M.Alvarez : the tenor's passion

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
mc92
Soprano
Soprano
Messages : 87
Enregistré le : 31 mars 2004, 23:00

M.Alvarez : the tenor's passion

Message par mc92 » 21 nov. 2004, 22:10

Le nouvel album de M.Alvarez est sorti cette semaine..Je vous fais part de mes premières impressions à propos d' un artiste que j'apprécie énormément depuis ses débuts en France au Capitole (le duc) et qui pour le moment a fait des choix de carrière judicieux ;pourtant, cet album consacré aux grands airs de ténor n'est pas sans risque pour un ténor lyrique.Mais le ténor compte désomais "explorer de nouveaux chemins" et se sent capable de relever le défi. Il ressort de l'écoute de cet album une certaine satisfaction de voir Alvarez affronter ces airs avec prudence,beaucoup de style (diction soignée) sans jamais forcer ses moyens.L' exercice sur le plan vocal est plûtôt réussi même si la direction de Viotti est un peu lente .Dramatiquement ses interprétations manquent de vécu, de fougue..mais pour le moment Alvarez n' a abordé aucun de ces rôles à la scène (hormis Rodolfo) même si il abordera dans quelques mois Cavaradossi( Londres) Don José (à Toulouse).
Il s'agit donc d' un album de transition , qui globalement m'a convaincu notamment son Chénier, Des Grieux, Pinkerton, Mario ;mais le plus difficile reste à faire : relever le défi sur scène et savoir renoncer aux emplois trop lourds ce qui est de plus rare chez les jeunes chanteurs.A suivre..

Avatar du membre
Barberine
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 08 août 2004, 23:00
Localisation : Vaucresson (92)
Contact :

Message par Barberine » 21 nov. 2004, 23:15

J'ai eu la chance de le découvrir dans La Bohème l'an dernier à La Bastille, et depuis je le suis le plus possible. Je l'ai vu dans Roméo à Münich cet été où je l'ai trouvé admirable même si je n'ai pas aimé la mise en scène, et dernièrement dans un merveilleux Werther (bonjour Catherine !) à Londres dans la très belle mise en s. de Benoît Jacquot. C'est vraiment un ténor exceptionnel à mes yeux/oreilles, avec une présence remarquable et une diction de la langue française très rare pour un étranger. J'avoue que je suis son parcours moi aussi, et rêve de le ré-entendre à nouveau. Il est de plus très sympathique et chaleureux (cf la sortie des artistes à laquelle une amie m'a entraînée).
Entièrement d'accord avec mc92, et son fil m'intéresse, c'était quand ses débuts au Capitole ?

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 22 nov. 2004, 00:43

Marcelo Alvarez au Capitole de Toulouse :
? débuts dans Rigoletto en 1997 (14, 18, 22 juin; en alternance avec Tito Beltran)
? Lucia di Lammermoor : octobre 98. Malheureusement ce n'était pas avec Annick Massis (qui figurait dans la distribution alternative) mais avec la très conventionnelle et prudente Valeria Esposito.
A aussi chanté Werther plus tard mais je n'ai pas les dates (novembre 2000, vraisemblablement).
Dans tous les cas, mise en scène de Nicolas Joel.
"La patrie du cochon se trouve partout où il ya du gland."
Fénelon, Dialogues des Morts.

Avatar du membre
Barberine
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 08 août 2004, 23:00
Localisation : Vaucresson (92)
Contact :

Marcelo Alvarez

Message par Barberine » 22 nov. 2004, 12:17

Merci pour son historique.

John Doe
Messages : 0
Enregistré le : 29 août 2017, 18:11

Message par John Doe » 10 déc. 2004, 22:48

J'ai entendu Alvarez dans Lucie au Chatelet. La voix passe bien même si elle n'est pas très puissante.L'interpretation est formidable bien sur.Parfois un peu frustrant comme dans la scene finale où les piani sont tellement piano quà la limite de l'exctinction.On aimerait parfois plus de laché prise.Il a les defauts de ses qualités en somme. J'ai un peu de mal à l'imaginer dans Calaf à Bastille quand même...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités