Grèves à l'ONP

Sujets inclassables !

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1602
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00
Contact :

Message par maitreluther » 05 oct. 2011, 16:13

romance a écrit :
Une logique implacable! D'un coté ceux qui ne peuvent pas faire grève sans perdre leur boulot à cause d'emploie précaire: eux on comprendrait, mais ils peuvent pas.
De l'autre ceux qui peuvent mais devraient se l'interdire...
Avec cette logique, à quoi sert le droit de grève? A faire croire que l'on est encore dans une démocratie?
Il est vrai que sous un régime totalitaire, on pourrait échanger de tels propos durant 29 pages sur une grève qui dure...

Il est vrai aussi que ns n'interprétons pas tous ce que nous lisons de la mm manière.

Ainsi lorsque faustin écrit "les grèves ont lieu là où c'est facile de les faire", je comprends que les travailleurs qui ont un statut en béton dans des établissements qui ne risquent pas grand'chose (puisque de tte manière subventionnés), la prise de risque est limitée. La grève est "faisable" avec une prise de risque "limitée".
Lorsque des travailleurs sans statut particulier, travaillant ds une boite privée, se retrouvent avec des motifs de grève sérieux, le risque de perdre leur emploi ou de voir la boite fermer ses portes est déjà bcp plus important, mm s'il existe des cas de grève justifiés. Alors, la prise de risque étant trop importante, la grève est évitée.
Mais, ds celà je ne vois pas où le droit de grève est remis en cause. Il est injustement utilisé, si je lis bien faustin.
La généralisation des CDC, y compris dans les administrations, n'est pas uniquement dans le but de rechercher la fameuse souplesse; nombre de ces emplois sont permanents mais jamais pérénisés. Dans ces cas là, la grève est impossible et les salaires restent bas. Mais est-ce que ce n'est pas le but rechercher? Un précaire la ferme. Le chantage au chomage fonctionne très bien.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

http://foudopera.musicblog.fr/

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 05 oct. 2011, 16:29

maitreluther a écrit :
romance a écrit :
Une logique implacable! D'un coté ceux qui ne peuvent pas faire grève sans perdre leur boulot à cause d'emploie précaire: eux on comprendrait, mais ils peuvent pas.
De l'autre ceux qui peuvent mais devraient se l'interdire...
Avec cette logique, à quoi sert le droit de grève? A faire croire que l'on est encore dans une démocratie?
Il est vrai que sous un régime totalitaire, on pourrait échanger de tels propos durant 29 pages sur une grève qui dure...

Il est vrai aussi que ns n'interprétons pas tous ce que nous lisons de la mm manière.

Ainsi lorsque faustin écrit "les grèves ont lieu là où c'est facile de les faire", je comprends que les travailleurs qui ont un statut en béton dans des établissements qui ne risquent pas grand'chose (puisque de tte manière subventionnés), la prise de risque est limitée. La grève est "faisable" avec une prise de risque "limitée".
Lorsque des travailleurs sans statut particulier, travaillant ds une boite privée, se retrouvent avec des motifs de grève sérieux, le risque de perdre leur emploi ou de voir la boite fermer ses portes est déjà bcp plus important, mm s'il existe des cas de grève justifiés. Alors, la prise de risque étant trop importante, la grève est évitée.
Mais, ds celà je ne vois pas où le droit de grève est remis en cause. Il est injustement utilisé, si je lis bien faustin.
La généralisation des CDC, y compris dans les administrations, n'est pas uniquement dans le but de rechercher la fameuse souplesse; nombre de ces emplois sont permanents mais jamais pérénisés. Dans ces cas là, la grève est impossible et les salaires restent bas. Mais est-ce que ce n'est pas le but rechercher? Un précaire la ferme. Le chantage au chomage fonctionne très bien.
Qu'est-ce qu'un CDC ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 05 oct. 2011, 16:46

Calaf a écrit :
corinne a écrit :
ivopera a écrit :
corinne a écrit :Je pense personnellement qu'il faudrait leur donner une bonne leçon en refusant MAJORITAIREMENT de se rendre à l'ensemble des spectacles sur toute une année : la perte serait si importante que la Grande Maison aurait sans doute du mal à s'en sortir financièrement et serait obligée de fermer en mettant tous ces fainéants à la porte. Ceci n'est évidemment qu'un rêve !!!!!!! :evil:
Malheureusement à l'opéra comme à la sncf, les grèves viennent d'une poignée d'extrémistes qui foutent en l'air le travail de centaines de salariés. Il ne serait pas terrible de punir ceux qui bossent (ultra majoritaire) pour quelques types...
Alors la solution est encore plus simple : foutre à la porte cette "poignée d'extrémistes" (sans doute connue de tous) !!!!!
Avez-vous conscience de la violence des propose que vous employez ? C'est le plus triste dans cette affaire : nous sommes beaucoup à n'avoir aucune idée précise des relations sociales au sein de l'ONP, mais cette affaire devient le déversoir des propos réactionnaires anti-grèves tout droit sortis du siècle dernier. Je ne dis pas que la grève est ici justifiée : je n'en ai aucune idée. Et je ne sais pas 'il convient ici d'accuser davantage la direction ou les syndicats. Mais certains vont bien vite en besogne, et des propos sans aucune pudeur se multiplient sur ce forum, le plus souvent dirigés contre les salariés.
Pour être si violents envers les syndicats, vous devez connaître précisément l'état du dialogue social au sein de l'ONP. Combien de fois Joel a-t-il accepté de recevoir les syndicats ? Combien de fois les syndicats se sont-ils rendus à ces invitations ? Qui a proposé quoi ? Qui a refusé quoi ?
Si vous n'en savez rien, râlez autant que vous voulez contre la grève, mais faites-le avec davantage de tenue.
Tout à fait d'accord avec Calaf.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1602
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00
Contact :

Message par maitreluther » 05 oct. 2011, 19:25

JdeB a écrit : Qu'est-ce qu'un CDC ?
C'est un contrat qui ne se transforme jamais en CDI vu que le mec est pas capable de taper correctement 3 lettres sur un clavier :lol: :lol: :lol:
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

http://foudopera.musicblog.fr/

corinne
Baryton
Baryton
Messages : 1121
Enregistré le : 27 nov. 2005, 00:00

Message par corinne » 06 oct. 2011, 07:50

JdeB a écrit :
Calaf a écrit :
corinne a écrit :
ivopera a écrit :
corinne a écrit :Je pense personnellement qu'il faudrait leur donner une bonne leçon en refusant MAJORITAIREMENT de se rendre à l'ensemble des spectacles sur toute une année : la perte serait si importante que la Grande Maison aurait sans doute du mal à s'en sortir financièrement et serait obligée de fermer en mettant tous ces fainéants à la porte. Ceci n'est évidemment qu'un rêve !!!!!!! :evil:
Malheureusement à l'opéra comme à la sncf, les grèves viennent d'une poignée d'extrémistes qui foutent en l'air le travail de centaines de salariés. Il ne serait pas terrible de punir ceux qui bossent (ultra majoritaire) pour quelques types...
Alors la solution est encore plus simple : foutre à la porte cette "poignée d'extrémistes" (sans doute connue de tous) !!!!!
Avez-vous conscience de la violence des propose que vous employez ? C'est le plus triste dans cette affaire : nous sommes beaucoup à n'avoir aucune idée précise des relations sociales au sein de l'ONP, mais cette affaire devient le déversoir des propos réactionnaires anti-grèves tout droit sortis du siècle dernier. Je ne dis pas que la grève est ici justifiée : je n'en ai aucune idée. Et je ne sais pas 'il convient ici d'accuser davantage la direction ou les syndicats. Mais certains vont bien vite en besogne, et des propos sans aucune pudeur se multiplient sur ce forum, le plus souvent dirigés contre les salariés.
Pour être si violents envers les syndicats, vous devez connaître précisément l'état du dialogue social au sein de l'ONP. Combien de fois Joel a-t-il accepté de recevoir les syndicats ? Combien de fois les syndicats se sont-ils rendus à ces invitations ? Qui a proposé quoi ? Qui a refusé quoi ?
Si vous n'en savez rien, râlez autant que vous voulez contre la grève, mais faites-le avec davantage de tenue.
Tout à fait d'accord avec Calaf.
J'assume pleinement mes propos et ne pense pas avoir été impolie. Je ne regrette qu'une chose : ce débat social n'a rien à faire sur un site en principe consacré à la musique et à l'art lyrique. Il existe d'autres endroits pour polémiquer sur les problèmes politiques ou sociaux et je pense que l'administrateur de ce site aurait du mettre un terme à ces discussions bien avant que les esprits s'échauffent. Sans rancune, salut.

Avatar du membre
Masetto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 127
Enregistré le : 13 févr. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Re: test comparatif ouvreurs ouvreuses

Message par Masetto » 06 oct. 2011, 08:01

faustin a écrit :
Masetto a écrit :
rien à voir avec les grèves, mais le Châtelet, le Théâtre des Champs-Elysées, l'Opéra-Comique, Pleyel sont tellement plus accueillants
De quoi parlez-vous? De l'amabilité des ouvreuses et des ouvreurs?

Faustin
Je parlais de la programmation un peu moins routinière qu'à l'ONP et aussi de la réservation... Inutile d'être abonné pour avoir de très bonnes places... Rien à dire sur les ouvreurs-euses, par contre le public n'est pas toujours à la hauteur, beaucoup de m'as-tu-vu et de bourgeoises emperlousées (et parfumées)... Les Castafiore ne sont plus sur scène, mais dans la salle...

faustin
Basse
Basse
Messages : 3608
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

le pouvoir de nuisance d'une catégorie de travailleurs

Message par faustin » 10 oct. 2011, 16:23

Entendu tout à l'heure sur France Musique un coup de gueule du chef d'orchestre Laurent Petitgirard:

Pourquoi le MET est-il capable de diffuser ses spectacles dans mille salles de cinéma dans le monde? Parce qu'ils sont sûrs que seize personnes de la technique ne vont pas bloquer le travail de centaines d'autres travailleurs. C'est effrayant. Ce sont des inconscients. Ils ont saboté la soirée de l'AROP, l'association qui rassemble les centaines de mécènes qui soutiennent l'opéra.

Cet extraordinaire pouvoir de nuisance d'une seule catégorie de travailleurs qui peut réduire à néant les efforts de toutes les autres catégories a quelque chose de stupéfiant et ne doit pas correspondre à une pratique syndicale normale.

Faustin

philippe78
Alto
Alto
Messages : 276
Enregistré le : 31 mai 2008, 23:00
Localisation : saint germain en laye
Contact :

Message par philippe78 » 10 oct. 2011, 17:03

oui tu as raison

et là même la direction de l opéra craque ( c est pas banal d oser désigner les coupables en France )

ils désignent FSU et SUD

j avoue j ai pas trop suivi les mouvements gauchistes

donc incapable de dire ce que celà peut signifier ( mis à part un désir d héliotropisme plutot que de travail )

merci de ta remarque
je pensais être isolé

faustin
Basse
Basse
Messages : 3608
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: test comparatif ouvreurs ouvreuses

Message par faustin » 10 oct. 2011, 17:16

Masetto a écrit :

Je parlais de la programmation un peu moins routinière qu'à l'ONP et aussi de la réservation... Inutile d'être abonné pour avoir de très bonnes places... Rien à dire sur les ouvreurs-euses, par contre le public n'est pas toujours à la hauteur, beaucoup de m'as-tu-vu et de bourgeoises emperlousées (et parfumées)... Les Castafiore ne sont plus sur scène, mais dans la salle...
Programmation et accueil, ce n'est pas pareil. La programmation, ça a à voir avec le fond, l'accueil, ça a à voir avec la forme, qui a son importance.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 3608
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

j'ai retrouvé le fil

Message par faustin » 03 déc. 2012, 21:27

ça y est, je l'ai retrouvé, le fil sur les grèves à l'ONP, je pouvais le chercher autant que je voulais dans "on en parle", il se cachait dans "les restes" (les épluchures de patates et les arêtes de poissons) où il était plutôt bien. Je le remonte au cas où, espérons qu'il ne servira pas.

Faustin

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités