Verdi- Rigoletto- Petrenko- Vienne, 22/09/2004

Représentations
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14025
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 23 sept. 2004, 13:55

louyano a écrit :c'est un ré naturel,
Alfredo Kraus le chantait en live.
mais il n' est pas écrit.
Dans la tonalité originale, c'est bien le cas : mais même Alfredo sur le tard transposait d'un demi ton pour finir par un ré bémol. Donc, quand un ténor le fait en live, c'est souvent l'un ou l'autre. A noter que Sempere était assez "couillu" pour oser ce ré naturel à Vérone : le délire !

Avatar du membre
louyano
Messages : 30
Enregistré le : 15 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par louyano » 23 sept. 2004, 14:01

Il est vrai que le demi-ton entre ré bémol et ré.
on peut appellé cela , "le demi-ton de la mort"

Avatar du membre
louyano
Messages : 30
Enregistré le : 15 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par louyano » 23 sept. 2004, 14:02

Il est vrai que le demi-ton entre ré bémol et ré.
on peut appeller cela , "le demi-ton de la mort"

là . c' est mieux

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 23 sept. 2004, 14:13

PlacidoCarrerotti a écrit :
louyano a écrit :c'est un ré naturel,
Alfredo Kraus le chantait en live.
mais il n' est pas écrit.
Dans la tonalité originale, c'est bien le cas : mais même Alfredo sur le tard transposait d'un demi ton pour finir par un ré bémol. Donc, quand un ténor le fait en live, c'est souvent l'un ou l'autre. A noter que Sempere était assez "couillu" pour oser ce ré naturel à Vérone : le délire !
Dis Tonton, c'est contre-ut que chante (enfin, façon de parler pour la plupart des interpretes...) Otello dans son premier duo avec Iago ?

X

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 23 sept. 2004, 14:59

A propos de Verdi, je suis en train d'écouter cela :

http://oe1.orf.at/konsole_live.html

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 23 sept. 2004, 16:50

tuano a écrit :Question subsidiaire :

quelle est la note la plus aiguë que Verdi ait écrite ?
Dans l'absolu ou pour une voix déterminée ?

Avatar du membre
Elvino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 151
Enregistré le : 08 mai 2004, 23:00
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Elvino » 23 sept. 2004, 19:55

pour certains fans de JD florez, bofandelli est la soprane chantant adele avec lui :2guns: , mais, qu'elle ne trille pas bien n'est pas surprenant vu qu'elle est incapable d'assumer la moindre vocalise de son rôle qui en est qd meme farci!!(on est qd meme dans rossini!!). sinon pour les aigus qu'elle faisait pour compenser cette lacune, ca allait je pense, mais je pense qu'il y a mieux!!!!
pour ce qui est du tacea la notte du trouvere, pas de contre re écrit, la note finale est un la dans la partition

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 23 sept. 2004, 22:28

Elvino a écrit : pour ce qui est du tacea la notte du trouvere, pas de contre re écrit, la note finale est un la dans la partition
Je ne parlais pas de la note finale mais du ré bémol couronnant la vocalise sur l'avant dernière phrase. Tout le monde chante cette note, même Eva Marton, tant et si bien que j'en finis par me demander si elle n'est pas écrite.

Personna n'a une partition Ricordi ou l'enregistrement de Muti sous la main ?

X

valery
Ténor
Ténor
Messages : 801
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 24 sept. 2004, 09:43

Verdi demande vraiment un ré bémol à sa Leonora, mais c'est presqu'à la fin de son air du 4e acte. Très peu de soprani respectent la partition qui propose "en facilité" le si bémol. Sutherland le fait. J'imagine que qq autres également.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 24 sept. 2004, 10:01

Le problème, c'est que Sutherland ne fait pas que cela, elle en rajoute aussi, non ? Difficile de faire le tri si toutes en font soit trop peu soit pas assez.

Et à la fin de la scène d'entrée d'Elvira, n'y a-t-il pas aussi une note très aiguë écrite ?

doudou a écrit :
tuano a écrit :Question subsidiaire :

quelle est la note la plus aiguë que Verdi ait écrite ?
Dans l'absolu ou pour une voix déterminée ?
Comme on parlait des ténors, il s'agissait surtout de cela mais comme je préfère les airs pour soprano, les deux registres m'intéressent.

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 81 invités