Les fantômes à l'opéra

Quiz's, sondages & Co.
Efemere
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Efemere » 30 oct. 2014, 16:49

Évocation, par Ferrando, du spectre de la mère d'Azucena dans Le Trouvère de Verdi.

Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2207
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Leporello84 » 30 oct. 2014, 16:54

Dans la Mireille de Gounod, au second tableau du troisième acte, alors qu'Ourrias s'arrête dans sa fuite, bloqué par les eaux du Rhône, des spectres de filles mortes d'amour apparaissent.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9267
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Bernard C » 30 oct. 2014, 16:58

Schwannhilde a écrit :
Asvo a écrit :
Schwannhilde a écrit :Les plus simples ne sont toujours pas cités...
Ah oui le Hollandais Volant :)

(je me suis dit... qu'est-ce qui peut être "le plus simple" pour Schwannhilde ^^)
Un bateau, tout un équipage et un capitaine fantômes en un seul opéra... Et des tempêtes sous-entendues en prime.
Je me demande s'il y a d'autres opéras dont le nom change entre la langue d'origine et le français.
Mais question fantômes, je pense aussi à deux autres en première intention...

Le Vaisseau Fantôme de Dietsch précède d'un an der Fliegende Holländer de Wagner .

non ?

Bernard

petite note à l'attention de JdeB , la notion de fantôme des vivants s'élargit à l'hallucinose ( pas à l'hallucination ) : c'est notamment le cas des membres fantômes : la perception d'un membre perdu comme toujours appartenant au corps propre .
Dans la romance et donc dans l'opéra , c'est évidemment une histoire qui fait florès essentiellement au XIX ème siècle avec le déploiement du "corps astral" , des "télékinésies" , lié au succès du magnétisme et au développement de l'électricité - (voir Myers & Podmore "phantasms of livings" Londres 1886 ou Alcan 1891 trad française)
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2168
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Schwannhilde » 30 oct. 2014, 17:50

quetzal a écrit :Le Vaisseau Fantôme de Dietsch précède d'un an der Fliegende Holländer de Wagner .

petite note à l'attention de JdeB , la notion de fantôme des vivants s'élargit à l'hallucinose ( pas à l'hallucination ) : c'est notamment le cas des membres fantômes : la perception d'un membre perdu comme toujours appartenant au corps propre .
Dans la romance et donc dans l'opéra , c'est évidemment une histoire qui fait florès essentiellement au XIX ème siècle avec le déploiement du "corps astral" , des "télékinésies" , lié au succès du magnétisme et au développement de l'électricité - (voir Myers & Podmore "phantasms of livings" Londres 1886 ou Alcan 1891 trad française)
Oui, je pensais que seraient d'abord citées les oeuvres comportant le mot " fantôme ", Lucia et la Somnambule.
Il y a des membres fantômes à l'opéra ?
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2409
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par dge » 30 oct. 2014, 19:33

quetzal a écrit :

Le Vaisseau Fantôme de Dietsch précède d'un an der Fliegende Holländer de Wagner .

non ?

Bernard
Ce sont deux opéras exactement contemporains.

Le Vaisseau de Dietsch a été crée le 19 novembre 1842. Celui de Wagner le 2 janvier 1843.

nouveau venu
Ténor
Ténor
Messages : 550
Enregistré le : 01 nov. 2013, 01:12

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par nouveau venu » 30 oct. 2014, 20:32

post effacé par l'auteur

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Efemere » 31 oct. 2014, 01:06

Évocation, par Juliette, de fantômes, dont celui de Tybalt, à la fin du 1er tableau de l'acte IV de Roméo et Juliette de Gounod.

xavierscriabine
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par xavierscriabine » 31 oct. 2014, 02:00

Hagen/Alberich dans le Crépuscule des dieux... l'apparition d'Alberich est peut-être celle de son spectre.

Icarounet
Alto
Alto
Messages : 364
Enregistré le : 20 nov. 2007, 00:00
Contact :

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Icarounet » 17 nov. 2014, 10:49

Leporello84 a écrit :Dans la Mireille de Gounod, au second tableau du troisième acte, alors qu'Ourrias s'arrête dans sa fuite, bloqué par les eaux du Rhône, des spectres de filles mortes d'amour apparaissent.
Le passeur du Rhône qui entraine Ourrias aux enfers n'est il pas un spectre lui même?
Viva il buffo

Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2207
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Re: Les fantômes à l'opéra

Message par Leporello84 » 17 nov. 2014, 16:47

Icarounet a écrit :
Leporello84 a écrit :Dans la Mireille de Gounod, au second tableau du troisième acte, alors qu'Ourrias s'arrête dans sa fuite, bloqué par les eaux du Rhône, des spectres de filles mortes d'amour apparaissent.
Le passeur du Rhône qui entraine Ourrias aux enfers n'est il pas un spectre lui même?
En tout cas, il n'est pas très net non plus :wink:

Le livret dit précisément:

« Un bateau semble sortir soudainement du fond de l'abîme. Un batelier, au visage pâle, enveloppé dans une longue cape noire, se tient debout à l'avant du bateau. »

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 41 invités