Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Vous souhaitez parler d'art mais pas forcément d'opéra, ce forum est fait pour vous !
paco
Basse
Basse
Messages : 7847
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par paco » 21 déc. 2016, 14:51

Stefano P a écrit : La prima notte di quiete de Valerio Zurlini (sorti en France dans une version très amputée sous le titre Le Professeur).
Merci beaucoup, j'ignorais l'existence de ce film ! Je suis fan de Zurlini (Le Désert des Tartares, Eté violent, ...)

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par Stefano P » 21 déc. 2016, 15:05

paco a écrit :
Stefano P a écrit : La prima notte di quiete de Valerio Zurlini (sorti en France dans une version très amputée sous le titre Le Professeur).
Merci beaucoup, j'ignorais l'existence de ce film ! Je suis fan de Zurlini (Le Désert des Tartares, Eté violent, ...)
Il faut voir la version originale italienne et pas la version française qui a été charcutée par Delon qui était aussi producteur du film (il a coupé un bon quart d'heure en tout). C'était un film auquel Zurlini tenait beaucoup et il a été très déçu du comportement de Delon qui ne l'a pas du tout prévenu des coupures qu'il avait faites. Ils ne se sont plus jamais reparlé et Zurlini s'est contenté de lui envoyer ce télégramme : "De la part d'un boucher, il n'y avait pas autre chose à attendre ! " (Delon avait été apprenti-boucher avant de se lancer dans le cinéma...). Le titre du film vient d'une citation de Goethe qui dit à peu près ça : "La mort, c'est la première nuit tranquille." (on comprend tout de suite que le film n'est pas une comédie...).
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

paco
Basse
Basse
Messages : 7847
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par paco » 21 déc. 2016, 15:25

Stefano P a écrit : "La mort, c'est la première nuit tranquille." (on comprend tout de suite que le film n'est pas une comédie...).
C'est bien du Zurlini de s'inspirer de phrases pareilles... Le Désert des Tartares n'étant autre chose qu'une longue attente de la mort...

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par Stefano P » 21 déc. 2016, 15:39

paco a écrit :
Stefano P a écrit : "La mort, c'est la première nuit tranquille." (on comprend tout de suite que le film n'est pas une comédie...).
C'est bien du Zurlini de s'inspirer de phrases pareilles... Le Désert des Tartares n'étant autre chose qu'une longue attente de la mort...
Exactement, comme le film de Zurlini que je préfère, Cronaca familiare (en français Journal intime). C'est très difficile de voir les films de Zurlini en France, mais en Italie, ils ont été presque tous édités en DVD, avec de très belles copies restaurées.
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

paco
Basse
Basse
Messages : 7847
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par paco » 21 déc. 2016, 16:27

Stefano P a écrit :
paco a écrit :
Stefano P a écrit : "La mort, c'est la première nuit tranquille." (on comprend tout de suite que le film n'est pas une comédie...).
C'est bien du Zurlini de s'inspirer de phrases pareilles... Le Désert des Tartares n'étant autre chose qu'une longue attente de la mort...
Exactement, comme le film de Zurlini que je préfère, Cronaca familiare (en français Journal intime). C'est très difficile de voir les films de Zurlini en France, mais en Italie, ils ont été presque tous édités en DVD, avec de très belles copies restaurées.
En effet, je ne les ai trouvés que chez Feltrinelli, à l'exception d'Eté violent, distribué à la Fnac car il y a JL Trintignant... Et apparemment les ayant-droit sont très scrupuleux car on ne trouve pas ces films sur YT non plus (contrairement à la majorité des autres films français et italiens de la même époque), sauf dans des versions polonaises avec traduction orale simultanée par-dessus le son original comme cela se pratiquait dans les années 80... (= inaudible !)

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par Stefano P » 21 déc. 2016, 16:35

paco a écrit :En effet, je ne les ai trouvés que chez Feltrinelli, à l'exception d'Eté violent, distribué à la Fnac car il y a JL Trintignant... Et apparemment les ayant-droit sont très scrupuleux car on ne trouve pas ces films sur YT non plus (contrairement à la majorité des autres films français et italiens de la même époque), sauf dans des versions polonaises avec traduction orale simultanée par-dessus le son original comme cela se pratiquait dans les années 80... (= inaudible !)
En France les trois DVD qu'on trouve assez facilement sont Été violent, La Fille à la valise et Le Désert des Tartares, mais uniquement avec la version française, ce qui est assez bizarre pour un film qui intéresse surtout les cinéphiles...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6716
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par MariaStuarda » 29 déc. 2016, 00:21

Image

Revu ce soir ce spectacle magnifique qui n'a rien perdu de sa puissance en passant de la Cour d'honneur à la scène de la comédie française.
Bien au contraire même, on a l'impression que cela gagne en un sentiment de claustrophobie oppressante.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20769
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par JdeB » 29 déc. 2016, 10:41

C'est autre chose que la figuration de La Damnation quand même !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1701
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par Adalbéron » 29 déc. 2016, 11:19

MariaStuarda a écrit :Image

Revu ce soir ce spectacle magnifique qui n'a rien perdu de sa puissance en passant de la Cour d'honneur à la scène de la comédie française.
Bien au contraire même, on a l'impression que cela gagne en un sentiment de claustrophobie oppressante.
J'y étais aussi ! C'est toi qui a hurlé "Christophe, je t'aime !" ? :lol:

J'ai plutôt aimé moi, en tout cas.
Je ne vais surprendre personne en disant qu'à mes yeux, cette adaptation théâtrale n'égale pas le film de Visconti (un de mes films favoris), mais ce que j'ai trouvé proprement merveilleux, c'est de voir toute cette histoire se passer vraiment sous nos yeux : les corps qui se frappent, s'enlacent ; la bave, le sang, la sueur ; les matières qui coulent sur les corps qu'on voit, qu'on sent, qu'on touche presque ; et tout cela en un temps éclair : c'est une vraie performance ! Au cinéma, tout est truqué de long en large, répété ; là tout se passe vraiment une fois devant nous.
Les acteurs sont pour la plupart si engagés que je me demande comment ils font pour réitérer cette performance aussi souvent : cela doit être très éprouvant, mais extrêmement jouissif, je les envie.
Christophe Montenez est éblouissant, tous les autres admirables. Malgré toute l'affection que je porte à Elsa Lepoivre, son mérite qui est le sien, je n'ai pas pu m'empêcher de sans cesse penser à Ingrid Thulin, qui faisait dans le film de Visconti certainement une des incarnations de femme les plus frappantes de toute l'histoire de l'art.

On sort de la salle Richelieu vraiment bouleversé et plein d'images et de sensations en tête et dans le corps.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1701
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Les Damnés de Visconti à la Comédie Française

Message par Adalbéron » 29 déc. 2016, 11:27

JdeB a écrit :C'est autre chose que la figuration de La Damnation quand même !
Sébastien Baulain - le SA qui suit partout Konstantin - est un garçon magnifique, musclé juste comme il faut ;)
IMG_2274.JPG
IMG_2274.JPG (58.39 Kio) Vu 723 fois
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing.
»
— Shakespeare, Macbeth

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités