Rencontre avec Ludovic Tézier

Les artistes
Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8845
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par HELENE ADAM » 07 avr. 2017, 15:06

Ludovic Tézier chante Don Giovanni à Vienne dans un an. Quelqu'un sait-il si c'est un nouveau rôle pour lui ou s'il l'a déjà chanté ?
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Efemere
Baryton
Baryton
Messages : 1743
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Efemere » 07 avr. 2017, 16:05

HELENE ADAM a écrit :
07 avr. 2017, 15:06
Ludovic Tézier chante Do Giovanni à Vienne dans un an. Quelqu'un sait-il si c'est un nouveau rôle pour lui ou s'il l'a déjà chanté ?
J'ai lu qu'il l'avait chanté à Lucerne, Toulouse, Liège.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Stefano P » 07 avr. 2017, 16:06

HELENE ADAM a écrit :
07 avr. 2017, 15:06
Ludovic Tézier chante Do Giovanni à Vienne dans un an. Quelqu'un sait-il si c'est un nouveau rôle pour lui ou s'il l'a déjà chanté ?
J'ai trouvé un CR d'un Don Giovanni qu'il a chanté à Toulouse en 2005...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Efemere
Baryton
Baryton
Messages : 1743
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Efemere » 07 avr. 2017, 16:10

Efemere a écrit :
07 avr. 2017, 16:05
J'ai lu qu'il l'avait chanté à Lucerne, Toulouse, Liège.
Stefano P a écrit :
07 avr. 2017, 16:06
HELENE ADAM a écrit :
07 avr. 2017, 15:06
Ludovic Tézier chante Do Giovanni à Vienne dans un an. Quelqu'un sait-il si c'est un nouveau rôle pour lui ou s'il l'a déjà chanté ?
J'ai trouvé un CR d'un Don Giovanni qu'il a chanté à Toulouse en 2005...
Sauf erreur, en 1992 à Lucerne et en 2004 à Liège.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8845
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par HELENE ADAM » 07 avr. 2017, 19:22

Efemere a écrit :
07 avr. 2017, 16:10
Efemere a écrit :
07 avr. 2017, 16:05
J'ai lu qu'il l'avait chanté à Lucerne, Toulouse, Liège.
Stefano P a écrit :
07 avr. 2017, 16:06
HELENE ADAM a écrit :
07 avr. 2017, 15:06
Ludovic Tézier chante Do Giovanni à Vienne dans un an. Quelqu'un sait-il si c'est un nouveau rôle pour lui ou s'il l'a déjà chanté ?
J'ai trouvé un CR d'un Don Giovanni qu'il a chanté à Toulouse en 2005...
Sauf erreur, en 1992 à Lucerne et en 2004 à Liège.
Merci! Donc une reprise de rôle plutôt
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8845
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par HELENE ADAM » 10 avr. 2017, 11:49

HELENE ADAM a écrit :
06 avr. 2017, 10:05
Pour ceux-celles qui l'ont loupée (comme moi...), retransmission ce soir du Werther de Vienne ci-dessus, reproposée pour deux jours

http://www.staatsoperlive.com/de/live/5 ... -06/#tab_0
Réussi enfin à voir cette production mais légère insatisfaction je l'avoue. La mise en scène n'est pas très intéressante (elle tourne en boucle à Vienne mais a été généralement montée avec un ténor pour Werther, le dernier en date sauf erreur de ma part, était Jean-François Borras d'ailleurs).
Je n'ai pas trop aimé la version avec baryton, je trouve que les plus beaux airs sont comme "châtrés" par le fait qu'il ne s'agit pas seulement d'une transposition mais plutôt d'une partition un peu différente (notamment le Lied D'Ossian... :cry: ).
La voix de Ludovic Tézier est très belle, sa diction impeccable et élégante, mais son ton est un peu uniforme, son jeu également. Grand moment d'émotion lors du final, avant c'est un peu froid.
J'aime bien la Charlotte de Sophie Koch mais elle a un problème de prononciation de plus en plus important il me semble...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Stefano P » 10 avr. 2017, 14:49

HELENE ADAM a écrit :
10 avr. 2017, 11:49
Réussi enfin à voir cette production mais légère insatisfaction je l'avoue. La mise en scène n'est pas très intéressante (elle tourne en boucle à Vienne mais a été généralement montée avec un ténor pour Werther, le dernier en date sauf erreur de ma part, était Jean-François Borras d'ailleurs).
Je n'ai pas trop aimé la version avec baryton, je trouve que les plus beaux airs sont comme "châtrés" par le fait qu'il ne s'agit pas seulement d'une transposition mais plutôt d'une partition un peu différente (notamment le Lied D'Ossian... :cry: ).
La voix de Ludovic Tézier est très belle, sa diction impeccable et élégante, mais son ton est un peu uniforme, son jeu également. Grand moment d'émotion lors du final, avant c'est un peu froid.
J'aime bien la Charlotte de Sophie Koch mais elle a un problème de prononciation de plus en plus important il me semble...
Oui, j'ai la même impression que toi, production pas terrible (les décors très cheap, tout est sombre, ambiance vraiment lugubre) et cette version baryton n'est pas pleinement convaincante, même si c'est quand même très intéressant à suivre. Ça donne au rôle un côté plus mûr, plus intériorisé, sans la fougue et l'éclat du ténor. Musicalement, je trouve que ça fonctionne très bien dans les passages méditatifs, comme à la fin du deuxième acte (Pourquoi trembler devant la mort..., encore plus beau et envoûtant que dans la version habituelle, ou la scène de la mort à la fin, où la voix de baryton ajoute de la profondeur tragique aux adieux de Werther : Là-bas, au fond du cimetière..., Tézier est fabuleux dans ce passage), mais c'est sûr que ça fait un peu bizarre dans les morceaux de bravoure typiquement "ténor" (J'aurai sur ma poitrine et le lied d'Ossian, bien sûr), où on reste surpris que ça ne parte plus dans les aigus, comme si on avait rogné les ailes de ces mélodies si souvent entendues. Cela dit, le baryton doit quand même assurer parce que la tessiture reste très tendue et souvent périlleuse ; et Tézier est tout à fait à la hauteur, avec en plus sa diction impériale, c'est un plaisir de l'entendre !

Sophie Koch m'a fait une impression un peu bizarre, mais c'est peut-être aussi dû à la prise de son, on dirait que la voix s'est durcie, n'est plus capable de nuance, c'est toujours très tendu avec un vibrato plutôt envahissant, et une diction effectivement plus que problématique. Dans son air des lettres, ça manque vraiment de grâce, on a l'impression qu'elle est fébrile, peu sûre de ses effets...

Pour Tézier en tout cas, ça vaut vraiment le coup d'être entendu !
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2723
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Loïs » 10 avr. 2017, 14:59

HELENE ADAM a écrit :
10 avr. 2017, 11:49
[Je n'ai pas trop aimé la version avec baryton, je trouve que les plus beaux airs sont comme "châtrés" par le fait qu'il ne s'agit pas seulement d'une transposition mais plutôt d'une partition un peu différente (notamment le Lied D'Ossian... :cry: ).
Il ne s'agit pas d'une transpo. mais d'une réécriture de la ligne de Werther ce qui peut être perturbant . Je travaille ce rôle en ce moment et il a vraiment fallu que je me vide la mémoire car des réflexes reviennent immédiatement tant on a la version ténor dans l'oreille
Il est très amusant de voir à quoi ressemble la version baryton que possédait Vanni-Marcoux: cela tient du coup de blanco passé sur la ligne ténor. :D
https://blogs.harvard.edu/loebmusic/201 ... -baritone/

La version baryton accentue le côté suicidaire de Werther et atteint son sommet avec "lorsque l'enfant...". Le problème est bien sur sur le lied d'Ossian dont l'écriture est complètement ratée. Il aurait surement fallu revoir l'orchestration pour redonner de la liberté au compositeur.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Stefano P » 10 avr. 2017, 15:17

Je me demande bien pourquoi Massenet a réalisé cette version ; je crois que c'est à la demande du baryton Battistini, mais c'est sûr qu'il aurait fallu refondre beaucoup plus le rôle pour que ça puisse fonctionner, se contenter de bricoler la ligne de chant pour que ça devienne accessible pour un baryton, ça ne pouvait qu'être finalement frustrant...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2723
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rencontre avec Ludovic Tézier

Message par Loïs » 10 avr. 2017, 15:21

Stefano P a écrit :
10 avr. 2017, 15:17
Je me demande bien pourquoi Massenet a réalisé cette version ; je crois que c'est à la demande du baryton Battistini, mais c'est sûr qu'il aurait fallu refondre beaucoup plus le rôle pour que ça puisse fonctionner, se contenter de bricoler la ligne de chant pour que ça devienne accessible pour un baryton, ça ne pouvait qu'être finalement frustrant...
D'un autre coté c'est plus facile à monter : on peut prendre n'importe quelle Charlotte (et le reste) sans demander à tout le monde de travailler une version qui ne serait que rarement montée. Et au final la frustration n'est que sur le lied. Le duo du premier acte peut même se révéler magique (voir la version Hampson-Graham sur Voldemort)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 19 invités