelle, et, de mon point de vue, il n'y a pas faute. :wink:

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Stefano P » 21 avr. 2017, 12:01

A propos de Tcherniakov, on se demandera probablement dans quelques années comment on a pu faire des ponts d'or dans les plus grandes maisons d'opéra à un imposteur de ce calibre. Son prochain objectif : rendre imbuvable le chef d’œuvre de Bizet (à Aix), et on peut compter sur lui pour mener à bien cette mission qui peut pourtant paraître difficile... :?
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3431
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par David-Opera » 21 avr. 2017, 12:04

Oh! j'ai hâte de lire les compte-rendus de cette Carmen, et, comme Tcherniakov, j'en réinterpréterai leurs textes en fonction de leurs auteurs...

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6331
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par MariaStuarda » 21 avr. 2017, 12:11

David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 11:57
MariaStuarda a écrit :
21 avr. 2017, 11:51
Et effectivement, hier soir, je me suis dit que la faute incombait à Lissner entièrement.
La responsabilité incombe à Lissner, car faute renvoie à nouveau à la morale, morale qui est individuelle, et, de mon point de vue, il n'y a pas faute. :wink:
D'accord; le terme est impropre.
Stefano P a écrit :
21 avr. 2017, 12:01
A propos de Tcherniakov, on se demandera probablement dans quelques années comment on a pu faire des ponts d'or dans les plus grandes maisons d'opéra à un imposteur de ce calibre. Son prochain objectif : rendre imbuvable le chef d’œuvre de Bizet (à Aix), et on peut compter sur lui pour mener à bien cette mission qui peut pourtant paraître difficile... :?
Cher Stefano,
Evitons d'aller sur ce terrain car j'ai bien peur que nous atteignions vite les limites de cet exercice déjà maintes fois ressassé.
Ce débat, ou certains veulent absolument répéter ce qu'ils pensent de tel ou tel artiste devient lassant, finit par m'exaspérer presqu'autant que cette campagne électorale interminable (mais qui heureusement, elle approche de son inéluctable fin).
David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 12:04
Oh! j'ai hâte de lire les compte-rendus de cette Carmen, et, comme Tcherniakov, j'en réinterpréterai leurs textes en fonction de leurs auteurs...
:lol:

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Lucas » 21 avr. 2017, 12:34

Stefano P a écrit :
21 avr. 2017, 12:01
A propos de Tcherniakov, on se demandera probablement dans quelques années comment on a pu faire des ponts d'or dans les plus grandes maisons d'opéra à un imposteur de ce calibre. Son prochain objectif : rendre imbuvable le chef d’œuvre de Bizet (à Aix), et on peut compter sur lui pour mener à bien cette mission qui peut pourtant paraître difficile... :?
+1000

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par Stefano P » 21 avr. 2017, 12:55

David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 12:04
Oh! j'ai hâte de lire les compte-rendus de cette Carmen, et, comme Tcherniakov, j'en réinterpréterai leurs textes en fonction de leurs auteurs...
"Comme Tcherniakov" ? Réinterpréter un CR, ça n'a tout de même rien à voir avec le fait de "réinterpréter" (euphémisme pour dire en fait : "trahir", "défigurer" ou "massacrer") un livret ou une partition ; un CR, c'est juste un point de vue sur un spectacle, et le fait de le réinterpréter en fonction de son auteur ne prête guère à conséquence... 8)
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3431
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par David-Opera » 21 avr. 2017, 13:09

Un peu d'humour, diantre! :wink:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11962
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par PlacidoCarrerotti » 21 avr. 2017, 13:48

David-Opera a écrit :
21 avr. 2017, 11:57
MariaStuarda a écrit :
21 avr. 2017, 11:51
Et effectivement, hier soir, je me suis dit que la faute incombait à Lissner entièrement.
La responsabilité incombe à Lissner, car faute renvoie à nouveau à la morale, morale qui est individuelle, et, de mon point de vue, il n'y a pas faute. :wink:
Non. Toute faute n'est pas liée à la morale (en particulier mes fautes d'orthographe) et la faute est une conséquence éventuelle de la responsabilité (il n'y a pas de faute si je ne suis pas responsable).

Dans le cas présent, il faudrait soit parler d'erreur ou de negligence si une responsabilité de Lissner c'est d'ouvrir le répertoire en remplissant quand même la salle, mais aussi de faute s'il fait juste joujou avec l'argent du contribuable pour satisfaire ses plaisirs.

La programmation de deux soirées le week-end de l'Ascension (soldées au final) est plutôt une erreur (les CSP+ avaient autre chose à faire, et les touristes étrangers ne fêtent pas l''Ascension ou préfèrent La Traviata) ; la distribution insuffisante, c'est plutôt de la négligence ; le choix de Tcherniakov, compte tenu de son track record ... j'aurais tendance à dire que Stéphanou s'est fait plaisir ;-)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

paco
Basse
Basse
Messages : 7586
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Rimski-Korsakov - La Fille de Neige - Tatarnikov/Tcherniakov - ONP - 04-05/2017

Message par paco » 21 avr. 2017, 14:50

Moui enfin pour une fois je rejoins David ;-)
En effet, malgré mes réserves quelques pages plus haut, je trouve que la mes de Tcherniakov est pleine de qualités, en tous cas elle n'est pas le problème principal.
Pour moi le gros handicap de cette production c'est la distribution, qui n'est absolument pas à la hauteur, en termes de gabarit vocal et de carrures d'interprètes, des exigences des opéras de Korsakov. Tout à fait d'accord avec Lucas sur ce point : un Cosi chanté "proprement" sera chiantissime, c'est pareil pour les opéras de Rimsky. Et le Prologue avec Manistina, estimable chanteuse mais qui passe difficilement la rampe dans un vaisseau comme Bastille, ça casse tout de suite l'élan...
Si je faisais un parallèle : j'ai adoré le Prince Igor de Tcherniakov à Amsterdam, mais la distribution était 5 étoiles. Aurais-je autant aimé ce spectacle sans ce niveau vocal ??

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités